Aménagement de votre résidence de villégiature

Si vous envisagez un nouvel aménagement sur un lot pour résidence de villégiature situé dans un parc provincial, veuillez consulter les lignes directrices d'aménagement contenues dans le guide The Cottager's Handbook, 3e édition.

Si votre résidence de villégiature se trouve dans le village historique d’Hecla, un autre guide pour résidents énonce les conditions d’aménagement applicables à votre lot, y compris les directives de conception et d’aménagement uniques à cette région, qui reflètent l’histoire de l’établissement sur cette île. Ces directives se trouvent dans le guide suivant :

Pour construire un bâtiment ou pour apporter une modification ou un ajout à un bâtiment ou à une structure existant (p. ex. patios) sur un lot ou une réserve publique dans un parc provincial, un permis d’aménagement de terrain est exigé. Pour obtenir ce permis, vous devez présenter une demande de permis d’aménagement de terrain à la Direction des parcs et des espaces protégés.

Nouveauté
Le ministère a révisé le formulaire de demande de permis d’aménagement de terrain.  Le nouveau formulaire se trouve dans le dossier de demande d’aménagement ci-dessous.

Nouveauté
Auparavant, les propriétaires de chalets voulant faire un aménagement sur une réserve publique devaient remplir le formulaire de demande d’aménagement sur une réserve publique. Ce formulaire est dorénavant intégré à la nouvelle demande de permis d’aménagement de terrain. Les demandeurs doivent donc maintenant remplir seulement les parties pertinentes de la demande pour tout aménagement proposé sur une réserve publique.

Si votre demande d’aménagement d’une réserve publique est approuvée, vous recevrez un permis d’aménagement de terrain et un permis d’aménagement sur une terre domaniale, autorisant la construction et l’utilisation d’une structure sur une réserve publique.

Selon la construction et l’emplacement de la structure proposés, il peut être exigé qu’une demande de dérogation et des lettres de soutien accompagnent votre demande.

(En anglais seulement)

Si votre structure fait plus de 10 mètres carrés (108 pieds carrés), vous devez obtenir un permis de construction auprès du Bureau du commissaire aux incendies. Il se peut qu’une lettre d’assurance (parties A et B) soit exigée avec la demande de permis de construction. Si vous avez des questions ou que vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur la demande de permis de construction, la lettre d’assurance ou la demande de permis de plomberie, vous pouvez appeler le Bureau au 204 945-3322 ou visiter son site Web auhttp://www.firecomm.gov.mb.ca/codes_forms.html

REMARQUE : Si votre résidence de villégiature se trouve dans le parc provincial de la baie Poplar, veuillez noter que le district d’aménagement de la rivière Winnipeg délivre les permis de construction pour l’aménagement dans la région, et non le Bureau du commissaire aux incendies.

Si vous envisagez la construction d’un système de gestion autonome d’eaux résiduaires ou la modification d’un système existant, veuillez consulter le site Web du Programme des systèmes de gestion autonomes d’eaux résiduaires pour obtenir des renseignements sur les exigences réglementaires, les normes de conception et d’installation et les formules d’inscription. Vous pouvez aussi communiquer avec l’agent de l’environnement local si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’aide. Des renseignements concernant l’utilisation ou l’entretien de votre système de gestion autonome d’eaux résiduaires se trouvent sur le site Web et dans la partie sur les systèmes de gestion autonome d’eaux résiduaires du guide du propriétaire.

More Information for Developing on the Public Reserve

On lakefront lots, owners and occupiers have the ability to submit application for a Site Plan Permit to construct a number of structures on the public reserve, such as a boathouse, a boat-port, storage shed, gazebo, pump-house, docks, boatlifts and rail systems.

When considering developing a public reserve, incorporating natural vegetative features into your shoreline such as planting deep rooted native grasses, shrubs and trees to help naturalize the shoreline, and to improve the natural bank stability is encouraged. Maintaining a buffer zone as a "no-mow" area will allow the plant roots to penetrate the soil and provide long-term shoreline protection.

Fisheries and Oceans Canada have also established timing windows to conduct work in or around water. Timing windows are one of the many measures used to protect fish and fish habitat when carrying out a project near water. It is recommended that you follow this measure to avoid harm and to reduce impacts to fish and fish habitat.

The use of wood treated with creosote or pentachlorophenylin in construction near water is a violation under The Environment Act. Copper chromium arsenate, the most commonly used material in treated wood products, is a preferred product.

For more information, please visit the following: