Manitoba
Version imprimable

Emploi et Économie

Apprenticeship Manitoba on Facebook
Apprentice Manitoba


Recherche:

Ressources :

Contactez-nous
<empty> Quoi de neuf?
<empty> Outils

Renseignements :

<empty> Développement des entreprise
<empty> Exportateur
<empty> Stratégique internationale
<empty> Investir au Manitoba

Soudeur

Pour d’autres renseignements sur ce métier, contactez Apprentissage Manitoba.

Que fait un soudeur?

Un soudeur titulaire du certificat professionnel possède les connaissances, les aptitudes et les habiletés nécessaires pour tracer, couper, préparer, réparer, installer et joindre des métaux de diverses compositions à l’aide de matériel de soudage. Il fabrique et répare du matériel et des articles en métal qui sont essentiels aux activités quotidiennes des entreprises. Étant donné la grande diversité des articles industriels faits de métal, le soudeur doit non seulement être polyvalent mais il doit aussi être hautement qualifié. Le soudeur qui détient un certificat professionnel est formé pour :

  • cisailler et scier le métal à l’aide d’outils manuels et électriques;
  • percer, meuler, buriner et brosser le métal à l’aide d’outils manuels courants;
  • utiliser et entretenir des appareils de soudage oxyacétylénique, de soudage à l’arc électrique et de soudage par points;
  • souder des métaux ferreux et non ferreux;
  • braser des métaux;
  • exécuter des travaux de soudage à l’arc sous atmosphère gazeuse, de coupage oxygaz, de chauffage au chalumeau et autres techniques de traitement thermique des métaux;
  • façonner, cintrer et redresser des métaux par forgeage.

Quelles sont les compétences ou habiletés nécessaires?

Si vous aimez le travail manuel, avez le sens pratique, êtes axé sur les résultats et vous intéressez au travail du métal, vous pouvez envisager de devenir soudeur. Que vous travailliez dans un petit atelier de fabrication de produits métalliques ou dans un grand complexe industriel, le métier est très varié. D’ailleurs, il est important d’être polyvalent, car le soudeur fabrique ou répare toutes sortes d’articles. De plus, il faut posséder une bonne dextérité ainsi que des connaissances en métallurgie, être au courant des codes, des règlements et de la législation, et être capable de faire ce qui suit :

  • communiquer clairement et lire et respecter les plans;
  • faire fonctionner des outils manuels et électriques;
  • planifier et raisonner de façon logique et en trois dimensions;
  • travailler sur des échaffaudages ou des échelles et, parfois, effectuer des réparations dans des endroits inconfortables ou exigus.

Combien de temps dure l’apprentissage?

L’apprentissage dure trois ans et comporte trois niveaux. La formation pratique et technique est d’au moins 1 600 heures par niveau. Environ 80 pour cent du temps est consacré à apprendre les compétences pratiques en cours d’emploi sous la surveillance d’un compagnon titulaire d’un certificat professionnel et 20 pour cent consiste à apprendre les aspects théoriques et techniques du métier par une formation en classe.

Qu’est-ce qui est enseigné pendant la formation technique en classe?

Pour chaque niveau de formation, l’apprenti soudeur doit suivre des périodes de formation en classe. Les devoirs pratiques et les examens théoriques sont pris en considération dans les notes finales. Les cours sont conçus pour renforcer ce qui est appris en cours d’emploi et ils portent sur ce qui suit :

  • mathématiques, sciences et communications s’appliquant au métier
  • soudage moderne
  • soudage et métallurgie
  • soudage oxyacétylénique
  • traçage sur tôles
  • lecture de plans
  • propriétés mécaniques du métal
  • métaux ferreux
  • métaux non ferreux
  • sécurité

Lien menant aux renseignements sur le programme d’études

Quel est le nombre d’apprentis par rapport au nombre de surveillants?

