Manitoba
Version imprimable

Jobs and the Economy

Apprenticeship Manitoba on Facebook
Apprentice Manitoba


Recherche:

Ressources :

Contactez-nous
<empty> Quoi de neuf?
<empty> Outils

Renseignements :

<empty> Développement des entreprise
<empty> Exportateur
<empty> Stratégique internationale
<empty> Investir au Manitoba

Finisseur de béton

Pour en savoir plus sur ce métier, veuillez communiquer avec Apprentissage Manitoba.

Que fait un finisseur de béton?

Les finisseurs de béton travaillent avec l’un des matériaux les plus courants et durables dans le secteur de la construction. Leurs tâches sur le lieu de travail comprennent la commande, la pose, la finition, la protection, la remise en état et la réparation du béton dans des travaux qui vont des tabliers de pont aux centrales hydroélectriques et des planchers d’usine aux revêtements des rues.

Les finisseurs de béton posent et finissent du béton dans différents types de chantiers résidentiels, industriels et commerciaux. Cela peut comprendre des planchers, des murs, des entrées de garage, des trottoirs, ainsi que des chaussées de rue, de route et d’aéroports. Ils utilisent et préparent diverses sortes de matériaux et finis de béton en fonction des caractéristiques techniques à respecter. Les travailleurs peuvent aussi être amenés à participer à l’estimation des quantités de béton requises et à l’organisation des commandes et des livraisons de produits.

Les finisseurs de béton doivent posséder une solide connaissance des propriétés du béton et connaître les types de mélanges et la façon dont ces mélanges affectent la résistance, la prise et la cure, ainsi que le fini et la durabilité du béton. Le béton peut être poli à la truelle pour obtenir un fini lisse, brossé pour créer un fini rugueux et antidérapant, mélangé à des gravillons pour obtenir un fini décoratif granuleux, orné de motifs ou marqué, ou saupoudré d’un durcisseur spécial pour créer une surface colorée.

Sur de grandes surfaces, comme les entrepôts, une bonne partie de la finition se fait maintenant avec des poutres lisseuses guidées au laser ou mécaniques, des talocheuses-lisseuses et des truelles mécaniques, et des vibreurs et des pompes mécaniques qui minimisent la demande de travail manuel sur le chantier. On reconnaît toutefois encore un finisseur qualifié à son habileté à la truelle à main.
Après avoir complété la formation en apprentissage, un finisseur de béton certifié a les compétences nécessaires pour :

  • préparer le chantier à la pose du béton;
  • poser du béton à l’état plastique dans des coffrages et l’étaler à l’épaisseur indiquée;
  • niveler et aplanir le béton, produire une surface talochée, maniée à la truelle ou texturée comme spécifié, et couper des joints pour éviter les fissures;
  • utiliser les machines qui accélèrent la production et automatisent en partie la pose et la finition;
  • curer et protéger les surfaces de béton;
  • utiliser correctement le coulis semi sec, les revêtements époxydiques et d’autres matériaux spéciaux;
  • installer des boulons d’ancrage, des plaques d’acier, des seuils de porte et d’autres pièces dans du béton venant d’être posé;
  • poser du béton spécial et appliquer des finis architecturaux comme des durcisseurs, des colorants, des textures ou des motifs;
  • scier, couper ou forer du béton existant;
  • remettre en état des surfaces de béton et réparer, rectifier et remplacer des sections endommagées de plancher, de mur, de trottoir et de chaussée, et d’autres structures de béton.

Quelles sont les compétences ou habiletés nécessaires?

Les finisseurs de béton travaillent souvent avec des gens d’autres métiers, comme des charpentiers, des plombiers et des électriciens, ou dans une équipe de construction. Il est donc important que les candidats possèdent de bonnes habiletés en communications interpersonnelles et de bonnes connaissances techniques. Bien qu’il soit possible que d’autres gens de métier préparent la couche de fondation qui recevra le béton, construisent et posent les matériaux de renforcement et installent le coffrage, la responsabilité d’inspecter ce travail et de s’assurer qu’il est prêt à recevoir le béton revient au finisseur de béton.

Les finisseurs de béton doivent être organisés et prêts à poser le béton et à en faire la finition au moment de la livraison et de la prise. Ces tâches exigent beaucoup de précision et les finisseurs expérimentés doivent savoir « lire » le béton pendant la prise et appliquer la technique de finition appropriée au moment voulu.

Le travail du béton est très valorisant pour ceux qui apprécient l’exercice physique, le travail manuel et la fierté de voir les résultats de son travail. Les travailleurs doivent posséder une bonne vue, une bonne coordination œil-main, une bonne perception spatiale ainsi qu’une aptitude à estimer les grandeurs et les dimensions. Les compétences artistiques constituent généralement un atout important dans ce métier.

Combien de temps dure l’apprentissage?

