Justice

Processus de recrutement

Étape 1 – Demande

Les demandeurs peuvent présenter un curriculum vitæ et une lettre d’accompagnement, en réponse à une offre d’emploi d’agent des services correctionnels ou de conseiller au service des jeunes. Vous trouverez les offres d’emploi en vigueur sur notre site Web au www.gov.mb.ca.

Lorsqu’il n’y a pas d’offre d’emploi, nous acceptons les curriculums vitæ généraux. Ceux-ci peuvent être envoyés à l’adresse suivante : CorrectionsRecruitment@gov.mb.ca.

Pour éviter les retards, nous prions les demandeurs d’indiquer le numéro du concours (le cas échéant) et leur adresse courriel pour la correspondance

Applicant Guide (en Anglais seulment

Étape 2 – Tests

Trois tests en bonne et due forme évaluent la résolution de problèmes, la prise de décisions, le jugement et les qualités personnelles.

Pour être admissibles à la séance de test, les candidats doivent détenir un permis de conduire valide du Manitoba de classe 5 (5F) à l’étape finale.

Les permis de conduire du Manitoba de classe 5 à l’étape intermédiaire peuvent être acceptés (selon le code de date de votre permis).

Les autres permis de conduire provinciaux et les permis internationaux équivalents à un permis de conduire de classe 5 au Manitoba pourraient être acceptés (sujet à examen).

Les permis d’apprenti conducteur de classe 5 du Manitoba ne seront pas acceptés.

Épreuve no 1 : test vidéo

Le test vidéo permet d’évaluer les habiletés de résolution de problèmes et de prise de décisions. C’est une manière efficace de repérer les candidats qui ont de fortes chances de devenir de bons agents des services correctionnels ou conseillers au service des jeunes.

Pendant le test vidéo,

les candidats regarderont des vidéos présentant 37 scénarios différents. Les scénarios montreront des situations professionnelles typiques. Après chaque scénario, les candidats doivent choisir parmi diverses possibilités ou actions la meilleure réponse parmi celles fournies. Pour chaque question, le nombre de points varie de quatre points pour la meilleure réponse possible pour ce scénario à zéro ou un point pour la réponse la moins souhaitable.

Exemple de scénario dans le cadre du test vidéo :

« Pendant l’appel, le chef d’équipe déclare que les employés doivent maintenir une attitude professionnelle lorsqu’ils interagissent avec les visiteurs. Pendant votre quart de travail, vous entendez par hasard une dispute houleuse entre un employé et un visiteur. »

Qu’est-ce que vous faites?

  • Signaler l’incident à votre superviseur et demander des conseils.
  • Séparer l’employé et le visiteur et rappeler à l’employé de maintenir une attitude professionnelle lorsqu’il parle aux visiteurs.
  • Escorter le visiteur à l’extérieur et lui expliquer qu’un tel comportement perturbateur pourrait empêcher les prochaines visites
  • Continuer à observer la situation pour voir si l’employé et le visiteur règlent le conflit eux-mêmes. Réponse : « B » est la réponse la plus appropriée : cela permet de prendre des mesures correctives immédiates et les employés règlent le problème à leur niveau sans l’intervention d’autres personnes. (quatre points) « D » ne fait pas cesser le comportement de l’employé, mais permet à l’employé et au visiteur de régler le problème eux-mêmes. (trois points) « A » ne fait pas cesser immédiatement l’incident et peut causer d’autres problèmes entre les deux employés. (deux points) « C » ignore le comportement de l’employé et blâme le visiteur. (un point).

Épreuve no 2 : test d’agent des services correctionnels (CO-EL 101 et CO-EL 102)

Les tests CO-EL 101 et CO-EL 102 servent à évaluer la compréhension de lecture, la précision de comptage, le raisonnement déductif et inductif.

