Manitoba
Version imprimable

Jobs and the Economy

Apprenticeship Manitoba on Facebook
Apprentice Manitoba


Recherche:

Ressources :

Contactez-nous
<empty> Quoi de neuf?
<empty> Outils

Renseignements :

<empty> Développement des entreprise
<empty> Exportateur
<empty> Stratégique internationale
<empty> Investir au Manitoba

Électricien d’installation

Il s’agit d’un métier à reconnaissance professionnelle obligatoire . Pour être autorisé à travailler dans ce métier au Manitoba, vous devez être un apprenti inscrit ou détenir un certificat professionnel ainsi qu’un permis de compagnon électricien (délivré en vertu de la Loi sur le permis d’électricien).

Pour en savoir plus sur ce métier, consultez Apprentissage Manitoba.

Que fait l’électricien d’installation?

L’électricien d’installation prépare, installe, répare, met à l’essai et entretient les systèmes et les appareils électriques qui fournissent de la chaleur, de l’éclairage et de l’électricité ou l’équipement de commande dans les immeubles résidentiels, commerciaux et industriels.

Les électriciens d’installation veillent à ce que les appareils et systèmes électriques sur lesquels les occupants des résidences et des commerces se fient tous les jours sont sécuritaires et fonctionnent correctement. Ils diagnostiquent les pannes et réparent ou réinstallent des systèmes électriques quand il le faut. Ils doivent avoir l’expérience nécessaire pour retirer des services et des systèmes électriques de façon sécuritaire et pour évaluer si des services existants conviennent à des utilisations ultérieures. Beaucoup d’électriciens se spécialisent dans des types particuliers d’installations, comme dans les résidences neuves, les secteurs commerciaux et industriels ou les hôpitaux ou les usines.

Les tâches exactes liées au métier peuvent varier, mais tous les électriciens sont formés pour réaliser les tâches suivantes :

  • lire et interpréter les plans des immeubles, les plans électriques, mécaniques et architecturaux, et les spécifications du code de l’électricité pour déterminer la disposition du câblage;
  • couper, aléser, cintrer, assembler et installer des conduits et d’autres types de canalisations et de raccords de conducteurs électriques;
  • tirer les fils dans les conduits et les ouvertures dans les murs et les planchers;
  • placer, assembler, installer, réparer, entretenir, connecter et mettre à l’essai les systèmes électriques, l’équipement de commande et le câblage pour les systèmes d’alerte incendie, de communication, d’éclairage, de chaleur et d’alimentation;
  • placer, installer et entretenir l’équipement d’alimentation et de commande comme les tableaux de disjoncteurs, les coffrets à fusibles, les boîtes d’interruption, les boîtes de tirage et autres dispositifs connexes;
  • épisser, joindre et connecter les fils pour créer des circuits;
  • installer des réseaux de câbles de transmission de données et à fibres optiques;
  • faire des essais des circuits électriques pour vérifier leur intégrité et leur sécurité.

Quelles sont les compétences ou habiletés nécessaires?

Vous devrez réaliser du travail de précision et respecter les normes de l’industrie concernant l’installation, la réparation et la sécurité. Vous devez avoir de bonnes connaissances en mathématiques et en sciences et être capable de comprendre et d’appliquer une vaste gamme de notions techniques.

Pour réussir dans ce métier, les électriciens doivent posséder les qualités suivantes :

  • de bonnes aptitudes de communication, particulièrement pour le travail avec les clients;
  • de bonnes habiletés à la lecture et à l’interprétation de plans et des spécifications du code de l’électricité;
  • la capacité de travailler en équipe sur des gros projets avec des collègues;
  • une aptitude à la mécanique afin de rechercher la cause d’une panne et de réparer l’équipement;
  • la dextérité manuelle nécessaire pour réaliser du travail de précision;
  • la capacité de distinguer les couleurs afin de travailler avec le code de couleur des fils;
  • une bonne capacité de résolution de problèmes afin d’adapter les techniques d’installation aux conditions du lieu de travail;
  • la volonté de se tenir à jour avec les nouveaux développements dans le métier;
  • de la force et la capacité de travailler en hauteur dans les chantiers de construction.

Combien de temps dure l’apprentissage?

L’apprentissage dure quatre ans et comprend quatre niveaux. L’apprenti doit consacrer au moins 1 800 heures à la formation technique et pratique par niveau. Environ 80 % du temps est consacré à l’acquisition de compétences pratiques en milieu de travail sous la supervision d’un compagnon désigné et 20 % à l’apprentissage des aspects théoriques et techniques du métier en classe.

Qu’est-ce qui est enseigné pendant la formation technique en classe?

