Manitoba
Version imprimable

Jobs and the Economy

Apprenticeship Manitoba on Facebook
Apprentice Manitoba


Recherche:

Ressources :

Contactez-nous
<empty> Quoi de neuf?
<empty> Outils

Renseignements :

<empty> Développement des entreprise
<empty> Exportateur
<empty> Stratégique internationale
<empty> Investir au Manitoba

Monteur de charpentes métalliques

Pour en savoir plus sur ce métier, contactez Apprentissage Manitoba.

Que fait un monteur de charpentes métalliques?

Les monteurs de charpentes métalliques érigent des éléments structuraux en acier, renforcent l’acier, posent des tendons de tension, installent des convoyeurs et du matériel robotisé et effectuent parfois des travaux de réfection sur des structures existantes et des ponts.

Les monteurs de charpentes métalliques compétents participent à toutes les facettes du métier, y compris à la planification et à la coordination de l’équipement, du matériel et des ressources humaines, à la construction et à la démolition de structures, à la récupération d’éléments de construction et au stockage et à l’inventaire du matériel et de l’équipement, une fois les travaux achevés. En général, les monteurs de charpentes métalliques doivent être en mesure d’effectuer les tâches suivantes :

  • lire les dessins et les cahiers des charges afin de planifier le travail;
  • décharger et empiler des pièces en acier de manière à ce que chaque pièce puisse être levée au fur et à mesure des besoins;
  • ériger et installer des échafaudages, des grues distributrices à tour, des derricks et d’autres sortes d’équipement de levage;
  • assembler des systèmes de gréage (câbles, poulies et crochets) afin de déplacer de l’équipement ou du matériel lourd;
  • attacher des câbles à une grue ou à un derrick et diriger le grutier ou la grutière avec des signaux manuels ou par radio;
  • positionner les pièces en acier, aligner les trous et insérer des boulons temporaires;
  • vérifier les alignements et joindre les parties en acier à l’aide de boulons ou par soudage à l’arc;
  • assembler et ériger des structures en métal préfabriquées;
  • disposer et raccorder des barres d’armature et des câbles de tension;
  • sélectionner, couper et cintrer des barres de renforcement en acier ou des treillis métalliques puis les mettre en place et les fixer dans des coffrages pour renforcer du béton;
  • installer du fer ornemental, des escaliers en métal, des portes à commande automatique, des convoyeurs et du matériel robotisé;
  • ériger des cloisons de séparation, des charpentes métalliques et du béton préfabriqué.

Quelles sont les compétences ou habiletés nécessaires?

Les monteurs de charpentes métalliques doivent avoir des connaissances et des compétences variées en raison de la diversité des tâches qu’ils réalisent. Le travail peut aller de la pose d’armatures en acier dans un centre commercial et de la construction de rambardes d’escaliers dans un immeuble à la suspension d’échafaudages à des structures et à la construction de ponts piétonniers en bois. Afin de travailler de manière sécuritaire et de pouvoir évaluer les dangers, les monteurs de charpentes métalliques doivent être en mesure de lire et d’interpréter les tableaux de charge des grues et les charges.

Pour réussir dans ce métier, les monteurs de charpentes métalliques doivent avoir les compétences suivantes :

  • la capacité de travailler en hauteur;
  • une bonne coordination musculaire, beaucoup d’agilité et un bon sens de l’équilibre;
  • être disposé à se déplacer à différents lieux de travail;
  • la volonté de travailler en étroite collaboration avec d’autres personnes;
  • la capacité à agir rapidement et résolument en cas d’urgence.

Combien de temps dure l’apptrentissage?

L’apprentissage dure trois ans et consiste en trois niveaux. L’apprenti doit consacrer au moins 1800 heures par niveau à la formation technique et pratique. Environ 80 % du temps est consacré à l’acquisition de compétences pratiques en milieu de travail sous la supervision d’un compagnon et 20 % à l’apprentissage des aspects théoriques et techniques du métier au moyen de l’apprentissage en classe.

Qu’est-ce qui est enseigné pendant la formation technique en classe?

Au cours de vos trois niveaux d’apprentissage, vous devrez passer des périodes de temps à l’école, chaque année. Les cours ont pour but de vous enseigner la théorie et le travail pratique dans les domaines de la sécurité, de la planification et de la préparation d’un travail, des gréages et du déplacement d’appareil, du renforcement du béton, du matériel robotisé et du montage d’éléments en fer profilé, des structures en bois, des échafaudages, des ouvrages provisoires de support et d’autres plateformes de travail.

Lien menant aux renseignements sur le programme d’études

Quel est le rapport entre le nombre d’apprentis et de superviseurs?

