Site provincial du patrimoine du Manitoba n° 2

 

Site du Camp Stott Mound (DlMa-1)
SO 35-10-20 O, Brandon,
M.R. de Whitehead

Site du Camp Stott Mound (DlMa-1)

Date de désignation : le 11 mai 1948
Autorité responsable de la désignation : M. E.F. Willis,
ministre responsable des bibliothèques et des musées
Propriétaire actuel : propriété privée et province du Manitoba

En raison de l’abondance des ressources animales et végétales dans cette partie de la vallée de la rivière Assiniboine, les peuples autochtones vivaient dans la région longtemps avant l’arrivée des Européens. Pendant au moins 1 200 ans, des chasseurs ont régulièrement forcé les bisons à descendre dans la vallée jusqu’au lit d’inondation où les bêtes étaient prises et tuées à l’aide de lances et de flèches. Certaines parties des carcasses dépecées étaient transportées aux camps situés sur les versants, où la viande était séchée et transformée en pemmican. Les os étaient façonnés en outils et en ornements, ou écrasés et bouillis dans des pots de céramique pour en extraire la moelle ou « beurre d’os ». Les peaux étaient transformées en abris, en vêtements ou en contenants. À l’alimentation à base de viande de bison s’ajoutaient des anodontes, du poisson, du castor, du rat musqué et des plantes sauvages. Des outils étaient façonnés dans la pierre fine locale ou dans du silex de Knife River provenant de l’ouest du Dakota du Nord.

L’importance de ce site a été reconnue par son propriétaire, Frank Stott, dans les années 1940.

Retourner à la liste de noms de site ou de régions