  • Le test comporte 90 questions à choix multiples, et un point est alloué pour chaque réponse correcte.
  • Les candidats ont un choix de quatre réponses pour chaque question. Ils doivent choisir la réponse qui leur semble la meilleure.

Exemple :

« Dans la plupart des établissements correctionnels, ce sont les détenus qui font le nettoyage. Souvent, le rôle de l’agent des services correctionnels est de __(1)__ ces tâches. Bien qu’il n’incombe pas aux agents de __(2)__ ces tâches ménagères, ils devraient connaître les procédures adéquates __(3)__. Lorsque les conditions d’hygiène générale d’un établissement correctionnel se dégradent, cela peut être un signe d’un manque de supervision. »

 1. a) négliger                               2.a) faire                                       3.  a) de défense
     b) superviser                               b) faire fonctionner                       b) d’entretien ménager 
     c) terminer                                   c) conduire                                     c) de verrouillage
     d) résoudre                                 d) faire                                             d) d’accueil

Réponses :      1. b) superviser 
                           2. d)  faire
                           3. b) d’entretien ménager

Épreuve no 3 : Indice de personnalité de travail

L’Indice de personnalité au travail est un outil qui permet d’anticiper le comportement et de prédire la compatibilité entre la personne et l’emploi et la satisfaction au travail. L’évaluation sert à compléter nos processus de dotation pour chercher des candidats potentiels

L’Indice de personnalité au travail mesure les éléments suivants :

•      l’énergie et le dynamisme
•      la façon de travailler
•      le travail avec d’autres personnes
•      la façon de résoudre les problèmes
•      la gestion des pressions et du stress

Déroulement de l’évaluation de l’Indice de personnalité au travail

  • Le test compte 198 énoncés courts
  • Chaque question offre cinq choix de réponses, allant de « fortement en désaccord » à « fortement en accord ».
  • Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses.
  • Les demandeurs devraient répondre à toutes les questions honnêtement, selon qui ils sont et non qui ils aimeraient être.
  • Il n’y a pas de limite de temps pour répondre, mais il faut allouer en général 25 à 30 minutes.
  • Une fois le résultat obtenu, celui-ci sera évalué par le Service des ressources humaines et un psychologue membre du personnel. En cas de tentative infructueuse, les demandeurs sont libres de demander de la rétroaction au psychologue membre du personnel. Communiquez avec le Service des ressources humaines de Justice Manitoba au 204 945-5032
  • Les résultats des candidats qui réussissent à notre processus de test seront valides pendant 12 mois. Si vous ne réussissez pas l’étape du test :
  • on pourrait vous permettre de refaire des tentatives; chaque tentative doit avoir lieu à l’occasion du recrutement suivant;
  • les candidats devront présenter un autre curriculum vitæ ou une autre lettre d’accompagnement pour être autorisés à refaire le test;
  • il incombe aux demandeurs d’améliorer leurs connaissances, leurs compétences ou leurs habiletés avant l’examen suivant;
  • sur demande, une rétroaction sera fournie sur les aspects à améliorer.

Conseils pour obtenir des résultats satisfaisants

  • Les tests ne requièrent aucune connaissance particulière préalable sur le poste d’agent des services correctionnels ou de conseiller au service des jeunes.
  • Les tests sont conçus pour mesurer la capacité à la réussite professionnelle.
  • Si vous doutez de la bonne réponse à une question, votre première réponse est généralement la bonne; ne vous posez pas trop de questions.
  • Pendant le test vidéo, ne tentez pas de deviner ce que, selon vous, un agent correctionnel ou un conseiller au service des jeunes ferait ou devrait faire. Pensez à ce que vous feriez dans cette situation et répondez en conséquence.
  • Détendez-vous et faites de votre mieux.

Les candidats qui font leur examen au centre des congrès de Winnipeg n’ont pas le droit d’apporter des aliments ou des boissons dans l’auditorium.