L’expérience comptant pour l’essentiel de la formation en apprentissage, il est indispensable que chaque apprenti ait accès à un compagnon qualifié sur place et qu’il bénéficie de l’attention et des conseils nécessaires afin d’accomplir de façon sécuritaire et efficace les tâches liées au métier.

Pour chaque apprenti travaillant dans ce métier, l’employeur doit conserver un rapport de 1 pour 1 entre le nombre d’apprentis et le nombre de compagnons sur place, et veiller à ce que chaque apprenti soit supervisé directement par un compagnon dûment qualifié dans le métier.

Quelles sont les conditions d’admission?

Programme d’apprentissage au secondaire : Commencez votre formation en apprentissage à l’école secondaire. Vous devez avoir au moins 16 ans.

Admission générale : Le diplôme d’études secondaires (12e année) ou l’équivalent est exigé, y compris les cours de sciences recommandés.  Si vous n’avez pas de diplôme d’études secondaires, vous pouvez être admissible en tant que participant au programme d’accès des stagiaires (anciennement étudiant adulte). On peut aussi exiger l’évaluation et la reconnaissance de vos acquis.

Reconnaissance professionnelle : Si vous avez de l’expérience dans ce métier, mais que vous n’avez pas de certificat professionnel, vous pouvez devenir compagnon, mais cela dépendra du nombre d’années d’expérience confirmée que vous avez dans l’industrie et de la réussite à l’examen d’obtention du Sceau rouge. Vous devez soumettre la demande de qualification professionnelle et la description de l’expérience de travail pour le métier considéré. Les gens de métier qui ne répondent pas à toutes les conditions d’admission exigées doivent entreprendre une formation d’appoint appropriée.

Pour obtenir plus de détail sur les conditions d’admission et la manière de commencer votre apprentissage ou d’obtenir votre certificat, consultez la partie « Comment commencer  ».

Est-ce que je reçois un certificat?

Lorsque vous aurez franchi tous les niveaux exigés d’expérience pratique et de formation technique, vous devrez passer un examen écrit interprovincial. Vous devez obtenir une note d’au moins 70 % pour avoir droit au certificat interprovincial auquel est apposé le Sceau rouge confirmant votre titre de compagnon.

Votre certificat professionnel portant le Sceau rouge, confirmant votre titre de compagnon dans ce métier, est reconnu dans tout le Canada.

Quel salaire puis-je espérer toucher comme apprenti?

Les règlements d’application de la Loi sur l’apprentissage et la reconnaissance professionnelle établissent les taux de salaire minimaux des apprentis. Chaque employeur qui conclut une entente d’apprentissage avec un apprenti doit veiller à ce que ce dernier soit payé au moins au taux de salaire minimum pour ce métier.

Les apprentis qui travaillent pour des employeurs syndiqués ont droit au taux de salaire inscrit dans la convention collective s’il est supérieur au taux de salaire prescrit dans le règlement sur le métier.

Les employeurs peuvent également fournir d’autres avantages comme une assurance collective pour les soins de santé, les soins dentaires et les soins de la vue, ainsi que des allocations de formation.

Vous pouvez obtenir des renseignements à jour sur les salaires en consultant la rubrique consacrée à la rémunération pendant la formation.

Quelles sont les perspectives de carrière?

Les monteurs de charpentes métalliques qui réussissent aiment accroître leur expertise en effectuant des travaux précis dans toutes sortes d’industries et d’endroits. Ils travaillent généralement à l’extérieur, en équipe, dans des zones urbaines ainsi que dans des endroits éloignés. Le travail peut être difficile sur le plan physique et il est souvent dangereux. Les monteurs de charpentes métalliques travaillent parfois à de grandes hauteurs et dépendent les uns des autres. Ils s’attendent donc à ce que chacun d’entre eux fasse preuve d’un jugement sûr et utilise le matériel et les procédures de sécurité.

Les entrepreneurs en construction emploient la majorité des monteurs de charpentes métalliques, mais ces gens de métier travaillent aussi dans d’autres industries comme celle de la fabrication de métaux ou de la production d’acier et de fer, dans des services publics d’électricité et dans le secteur du transport ferroviaire. Très peu de monteurs de charpentes métalliques sont des travailleurs indépendants.

Les monteurs de charpentes métalliques ayant de l’expérience peuvent obtenir un poste de supervision comme celui de contremaître ou de chef de chantier. Les compétences acquises dans leur métier peuvent leur permettre d’obtenir des crédits en vue de l’obtention d’un certificat professionnel dans le métier de chaudronnier, de mécanicien industriel (de chantier), de tôlier, de charpentier en métaux ou de soudeur industriel.

haut de page