Manitoba
Version imprimable

Emploi et Économie

Apprenticeship Manitoba on Facebook
Apprentice Manitoba


Recherche:

Ressources :

Contactez-nous
<empty> Quoi de neuf?
<empty> Outils

Renseignements :

<empty> Développement des entreprise
<empty> Exportateur
<empty> Stratégique internationale
<empty> Investir au Manitoba

Outilleur-ajusteur

Pour d’autres renseignements sur ce métier, contactez Apprentissage Manitoba.

Que fait un outilleur-ajusteur?

L’outilleur-ajusteur fabrique toutes sortes d’outils, de gabarits, de montages et de matrices destinés à la production industrielle et manufacturière.

L’outilleur-ajusteur fabrique, répare et modifie des prototypes sur mesure et divers outils spéciaux, gabarits, montages, calibres, matrices, moules, presses et divers types de petits dispositifs mécaniques usinés. Les gabarits et montages sont des dispositifs qui maintiennent les pièces en position pendant que celles-ci sont alésées, estampées, fraisées ou percées. Les matrices sont des formes métalliques utilisées pour façonner le métal au cours des opérations d’estampage et de forgeage. Elles peuvent être polyvalentes ou combinées, servir à gaufrer ou à frapper, immédiates ou progressives. On utilise des moules métalliques pour mouler les matières plastiques.

En tant qu’outilleur-ajusteur, vous pouvez vous attendre à effectuer certaines ou l’ensemble des tâches suivantes :

  • ajuster et assembler divers outils et matrices;
  • découper des matériaux en fonction des dimensions, angles et contours requis, à l’aide de scies mécaniques, et limer des matériaux;
  • tourner et meuler des contours, des sphères et des surfaces parallèles;
  • percer des trous et aléser des pièces de taille et de profondeur variées dans divers matériaux, à l’aide de perceuses, de tours et de fraiseuses horizontales ou verticales;
  • fraiser, façonner et raboter des surfaces métalliques;
  • fileter des pièces, tailler divers types d’encoches, de rainures et de dentelures sur des arbres et autres pièces;
  • meuler et poncer des surfaces métalliques;
  • procéder à des essais sur des surfaces pour y déceler des fissures ou en vérifier la dureté et la finition en s’aidant d’équipement et d’applications variés;
  • travailler le métal en recourant à la chaleur.

De plus, on peut demander à l’outilleur-ajusteur d’effectuer les tâches suivantes pour produire un moule destiné à la fabrication en série d’une pièce plastique :

  • planifier le travail en s’appuyant sur des plans d’ingénieur, des modèles ou des instructions verbales;
  • choisir, mesurer et marquer les demi-produits;
  • utiliser diverses machines-outils pour usiner des pièces selon des marges de tolérance serrées;
  • appliquer un traitement thermique si cela est nécessaire;
  • vérifier l’exactitude du travail et l’assemblage des pièces;
  • tester le fonctionnement du dispositif fabriqué.

Les outilleurs-ajusteurs fabriquent des outils et des pièces d’équipement qui, tout comme les pièces d’un casse-tête, doivent parfaitement s’ajuster. Si ce métier est étroitement associé à celui de machiniste et demande beaucoup de qualités semblables, les outilleurs-ajusteurs se spécialisent généralement dans la production de gabarits, montages, matrices et moules. Ils consacrent plus de temps à ajuster et à assembler les pièces de haute précision.

L’industrie a de plus en plus tendance à avoir recours au calibrage géométrique, au tolérancement et aux normes d’assurance de la qualité. Les employeurs recherchent des travailleurs hautement qualifiés, possédant de solides antécédents scolaires, pour faire fonctionner des machines toujours plus complexes et pour préserver la qualité d’exécution et les normes de qualité.

Quelles sont les compétences ou habiletés nécessaires?

Si vous aimez réaliser des articles selon des indications précises, êtes minutieux et créatif, aimez travailler le métal à l’aide d’outils manuels et électriques, pensez à faire une carrière d’outilleur-ajusteur. Comme le travail d’un outilleur-ajusteur exige des mesures précises et une grande exactitude, il est important d’avoir de bonnes bases en mathématiques. Il faut aussi être capable de lire et interpréter des plans, des dessins et des fiches techniques pour fabriquer toutes sortes d’outils et de matrices. Une aptitude à la mécanique constitue un atout supplémentaire. Selon l’endroit où vous travaillez, ce métier offre à la fois diversité et spécialisation.

Pour réussir dans ce métier, l’outilleur-ajusteur doit posséder ce qui suit :

  • la capacité de travailler rapidement tout en faisant preuve de patience et d’exactitude;
  • l’aptitude mécanique à utiliser des outils et des machines en vue de construire des pièces complexes;
  • une bonne dextérité ainsi que le sens des formes et des dimensions;
  • une bonne vue et une bonne coordination œil-main;
  • la capacité de visualiser le produit fini;
  • la capacité de raisonner de façon logique;
  • la capacité de travailler avec des unités de mesure métriques et anglo-saxonnes;
  • des bases solides en mathématiques, en physique, en métallurgie et en dessin technique.

Combien de temps dure l’apprentissage?

L’apprentissage dure quatre ans et comporte quatre niveaux. La formation pratique et technique est d’au moins 1 800 heures par niveau. Environ 80 pour cent du temps est consacré à apprendre les compétences pratiques en cours d’emploi sous la surveillance d’un compagnon titulaire d’un certificat professionnel et 20 pour cent consiste à apprendre les aspects théoriques et techniques du métier par une formation en classe.

Qu’est-ce qui est enseigné pendant la formation technique en classe?