Étape 3 – Visites d’établissements

Les ressources humaines enverront un courriel aux personnes ayant réussi les tests pour les inviter à passer à l’étape suivante. La prochaine étape comprend des visites obligatoires des centres correctionnels par les candidats. Nous invitons les candidats à visiter autant de centres correctionnels que possible.

Établissements correctionnels pour adultes

Adult Facilities

Youth Facilities

Étape 4 – Documents

À cette étape, les candidats doivent fournir les documents suivants :

  • Vérification du casier judiciaire
  • Relevé concernant les mauvais traitements infligés aux enfants
  • Vérification du registre des mauvais traitements infligés aux adultes
  • Formule de demande de vérification de sécuritéli

 

Tous les candidats doivent présenter une vérification satisfaisante du casier judiciaire, du registre concernant les mauvais traitements et du registre des mauvais traitements infligés aux adultes. Nous demandons les documents originaux ou la preuve que des efforts raisonnables ont été faits pour se procurer ces documents. Les « preuves d’efforts raisonnables » peuvent comprendre :

  • le reçu de la vérification du casier judiciaire, du registre concernant les mauvais traitements et du registre des mauvais traitements infligés aux adultes;
  • les copies des formules de demande à présenter.

Ces documents (ou les copies de reçus ou de la demande) sont requis avant les visites des établissements. Si notre bureau ne reçoit pas ces documents, cela peut vous empêcher de vous présenter à des entrevues dans les centres correctionnels.

On peut se procurer la vérification du casier judiciaire aux endroits suivants

  • Bureau des commissaires, 290, rue Burnell;
  • Immeuble de la sécurité publique, 1er étage, 151, avenue Princess;
  • un organisme local d’application de la loi.

Veuillez prendre note que vous devrez payer des droits de traitement. À certains endroits, cela peut prendre au moins 10 jours ouvrables pour recevoir votre vérification du casier judiciaire. La vérification pour les personnes appelées à travailler auprès de personnes vulnérables ne s’applique qu’à ceux qui habitent ou qui ont habité à l’extérieur du Manitoba.

On peut se procurer le relevé concernant les mauvais traitements infligés aux adultes et la vérification du registre des mauvais traitements infligés aux enfants en présentant une demande en ligne ou en personne aux Services à l’enfant et à la famille, 777, avenue Portage, 1er étage, Winnipeg (Manitoba). Veuillez prendre note que les deux vérifications peuvent prendre de 8 à 10 semaines pour le traitement et que les droits exigibles s’appliqueront. Une fois que vous avez reçu les documents, vous devez faire immédiatement parvenir les originaux au Service des ressources humaines.

La Formule de demande de vérification de sécurité sera distribuée à tous les candidats pendant la visite de l’établissement. Une fois qu’ils ont reçu la formule, ils devront la remplir et la présenter (dans les cinq jours suivant la réception). Les candidats subiront un processus de vérification de sécurité qui comprend une série de vérifications d’antécédents et une entrevue de vérification de sécurité qui sera déterminée plus tard.

Les candidats qui ont rempli une Formule de demande de vérification de sécurité au cours d’un processus précédent de recrutement devront remplir une autre formule s’ils avaient fourni leurs documents il y a plus de six mois.

Veuillez noter que les documents susmentionnés doivent être remis au Service des ressources humaines, 450, Broadway, bureau 1130, Winnipeg (Manitoba) R3C 3L6.

Le défaut de fournir ces documents peut empêcher les candidats de passer à l’étape de l’entrevue.

Étape 5 – Entrevue

Une fois que les candidats ont visité tous les centres qui les intéressent et ont fourni les documents requis, ils doivent fixer une entrevue personnelle avec un centre de leur choix. Les candidats doivent s’informer auprès des centres correctionnels du processus à suivre pour organiser une entrevue. À certains centres correctionnels, les candidats peuvent avoir le droit de s’inscrire immédiatement pour une entrevue personnelle.