Les apprentis suivent des périodes de formation en classe pour chaque niveau de formation requis. Les matières comprennent :

  • la lecture de plans
  • les codes industriel et de l’électricité
  • les calculs de charge et de câblage pour les installations résidentielles, commerciales et industrielles
  • les principes de courant continu et de courant alternatif, l’équipement et les commandes
  • les transformateurs et les réseaux triphasés
  • les automates programmables, à semi-conducteurs et les régulateurs statiques
  • la sécurité

Lien menant aux renseignements sur le programme d’études

Quel est le rapport entre le nombre d’apprentis et de superviseurs?

L’expérience comptant pour l’essentiel de la formation en apprentissage, il est indispensable que chaque apprenti ait accès sur place à un compagnon qualifié et qu’il bénéficie de l’attention et des conseils nécessaires pour accomplir de façon sécuritaire et efficace les tâches liées au métier.

Pour chaque apprenti travaillant dans ce métier, l’employeur doit conserver un rapport de 1:1 entre le nombre d’apprentis et le nombre de compagnons sur place et s’assurer que chaque apprenti est supervisé directement par un compagnon dûment qualifié dans le métier.

Quelles sont les conditions d’admission?

Programme d’apprentissage au secondaire : Commencez votre formation en apprentissage à l’école secondaire. Vous devez avoir au moins 16 ans.

Admission générale : Le diplôme d’études secondaires (12e année) ou l’équivalent est obligatoire, y compris les cours de mathématiques recommandés. Si vous ne possédez pas de diplôme d’études secondaires, vous pouvez être admissible en tant que participant au programme d’accès des stagiaires (anciennement étudiant adulte). On peut aussi exiger l’évaluation et la reconnaissance de vos acquis.
Qualification professionnelle : Si vous avez de l’expérience dans ce métier, mais que vous n’avez pas de certificat professionnel, vous pouvez devenir compagnon qualifié en fonction du nombre d’années d’expérience démontrée dans l’industrie et de la réussite à l’examen d’obtention du Sceau rouge. Vous devez soumettre la demande de qualification professionnelle et le formulaire d’attestation d’expérience de travail liée au métier. Les gens de métier qui ne répondent pas à toutes les conditions d’admission exigées doivent entreprendre une formation d’appoint appropriée.
Pour obtenir plus de détails sur les conditions d’admission et la manière de commencer votre apprentissage ou d’obtenir votre certificat, consultez la section «  Comment commencer ».

Est-ce que je reçois un certificat?

Lorsque vous aurez réussi tous les niveaux exigés d’expérience pratique et de formation technique, vous devrez passer un examen interprovincial. Vous devez obtenir une note d’au moins 70 % pour avoir droit au certificat interprovincial auquel est apposé le Sceau rouge confirmant votre titre de compagnon.

Vous vous qualifiez également pour une licence « H » de compagnon électricien, délivrée par Travail et Immigration Manitoba. Cette licence valide votre formation concernant la réalisation de travaux d’installations électriques dans tout bâtiment ou toute installation au Manitoba et doit être renouvelée tous les quatre ans.

Votre certificat professionnel portant le Sceau rouge qui confirme votre titre de compagnon dans ce métier est reconnu dans d’autres régions du Canada. Toutefois, si vous prévoyez travailler dans une autre province, vous devez présenter une demande de licence d’électricien pour cette province.

Quel salaire puis-je espérer toucher comme apprenti?

Les règlements d’application de la Loi sur l’apprentissage et la reconnaissance professionnelle établissent les taux de salaire des apprentis. Chaque employeur qui conclut un contrat d’apprentissage avec un apprenti doit veiller à payer à ce dernier au moins le taux de salaire minimum pour ce métier.

Les apprentis qui travaillent pour des employeurs syndiqués ont droit au taux de salaire inscrit dans l’entente collective s’il est supérieur aux taux de salaire précisés par règlement.

Les employeurs peuvent également fournir d’autres avantages comme l’assurance collective pour les soins dentaires, de santé et de la vue, et des allocations de formation.

Vous pouvez obtenir des renseignements à jour sur les salaires en consultant la rubrique consacrée à la rémunération pendant la formation.

Quelles sont les perspectives de carrière?

Les électriciens travaillent habituellement 40 heures par semaine, cinq jours semaine, en plus du temps supplémentaire nécessaire. Les électriciens travaillant pour des entrepreneurs en construction et en entretien, des fabricants, des entreprises de l’industrie des ressources et d’autres organismes importants risquent d’être mis à pied entre différents projets et lorsque l’industrie connaît une baisse.

En acquérant de l’expérience, les électriciens d’installation peuvent accéder à des postes de contremaître, de surveillant général, de préposé aux devis ou d’inspecteur en électricité. Certains électriciens lancent leur propre entreprise. Avec de la formation additionnelle, les électriciens peuvent transférer leurs compétences à des métiers connexes comme ceux d’électricien industriel, d’électricien en haute tension, d’électromécanicien, de mécanicien en réfrigération et en climatisation, de mécanicien d’instruments industriels ou de mécanicien industriel (de chantier).

haut de page