Avantages stratégiques du Manitoba

Recherche et le développement


Le Manitoba acquiert de nouvelles connaissances et les commercialise

Research building Des regroupements de plus en plus importants d’établissements de recherche publics et d’entreprises privées axées sur la recherche amplifient l’envergure internationale du Manitoba dans les secteurs des biotechnologies appliquées à l’agriculture et à la santé, des produits pharmaceutiques, des instruments médicaux et diagnostiques, ainsi que de la recherche industrielle.

Le Centre scientifique canadien de la santé humaine et animale, un projet de 142 millions de dollars, est le seul établissement de recherche de niveau 4 au Canada pour l'étude des organismes responsables des maladies chez l'homme et les animaux; il accueille le nouveau Centre international pour les maladies infectieuses (CIMI) du Canada.

St. Boniface General Hospital Research CentreTout près, se trouvent le Centre des sciences de la santé et le campus médical de l'Université du Manitoba, où est situé l’Institute of Cell Biology. À quelques minutes de là, le Centre de recherche de l'Hôpital général de Saint-Boniface est l'institut de recherche le plus important du Canada dans le nouveau domaine des aliments fonctionnels ainsi qu’un chef de file de la recherche en cardiologie, en gériatrie et en imagerie par résonance magnétique. Près du Centre de recherche, le nouvel Institut de recherche clinique I.H. Asper donne aux chercheurs accès à la technologie nécessaire pour faire des découvertes préliminaires concernant des traitements nouveaux et innovateurs des maladies cardiaques et vasculaires.

Au campus principal de l'Université du Manitoba, la station de recherche d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, la faculté des sciences de l'agriculture de l'Université et le Monsanto Crop Development Centre unissent leurs efforts dans le développement de nouvelles variétés de canola, de blé, d'avoine, d'orge, de seigle et de légumineuses à grain, ainsi que de nouveaux usages pour ces produits. La Faculté de génie suit la même démarche dans le secteur des télécommunications et dans le secteur de la fabrication de pointe.

Le Composites Innovation Centre, situé près de l’Université du Manitoba, est financé conjointement par des fonds publics et privés. Le centre soutient la recherche, l’éducation, la formation et la gestion des projets dans le domaine des matériaux composites avancés, en vue de leur utilisation dans les secteurs suivants : aérospatiale, automobile, infrastructure civile, équipement de sport, électronique, appareils ménagers, ameublement et autres industries. Il donne accès à des outils de recherche avancés, en particulier du matériel d’essai de pointe.

Les chercheurs du Manitoba sont déterminés à commercialiser leurs idées

Le Centre de recherche de l’Hôpital général Saint-Boniface a créé plusieurs entreprises afin de commercialiser les découvertes de ses scientifiques dans les domaines de la cardiologie, de la biotechnologie, de la micromanipulation chirurgicale et des instruments médicaux.

L’Institut du biodiagnostic du Conseil national de recherches Canada un dirigeant mondial dans les nouveaux types en voie de développement d'équipement d'imagerie médical – est le site d'un centre de commercialisation de 5500 mètres carré qui loge dans l’édifice de l’entreprise Commercialisation Biomédical Canada Inc., une organisation à but non lucratif qui soutient la commercialisation biomédicale en fournissant des ressources pour aider des innovateurs, les entrepreneurs et les entreprises débutante qui poursuivent des opportunités d'affaires basé sur la science et la technologie.

La recherche à l'Université du Manitoba a de grandes répercussions sur le marché depuis des décennies. L'Université a créé un parc de 100 acres consacré à la recherche et à la technologie, le SMARTPark, où s’installeront diverses entreprises du Manitoba axées sur le savoir afin de bénéficier d’une interaction étroite entre la collectivité universitaire et l’industrie. Parmi les locataires de SmartPark figurent des organisations des domaines suivants :  technologie de l’information et des communications sans fil, dispositifs médicaux, fabrication et matériaux de pointe, génie électrique, technologie agricole,  aliments fonctionnels, biotechnologie, biopharmaceutique et sciences social.

Cangene Corporation, une entreprise adjacente à l'Université, produit le WinRho, la substance prescrite partout dans le monde aux femmes enceintes ayant un Rh négatif, afin d'éviter que leur enfant ne développe une maladie du groupe Rh nul, qui peut être fatale. Ce produit, qui est le fruit d'une découverte de l'Université du Manitoba, a sauvé depuis de nombreuses vies dans le monde entier. Chef de file mondial dans les produits biotechnologiques et plasmatiques hyperimmunisés spécialisés, l’entreprise Cangene s’est vue adjuger plusieurs contrats par le gouvernement des États-Unis, pour l’élaboration de médicaments en réponse à de possibles attaques biologiques, dont des contrats récents de plus de 500 millions de dollars.

Le régime fiscal du Manitoba encourage l’industrie à mettre sans cesse au point des produits et des processus novateurs. Des programmes comme le crédit d'impôt pour la recherche et le développement au Manitoba et le crédit d’impôt fédéral pour la recherche scientifique et le développement expérimental procurent aux entreprises manitobaines un appui considérable pour leurs investissements en recherche et développement. Au fin des ans, des études de divers organismes ont conclu à maintes reprises que les mesures d’encouragement fiscal du Canada en recherche sont parmi les plus généreuses du monde, particulièrement lorsqu’elles sont associées à des mesures incitatives provinciales.  En 2011, une fois pris en compte le crédit d’impôt pour la recherche et le développement du Manitoba et le crédit fédéral, le coût après impôt de un dollar de dépense admissible en R et D au Manitoba se situe entre 45 ¢ et 47 ¢, selon la taille et la structure de l’entreprise.

Haut de la page