Information pour les parents, familles et amis

Consommation de drogues

Il est bon de parler de drogues, d’alcool et de sécurité à votre enfant. Il est important de demander à votre enfant ce qu'il sait des drogues, du tabac et de l'alcool. De nombreux préadolescents admirent leurs frères et sœurs aînés ou des pairs plus âgés, qui font peut-être des expériences dans ce domaine, alors il est important que les enfants d'âge intermédiaire connaissent les faits. Les enfants peuvent aussi recevoir des messages contradictoires de la maison, de leurs amis et des médias sur la consommation d'alcool et de drogues. Veillez à ce que votre enfant soit au courant des problèmes juridiques, sociaux, physiques et mentaux qui peuvent découler de la consommation et de l'abus d'alcool et de drogues.

L’adolescence est une période de croissance et de changement importante. C’est également le moment où commencent le plus souvent la prise de risques et la consommation de drogues. Certains préadolescents peuvent essayer de la drogue, boire de l'alcool ou fumer parce qu'ils se sentent obligés de faire comme leurs pairs. D'autres consomment des drogues et de l'alcool pour se rebeller ou échapper à la réalité. D'autres encore les essaient par simple curiosité. Certains adolescents peuvent avoir déjà reçu des médicaments prescrits (p. ex. Tylenol 3 après une chirurgie dentaire), tandis que d’autres peuvent en faire l’essai en prenant les médicaments de quelqu’un d’autre. Et un petit nombre peut faire l'expérience de drogues de la rue comme la méthamphétamine, l’ecstasy (MDMA) ou le fentanyl.

Quelle que soit la raison, il est important de parler à votre enfant des effets de la consommation d'alcool et de drogues. Quand vous parlez à votre enfant, demeurez calme et écoutez ce qu'il a à dire. Pour les enfants qui consomment de l'alcool ou une drogue, il peut être nécessaire d'obtenir une aide en dehors de la famille, par exemple d'un conseiller en toxicomanie, pour aller à la source du problème.

Rôle des parents ou adultes de confiance

Les recherches ont montré que les jeunes ont tendance à moins consommer de drogues lorsqu’ils ont une bonne estime de soi, des liens avec des adultes de confiance (parents, enseignants, membres de la famille et autres professionnels) et des modèles de comportement positifs. Discutez des faits et des risques de la consommation de drogues avec le jeune dans votre vie, d’une manière respectueuse et libre de tout jugement.

Parler aux jeunes

Les parents peuvent jouer un rôle clé dans l’éducation de leurs enfants concernant la consommation de drogues et d’alcool en présentant les faits, en parlant honnêtement et ouvertement des effets des drogues et en donnant des réponses que les enfants comprendront. Voici quelques conseils sur la manière de parler de la consommation de drogues et d’alcool à vos enfants :

  • Renseignez-vous pour être en mesure de répondre à leurs questions. Si vous ne connaissez pas la réponse, offrez de faire des recherches ensemble.
  • Devenez une personne informée. Renseignez-vous sur les substances dont les jeunes font couramment usage. Informez-vous sur le mode de fonctionnement des drogues, leurs noms de rue et les signes qu’une personne est sous l’influence d’une drogue.
  • Sachez écouter. Laissez vos enfants participer et poser des questions. Respectez leur opinion.
  • Tenez-vous-en aux faits. Évitez les tactiques alarmistes et les exagérations. Les recherches ont prouvé que ces méthodes ne fonctionnement pas et qu’elles peuvent en fait vous faire perdre la confiance de l’enfant.
  • Soyez à l'affût d’occasions de discuter de la consommation de drogues et de la prise de décisions, par exemple des reportages aux nouvelles ou des histoires dans les médias sociaux.
  • Faites preuve d’ouverture et de respect. Demandez à vos jeunes ce qu’ils entendent, ce dont ils sont témoins ou ce qu’ils ont appris. Ensuite, écoutez.
  • Parlez des raisons pour lesquelles les gens prennent de la drogue et de leurs conséquences potentielles.
  • Mettez l'accent sur votre préoccupation sincère quant à leur sécurité et votre profond souci de leur bien-être (en évitant de parler de ce qui est bien ou mal, d’obéissance ou de punition). Insistez sur votre intérêt sincère et votre volonté de comprendre plutôt que votre désir de les « mettre dans le droit chemin ».

Pour en savoir plus sur la consommation de drogues et d’alcool et la manière de parler à vos enfants, consultez les liens suivants :

Ressources de la Fondation manitobaine de lutte contre les dépendances

Pour en savoir plus sur les organismes qui offrent des services aux jeunes, cliquez ici.

Santé, Aînés et Vie active
Direction de la santé mentale et de la lutte contre les dépendances
300, rue Carlton Winnipeg MB R3B 3M9
Téléphone : (204) 786-7101