Sortie rapide

La médiation

Une démarche collaborative pour les parents en instance de séparation.

Qu’est-ce que la médiation?

Au cours de la médiation, un conseiller professionnel qualifié aide les parents à prendre des décisions concernant le bien-être continu de leurs enfants après la séparation. La médiation peut aider les parents à décider notamment : 
  • comment se partager la garde des enfants pendant la semaine, la fin de semaine et les vacances;
  • comment continuer à prendre des décisions importantes au sujet de l’éducation, de la religion, de la santé et des activités de leurs enfants.
La médiation est un processus volontaire. Elle n'offre ni des services de thérapie personnelle ni des services de consultation matrimoniale, bien que le médiateur puisse vous aider à obtenir ce genre de services.
 

À quoi puis-je m’attendre au cours de la médiation?

On vous demandera de suivre Pour l’amour des enfants, un programme informatif, afin d’en connaître plus sur le processus de séparation et sur les besoins des enfants pendant la séparation. En outre, vous en apprendrez davantage sur la médiation et les autres services offerts. La médiation se déroule sous forme de réunions auxquelles participent les deux parents. Des entrevues individuelles peuvent être organisées en plus des séances conjointes.
 
En général, il faut environ trois à quatre réunions pour arriver à un accord, chacune durant approximativement une heure et demie.
 
La médiation est strictement confidentielle, à moins que les renseignements obtenus n'indiquent qu'un enfant est maltraité ou négligé, ou risque de l'être.
 
Une médiation réussie amène les parents à conclure un accord par écrit expliquant en détail, les arrangements qu'ils ont pris au sujet des enfants. Elle peut être adaptée aux besoins des membres de la famille.
 
Des exemplaires de l'accord peuvent être remis à vos avocats.
 
Les services de médiation sont gratuits.
 

Quels sont les avantages de la médiation?

La médiation permet aux parents :
  • de porter une attention particulière aux besoins et aux intérêts supérieurs de leurs enfants;
  • d’examiner des possibilités auxquelles ils n’ont peut-être pas pensé;
  • de découvrir de nouvelles façons d’avoir confiance l’un en l’autre et de se respecter mutuellement;
  • de consulter des professionnels qui ont des connaissances et une expérience considérables comme travailleurs auprès d’enfants dont les parents sont séparés.
Souvent, grâce à la médiation, les parents se sentent davantage liés par l’accord auquel ils parviennent que par celui imposé par un tribunal.
 
Les enfants ont de meilleures chances de s'adapter à la séparation de leurs parents s'ils savent que ces derniers se préoccupent toujours de leur bien-être et qu'ils participent aux prises de décisions concernant leur avenir. Les enfants continuent ainsi à se sentir aimés et protégés aussi bien par leur mère que par leur père.
 
Le processus de médiation peut aider les parents à apprendre à mieux communiquer. Il peut également les aider dans leurs discussions portant sur les besoins changeants de leurs enfants et sur les façons d’y répondre.
 
La médiation est généralement axée sur le présent et sur l’avenir. De ce fait, elle vous permet d'être moins influencé par vos problèmes affectifs ou émotionnels passés et de prendre des décisions appropriées concernant vos enfants.
 

Que faire pour que la médiation aboutisse?

Pour que la médiation soit un succès, vous pouvez :
  • laisser de côté les sentiments de colère ou de peine que vous ressentez à l’égard de l’autre, ainsi que vos problèmes conjugaux;
  • essayer de voir l’autre comme une personne qui a également des responsabilités parentales;
  • vous efforcer de vaincre le désir de blâmer l'autre ou de vous venger; 
  • faire en sorte que vos discussions restent axées sur les enfants;
  • être prêt à collaborer et à parvenir à un compromis;
  • Accepter l’autre comme un partenaire égal dans le rôle parental, sans tenter de diriger ou de dominer

Que faire si la situation change?

Si la situation change ou que l'accord établi engendre des problèmes, vous pouvez vous adresser à nouveau au Service de consultation familiale afin d'en discuter ou de prendre de nouveaux arrangements concernant les enfants.
 

Que se passe-t-il si nous ne parvenons pas à nous mettre d’accord?

Il arrive que les parents ne soient pas en mesure de se mettre d’accord, même avec l’aide d’un médiateur.
 
Ils peuvent en effet avoir besoin de plus de temps pour maîtriser leur peine, leur colère ou leur méfiance. Vous pouvez rechercher d'autres possibilités ou d'autres moyens d'appuyer le processus de médiation, notamment :
 
  • en consultant un avocat;
  • en tentant de faire régler le conflit par un tribunal;
  • en ayant recours à des services de counseling individuels.
 

Que devrions-nous dire aux enfants?

En général, les enfants ne veulent pas prendre parti et on ne devrait pas le leur demander.
Ils sont bouleversés de voir leurs parents se disputer et chercher à se blâmer l'un l'autre.
Ils s’inquiètent souvent de ce qui va leur arriver.
 
Il est donc nécessaire que les parents les rassurent en leur faisant comprendre qu'ils élaborent des plans ensemble et que les enfants peuvent toujours compter sur eux, même si la famille ne vit plus sous le même toit.
 

Service de comédiation globale

Toute l'information susmentionnée s'applique également à la comédiation globale. Celle-ci se distingue de la médiation de la façon suivante :
  • L'un des médiateurs est un avocat spécialisé en droit familial, l'autre est un spécialiste des relations familiales. Ils travaillent en équipe avec les parents afin d'aider ces derniers à régler les points litigieux.
  • Les parties recevront des renseignements de nature juridique mais aucun conseil, juridique ou autre.
  • Dans certains cas, la médiation peut se produire de façon séquentielle : les parties se penchent d'abord sur les questions de nature familiale avec l'aide d'un médiateur spécialisé en relations familiales; puis, à un autre moment, ils examinent les questions de biens matrimoniaux et de pension alimentaire avec un médiateur qui est, cette fois, un avocat.
Le programme de médiation est offert par le Service de conciliation familiale de Services à la famille Manitoba, qui travaille en étroite collaboration avec la Division de la famille de la Cour du Banc de la Reine en vue de résoudre les questions de garde ou de droit de visite concernant les enfants.
 

Autres renseignements

Service de conciliation familiale
379, broadway, 2e étage
Winnipeg (Manitoba)
R3C 0T9
Téléphone : 204 945-7236
Télécopieur : 204 948-2142
Sans frais : 1 800 282-8069
Consulter la carte