Du fait que l’expérience représente l’essentiel de la formation en apprentissage, il est extrêmement important que chaque apprenti ait accès sur place à un compagnon qualifié et qu’il reçoive l’attention et les conseils nécessaires pour exécuter les tâches de son métier en toute sécurité et avec efficacité.

Pour chaque apprenti électricien industriel, l’employeur doit prévoir un compagnon sur place et il doit faire en sorte que l’apprenti soit directement surveillé par un compagnon qualifié dans le métier en question.

Quelles sont les conditions d’admission?

Programme d’apprentissage au secondaire : Vous commencez votre formation en apprentissage à l’école secondaire. Pour cela, vous devez avoir au moins 16 ans.

Admission générale : Il faut posséder le niveau de la 12e année ou un niveau d’études équivalent, y compris des cours recommandés en sciences. Si vous ne possédez pas de diplôme d’études secondaires, vous pouvez être admissible comme participant au programme d’accès des stagiaires (anciennement étudiant adulte). On peut aussi exiger l’évaluation et la reconnaissance de vos acquis.

Reconnaissance professionnelle : Si vous avez de l’expérience dans le métier mais ne détenez pas de certificat professionnel, vous pouvez devenir compagnon en prouvant vos années d’expérience dans l’industrie et en réussissant l’examen d’obtention du Sceau rouge. Vous devez soumettre une demande de reconnaissance professionnelle ainsi qu’une description d’expérience de travail dans votre métier. Les ouvriers spécialisés qui ne satisfont pas aux exigences d’admission doivent suivre la formation complémentaire appropriée.

Pour d’autres détails sur les conditions d’admission et sur la façon de vous lancer en apprentissage ou d’obtenir un certificat professionnel, veuillez consulter la section Comment entreprendre votre apprentissage.

Est-ce que j’obtiens un certificat?

Après avoir terminé avec succès tous les niveaux exigés de la formation technique et de l’expérience pratique, vous devez vous présenter à un examen interprovincial. Vous devez obtenir une note d’au moins 70 pour cent pour recevoir un certificat professionnel interprovincial portant le Sceau rouge et attestant votre statut de compagnon.

Le certificat professionnel interprovincial portant le Sceau rouge et attestant votre statut de compagnon dans ce métier est reconnu partout au Canada.

Quel salaire puis-je espérer toucher comme apprenti?

Les règlements d’application de la Loi sur l’apprentissage et la reconnaissance professionnelle fixent les taux de salaire minimum des apprentis. Tout employeur qui conclut un contrat d’apprentissage avec un apprenti doit veiller à ce que l’apprenti touche au moins le taux de salaire minimum réglementaire dans le métier concerné.

L’apprenti qui travaille pour un employeur syndiqué a droit au taux de salaire prévu par la convention collective s’il dépasse les taux réglementaires.

L’employeur peut aussi fournir d’autres avantages comme une assurance maladie collective, des prestations pour soins dentaires et pour soins de la vue ou encore des prestations de formation.

Vous pouvez obtenir des renseignements à jour sur les salaires en consultant la rubrique consacrée à la rémunération pendant la formation.

Quelles sont les perspectives de carrière?

Les soudeurs travaillent dans toutes sortes d’entreprises différentes. Ils peuvent être employés dans de grands établissements industriels, des raffineries, des usines, le secteur de la construction de bâtiments ou dans de petits ateliers de fabrication. Dans le cadre de leur travail, beaucoup de soudeurs travaillent parfois sur un chantier pendant une longue période ou bien ils exécutent des tâches variées notamment la réparation de véhicules et de machines, la mise en service et l’entretien d’équipement lourd. Ils travaillent aussi en étroite collaboration avec d’autres gens de métier notamment les monteurs d’appareils de chauffage, les chaudronniers, les charpentiers, les monteurs de charpentes métalliques, les mécaniciens de chantier, les machinistes ainsi que les mécaniciens d’automobiles et les mécaniciens d’équipement lourd.

haut de page