Header Side Menu Content Footer
Page d'accueil
Justice Manitoba

Exigences de l’emploi

Pour pouvoir participer au programme de formation des agents correctionnels et des conseillers auprès des jeunes, les candidats doivent avoir satisfait aux exigences suivantes ou y répondre à une date précise au cours de la formation :

  • satisfaire aux exigences relatives à la santé et à la forme physique;
  • fournir une vérification du casier judiciaire, du registre concernant les mauvais traitements et du registre des mauvais traitements infligés aux adultes;
  • se soumettre à des vérifications de sécurité internes;
  • détenir des certificats valides de secourisme et de réanimation cardiopulmonaire;
  • être titulaires d’un permis de conduire valide de la classe 5 (les permis de la classe 5 à l’étape intermédiaire peuvent être autorisés selon le code de date);
  • vous engager à suivre le programme de formation de dix semaines des agents correctionnels et des conseillers auprès des jeunes. (Nota. Le programme s’étend sur cinq jours par semaine, huit heures par jour, et il n’est pas rémunéré.)

Exigences médicales
Avant la formation, les candidats reçoivent un formulaire sur l’aptitude physique et mentale à faire remplir par leur médecin. On y pose des questions de base sur les antécédents médicaux et l’état de santé actuel des candidats.

Aptitude physique
Il y a deux normes d’aptitude physique :

1.    L’aptitude physique personnelle.

Les candidats doivent conserver le niveau d’aptitude physique exigé pour faire leur travail.

Un agent correctionnel ou un conseiller doit parfois accomplir des tâches qui exigent de la résistance, de la force et une capacité d’effort physique maximum ou soutenu. Parmi ces activités, citons les interventions en cas d’urgence, le secourisme et la réanimation cardiopulmonaire, les interventions dans des combats physiques et de longues marches ou courses.

Les exigences comptent les suivantes :

  • une force physique suffisante (haut et bas du corps) pour retenir ou fouiller les détenus;
  • de bonnes aptitudes pour la course afin d’intervenir en cas d’urgence;
  • une bonne vue (avec ou sans verres correcteurs);
  • une bonne ouïe (avec ou sans appareils auditifs);
  • une perception de la profondeur (acuité visuelle et sensibilisation).

2.    L’aptitude à bien travailler dans l’environnement de travail.

L’environnement de travail impose les exigences suivantes :

  • une station assise prolongée (accompagnements et quarts de nuit);
  • du travail par quarts, y compris des quarts de 12 heures;
  • un fonctionnement continu (7 jours par semaine);
  • de longues marches (rondes de surveillance);
  • la capacité de monter ou descendre rapidement des escaliers;
  • la capacité de réagir rapidement aux appels d’urgence à l’extérieur (loisirs, surveillance);
  • un milieu de travail fermé (confiné et sécurisé).
Share This