La formation de finisseur de béton certifié dure trois années et comprend deux niveaux. La formation pratique et technique totalise au moins 1 200 heures par niveau. Environ 80 % du temps est consacré à l’acquisition de compétences pratiques en milieu de travail sous la supervision d’un compagnon et 20 % à l’apprentissage des aspects théoriques et techniques du métier au moyen de l’apprentissage en classe. La troisième année de formation est consacrée entièrement à l’acquisition d’expérience professionnelle.

Qu’est-ce qui est enseigné pendant la formation technique en classe?

Durant votre apprentissage, vous suivrez des périodes de formation technique pendant les deux premiers niveaux. L’enseignement vise à perfectionner les connaissances acquises en cours d’emploi. Il couvre les éléments suivants :

  • Sécurité
  • Béton et pose du béton
  • Finition
  • Prise
  • Outils et équipement

Lien menant aux renseignements sur le programme d’études

Quel est le nombre d’apprentis par rapport au nombre de superviseurs?

L’expérience comptant pour l’essentiel de la formation en apprentissage, il est indispensable que chaque apprenti ait accès à un compagnon qualifié sur place et qu’il bénéficie de l’attention et des conseils nécessaires afin d’accomplir de façon sécuritaire et efficace les tâches liées au métier.

Pour chaque apprenti travaillant dans ce métier, l’employeur doit conserver un rapport de 1 pour 1 entre le nombre d’apprentis et le nombre de compagnons sur place, et veiller à ce que chaque apprenti soit supervisé directement par un compagnon dûment qualifié dans le métier.

Quelles sont les conditions d’admission?

Programme d’apprentissage au secondaire : Vous commencez votre formation en apprentissage à l’école secondaire. Pour cela, vous devez avoir au moins 16 ans.

Admission générale : Le diplôme d’études secondaires (12e année) ou l’équivalent est exigé, y compris les cours de mathématiques recommandés. Si vous n’avez pas de diplôme d’études secondaires, vous pouvez être admissible en tant que participant au programme d’accès des stagiaires (anciennement étudiant adulte). On peut aussi exiger l’évaluation et la reconnaissance de vos acquis.

Qualification professionnelle : Si vous avez de l’expérience dans ce métier, mais que vous n’avez pas de certificat professionnel, vous pouvez devenir compagnon, mais cela dépendra du nombre d’années d’expérience confirmée que vous avez dans l’industrie et de la réussite à l’examen d’obtention du Sceau rouge. Vous devez soumettre la demande de qualification professionnelle et la description de l’expérience de travail pour le métier considéré. Les gens de métier qui ne répondent pas à toutes les conditions d’admission exigées doivent entreprendre une formation d’appoint appropriée.

Pour obtenir plus de détails sur les conditions d’admission et la manière de commencer votre apprentissage ou d’obtenir votre certificat, consultez la section « Comment commencer ».

Est-ce que je reçois un certificat?

Lorsque vous aurez franchi tous les niveaux exigés d’expérience pratique et de formation technique, vous devrez passer un examen écrit interprovincial. Vous devez obtenir une note d’au moins 70 % pour avoir droit au certificat interprovincial auquel est apposé le Sceau rouge confirmant votre titre de compagnon.

Votre certificat professionnel portant le Sceau rouge, confirmant votre titre de compagnon dans ce métier, est reconnu dans tout le Canada.

Quel salaire puis-je espérer toucher comme apprenti?

Les règlements d’application de la Loi sur l’apprentissage et la reconnaissance professionnelle établissent les taux de salaire minimaux des apprentis. Chaque employeur qui conclut une entente d’apprentissage avec un apprenti doit veiller à ce que ce dernier soit payé au moins au taux de salaire minimum pour ce métier.

Les apprentis qui travaillent pour des employeurs syndiqués ont droit au taux de salaire inscrit dans la convention collective s’il est supérieur au taux de salaire prescrit dans le règlement sur le métier.

Les employeurs peuvent également fournir d’autres avantages comme une assurance collective pour les soins de santé, les soins dentaires et les soins de la vue, ainsi que des allocations de formation.

Vous pouvez obtenir des précisions sur les taux de salaire actuels en consultant la rubrique consacrée à la rémunération pendant la formation.

Quelles sont les perspectives de carrière?

Les finisseurs de béton travaillent souvent à l’extérieur. Les heures supplémentaires et le travail durant les fins de semaine sont souvent nécessaires parce que les finisseurs de béton ne peuvent abandonner un chantier non terminé et y revenir le lendemain. Les entrepreneurs généraux qui construisent des routes, des ponts et des immeubles commerciaux, résidentiels et industriels emploient de nombreux finisseurs. D’autres travaillent pour des entrepreneurs spécialisés dans les ouvrages de béton. D’autres enfin travaillent à leur compte et offrent leurs services pour des travaux de moindre envergure, comme des terrasses, des trottoirs et des entrées.

Les finisseurs de béton expérimentés peuvent se spécialiser dans un type de travail particulier, accéder à des postes de supervision ou devenir estimateurs de contrat. Avec une formation additionnelle, ils peuvent étendre leurs compétences à d’autres métiers comme ceux de briqueteur ou de carreleur.

haut de page