Les entrevues personnelles ont lieu avec un comité de sélection du centre correctionnel choisi.

Pour obtenir des conseils sur la préparation à l’entrevue, demandez un exemplaire de la feuille de renseignements intitulée Préparation en vue de l’entrevue.

Nous communiquerons avec les auteurs des références professionnelles dans le cadre du processus d’entrevue.

Étape 6 – Enquête de sécurité

Les candidats qui ont subi une entrevue dans un établissement devront subir une enquête de sécurité. Ce processus consiste en une entrevue avec un représentant de notre Unité de sécurité correctionnelle. La Formule de demande de vérification de sécurité est exigée pour ce processus; tout défaut de soumettre cette formule entraînera des délais dans le processus de recrutement.

Étape 7 – Résultats des entrevues

Les demandeurs seront informés du résultat du processus de sélection par entrevue. Les lettres d’acceptation à la formation et les formules sur l’aptitude physique et mentale seront envoyées aux candidats retenus.

Pour les candidats qui ont échoué à l’entrevue :

Tout candidat admissible pourra se présenter une autre fois lors de la prochaine activité de recrutement (après trois mois, mais dans un délai d’un an à compter de la date de l’entrevue). Veuillez communiquer avec le Service des ressources humaines à ce sujet.

Sur demande, une rétroaction sera fournie sur les aspects à améliorer.

Les candidats ne sont pas tenus de passer la deuxième étape (tests), mais il est possible qu’ils doivent mettre à jour leurs vérifications du casier judiciaire, du registre concernant les mauvais traitements infligés aux enfants et du registre des mauvais traitements infligés aux adultes.

Il incombe aux demandeurs d’améliorer leurs connaissances, leurs compétences ou leurs habiletés avant l’examen suivant. Sur demande, une rétroaction générale sera fournie sur les aspects à améliorer. Après un deuxième échec à cette étape, les candidats doivent attendre au minimum un an avant d’être de nouveau pris en considération. Les candidats seront tenus de se soumettre au processus de demande et d’examen à cet égard

Étape 8 – Offre de formation

Une fois toutes les étapes passées avec succès, les candidats se verront offrir la possibilité de participer au programme de formation de neuf semaines.

Veuillez prendre note que seuls les candidats qui ont fourni leurs vérifications du casier judiciaire, du registre concernant les mauvais traitements infligés aux enfants et du registre des mauvais traitements infligés aux adultes se verront offrir de participer au programme de formation

Les candidats retenus devront :

  • remettre une formule sur l’aptitude physique et mentale qui doit être remplie par le médecin du candidat;
  • signer et dater la lettre d’acceptation de la formation;
  • obtenir un certificat de secourisme général ou d’urgence et de réanimation cardiorespiratoire de niveau

Étape 9 – Programme de formation de 9 semaines

La formation s’étend sur une période de neuf semaines. Elle n’est pas rémunérée. Les candidats n’ont pas à payer de frais d’inscription ou de scolarité. Les cours durent huit heures par jour, cinq jours par semaine. Les modules comprennent des exposés en classe, des tests, des exercices pratiques, des discussions de groupe, de l’observation au poste de travail et des examens. S’ils réussissent leur formation, les candidats sont conviés à des cérémonies de remise de diplômes.

Étape 10 – Emploi

Les diplômés reçoivent une lettre officielle d’offre qui présente les conditions d’emploi. Une date d’entrée en fonction est confirmée et on prévoit une date d’entrée au travail pour les nouveaux agents des services correctionnels et conseillers au service des jeunes aux centres correctionnels sélectionnés. Pendant les six premiers mois d’emploi et jusqu’à deux ans, les nouveaux agents des services correctionnels et conseillers au service des jeunes reçoivent une orientation professionnelle, un encadrement et une formation, et on évalue leurs compétences du point de vue des aptitudes et capacités essentielles.

Félicitations! Bon début de carrière à Justice Manitoba