Pendant l’apprentissage, l’apprenti suit des périodes de formation technique conçues pour améliorer et renforcer l’expérience pratique en cours d’emploi. Les sujets enseignés sont notamment les suivants :

  • Mathématiques et sciences s’appliquant au métier
  • Théorie de l’atelier d’usinage et métallurgie
  • Croquis et dessins techniques
  • Matériel de mesure et de traçage
  • Outils manuels et travail d’établi
  • Perceuses à colonne et fraisage
  • Tours, fraiseuses et machines motorisées, et techniques d’usinage
  • Travaux de rectification, d’équilibrage et d’alésage
  • Machines d’usinage par étincelage et outillage à commande numérique par ordinateur (CNC)
  • Gabarits et montages, cônes, cannelures et perçeuses
  • Conception, fabrication et construction d’outils et de matrices
  • Outils de découpage et de poinçonnage
  • Filetage

Lien menant aux renseignements sur le programme d’études

Quel est le nombre d’apprentis par rapport au nombre de surveillants?

Du fait que l’expérience représente l’essentiel de la formation en apprentissage, il est extrêmement important que chaque apprenti ait accès sur place à un compagnon qualifié et qu’il reçoive l’attention et les conseils nécessaires pour exécuter les tâches de son métier en toute sécurité et avec efficacité.

Pour chaque apprenti outilleur-ajusteur, l’employeur doit prévoir un compagnon sur place et il doit faire en sorte que l’apprenti soit directement surveillé par un compagnon qualifié dans le métier en question.

Quelles sont les conditions d’admission?

Programme d’apprentissage au secondaire : Vous commencez votre formation en apprentissage à l’école secondaire. Pour cela, vous devez avoir au moins 16 ans.

Admission générale : Il faut posséder le niveau de la 12e année ou un niveau d’études équivalent, y compris des cours recommandés en mathématiques et en sciences. Si vous ne possédez pas de diplôme d’études secondaires, vous pouvez être admissible comme participant au programme d’accès des stagiaires (anciennement étudiant adulte). On peut aussi exiger l’évaluation et la reconnaissance de vos acquis.

Reconnaissance professionnelle : Si vous avez de l’expérience dans le métier mais ne détenez pas de certificat professionnel, vous pouvez devenir compagnon en prouvant vos années d’expérience dans l’industrie et en réussissant l’examen d’obtention du Sceau rouge. Vous devez soumettre une demande de reconnaissance professionnelle ainsi qu’une description d’expérience de travail dans votre métier. Les ouvriers spécialisés qui ne satisfont pas aux exigences d’admission doivent suivre la formation complémentaire appropriée.

Pour d’autres détails sur les conditions d’admission et sur la façon de vous lancer en apprentissage ou d’obtenir un certificat professionnel, veuillez consulter la section Comment entreprendre votre apprentissage.

Est-ce que j’obtiens un certificat?

Après avoir terminé avec succès tous les niveaux exigés de la formation technique et de l’expérience pratique, vous devez vous présenter à un examen interprovincial. Vous devez obtenir une note d’au moins 70 pour cent pour recevoir un certificat professionnel interprovincial portant le Sceau rouge et attestant votre statut de compagnon.

Le certificat professionnel interprovincial portant le Sceau rouge et attestant votre statut de compagnon dans ce métier est reconnu partout au Canada.

Quel salaire puis-je espérer toucher comme apprenti?

Les règlements d’application de la Loi sur l’apprentissage et la reconnaissance professionnelle fixent les taux de salaire minimum des apprentis. Tout employeur qui conclut un contrat d’apprentissage avec un apprenti doit veiller à ce que l’apprenti touche au moins le taux de salaire minimum réglementaire dans le métier concerné.

L’apprenti qui travaille pour un employeur syndiqué a droit au taux de salaire prévu par la convention collective s’il dépasse les taux réglementaires.

L’employeur peut aussi fournir d’autres avantages comme une assurance maladie collective, des prestations pour soins dentaires et pour soins de la vue ou encore des prestations de formation.

Vous pouvez obtenir des renseignements à jour sur les salaires en consultant la rubrique consacrée à la rémunération pendant la formation.

Quelles sont les perspectives de carrière?

Les outilleurs-ajusteurs travaillent dans de grandes usines ou dans des complexes industriels plus petits. Ils travaillent généralement à l’intérieur, dans les ateliers d’outillage d’entreprises qui fabriquent des machines-outils destinées au travail des métaux, des outils et des matrices, des automobiles, des aéronefs, de la machinerie électrique, des produits métalliques et des plastiques façonnés.

Avec de l’expérience, les outilleurs-ajusteurs peuvent accéder à des postes de superviseurs. Certains deviennent concepteurs d’outils ou montent leur propre atelier d’outillage. En suivant une formation complémentaire, ils peuvent transférer leurs compétences à d’autres métiers connexes, notamment les métiers de machiniste ou de mécanicien d’entretien.

Du fait de la diversité de leurs fonctions et des nombreux domaines dans lesquels ils peuvent travailler, les machinistes se spécialisent souvent. Étant donné que le travail du machiniste est très précis et minutieux, l’industrie constate l’emploi grandissant de machines-outils à commande numérique par ordinateur. Cela signifie que les machinistes doivent être à l’aise avec du matériel perfectionné et ils doivent constamment chercher à perfectionner leurs compétences. Avec de l’expérience, ils peuvent accéder à des postes de vérificateur, de contremaître ou de surintendant. Certains montent leur propre atelier d’outillage. En suivant une formation complémentaire, ils peuvent transférer leurs compétences à d’autres métiers connexes, notamment les métiers d’outilleur-ajusteur ou de mécanicien d’entretien.

haut de page