Sortie rapide

Si vous pensez qu'un enfant subit des mauvais traitements ou qu'on le néglige, veuillez téléphoner les services à l'enfant et à la famille au 1 866 345 9241

Note : s'il s'agit d'une urgence, veuillez téléphoner au numéro d'urgence de votre service de police local.

Placement en foyer nourricier

Droits des parents nourriciers

Rentrez dans le cercle de soins.
Devenez parent nourricier.

Phone:
1-888-995-JOIN
1-888-995-5646

L'énoncé des droits des parents nourriciers qui figure ci-dessous est fondé sur la reconnaissance du fait que les enfants placés en foyer d'accueil font partie de la famille pendant tout leur séjour et que ce qui touche un membre de la famille affecte invariablement les autres membres. Les enfants en foyer d'accueil ont besoin de se sentir valorisés en tant que membres de leur famille d'accueil. Les plans de soins et les contacts avec le personnel de l'office devraient tenir compte de ce fait et prévoir un soutien pour tous les membres de la famille d'accueil.

Afin de faire en sorte que les enfants en foyer d'accueil reçoivent les meilleurs soins possibles, les parents nourriciers ont les droits suivants :

  1. le droit de comprendre clairement leur rôle de parents nourriciers en ce qui concerne :
    1. l'office dont ils relèvent,
    2. l'enfant placé dans leur foyer,
    3. les tâches que l'office leur demande d'accomplir relativement aux parents biologiques, aux tuteurs et aux autres personnes qui comptent dans la vie de l'enfant (y compris les membres de la famille d'accueil, de la famille adoptive, de la famille recomposée, ou les grands-parents);
  2. le droit de décider qui ils veulent accueillir, en consultation avec l'office de placement. Ceci inclut le droit pour les parents nourriciers de demander à adopter un enfant qui leur a été confié et qui, de l'avis de l'office qui en a la tutelle permanente, devrait être placé en vue de son adoption;
  3. le droit de porter en appel la résiliation ou la suspension de leur permis de foyer nourricier;
  4. le droit d'accès à l'information sur eux-mêmes ou sur leur famille contenue dans le dossier que l'office a ouvert en ce qui concerne leur foyer;
  5. le droit à la supervision et à l'aide de l'agent chargé du cas et de l'agent de placement familial afin de mieux répondre aux besoins de l'enfant placé dans la famille. Ceci inclut :

    1. la divulgation des renseignements relatifs à l'enfant, afin de permettre aux parents nourriciers de s'occuper au mieux de cet enfant et d'assurer le bien-être de chaque membre de la famille d'accueil;
    2. l'aide nécessaire pour trouver et utiliser les ressources qui permettront de répondre aux besoins de l'enfant;
    3. la communication de l'information concernant les entretiens entre l'agent chargé du cas et l'enfant, afin de permettre aux parents nourriciers de participer à la mise en oeuvre du plan de soins;
    4. la possibilité de consultation en cas de problèmes particuliers chez l'enfant;
  6. le droit au respect, à l'estime, à la confiance et à la reconnaissance de leur rôle de participants à la prestation de services à l'enfant. Ceci sous-entend que l'on reconnaît que les parents nourriciers détiennent des renseignements précis et importants sur l'enfant qui leur a été confié. Ces renseignements doivent être mis à la disposition du personnel de l'office et des organismes parallèles lorsque des décisions sont prises au sujet de l'enfant. Les parents nourriciers doivent avoir la possibilité de participer aux décisions qui concernent l'enfant, en étant présents aux conférences de cas et en gardant contact avec les organismes parallèles, par exemple;
  7. le droit de pouvoir améliorer leurs compétences de parents nourriciers grâce à :
    1. l'accès à des programmes de formation provinciaux,
    2. l'accès à d'autres cours trouvés par eux-mêmes ou par l'office et qui les aideront à s'occuper des enfants placés dans leur foyer,
    3. l'appui nécessaire pour pouvoir suivre ces cours;
  8. le droit de déposer une plainte ou de formuler un grief contre l'office en raison des pratiques ou des méthodes que celui-ci utilise à l'égard de l'enfant confié à leurs soins, ou des services qu'ils reçoivent, en s'adressant :
    1. à l'agent chargé du cas ou à l'agent de placement familial,
    2. au superviseur,
    3. au directeur administratif ou régional,
    4. au conseil d'administration de l'office,
    5. au directeur des Services à l'enfant et à la famille,
    6. au Bureau du protecteur des enfants,
    7. à l'ombudsman.