Sortie rapide

Le rôle des parents après la séparation

Une démarche collaborative pour les parents en instance de séparation.
 

Dans la plupart des cas, après un divorce ou une séparation, les parents continuent à jouer un rôle important dans la vie de leurs enfants. Ces derniers ont besoin de se sentir aimés aussi bien par leur père que par leur mère, même si ceux-ci vivent séparément.
 
Le rôle des parents n’est pas facile. Tous les parents font des erreurs. Si vos enfants s'entendent bien avec vous et qu'ils se sentent aimés et acceptés, ils peuvent mieux tolérer vos imperfections.
 
Nous espérons que les renseignements inclus sur cette page vous permettront d'aider vos enfants à vivre votre divorce ou votre séparation avec moins de peine.

Une attitude positive

Si vous et votre partenaire vous êtes récemment séparés, vous vous sentirez parfois déprimé, seul, triste, coupable, et vous perdrez parfois confiance en vous. Vous pouvez avoir bien des inquiétudes, notamment en ce qui concerne votre argent, votre vie sociale, votre emploi, vos besoins personnels et ceux de vos enfants.
 
Si vous vous accrochez au passé et à l'amertume qui l'accompagne, il est certain que vous et vos enfants aurez des problèmes. Il est essentiel d'adopter une attitude plus positive, d'apprendre à mieux vous connaître, d'acquérir une plus grande confiance en vous et d'aspirer à des buts qui vous satisfont et vous paraissent importants.
 

Lignes directrices à l’intention des parents

La façon dont vous faites face à votre séparation ou à votre divorce influence la façon dont vos enfants y font face. Des conflits constants entre vous et votre ancien partenaire ou conjoint, après la séparation, vous empêcheront de jouer correctement votre rôle de parent. Essayez de tirer profit de cette expérience; ne la considérez pas comme un échec, mais plutôt comme une période de croissance et de changement. De cette façon, vous serez à l'écoute de vous-même tout en restant à l'écoute de vos enfants. Voici quelques points qui pourraient vous être utiles :
 
  1. Vous devez comprendre que la séparation et le divorce sont des expériences affectives difficiles, et que le temps est un facteur important dans le processus de guérison pour toutes les personnes concernées.
  2. Les enfants ont besoin qu'on leur dise ce qui se passe dans la famille. Au début, il se peut qu'ils ne montrent pas à quel point ils sont perturbés, ou encore qu'ils ne comprennent pas tout ce que la nouvelle situation implique pour eux. Lorsque vous expliquerez celle-ci à vos enfants, soyez simple et direct. Employez des mots appropriés à leur âge afin de les aider à comprendre et à commencer à accepter que leurs parents ne vivront plus sous le même toit.
  3. Les enfants, surtout les petits, pensent souvent avoir fait quelque chose de mal et peuvent croire que leur famille a des problèmes parce qu'ils n'ont pas été sages. Ils ont besoin de savoir qu'ils ne sont pas responsables de la séparation de leurs parents et que ni leur père ni leur mère ne les rejette ou ne les abandonne.
  4. Il est très important que les enfants respectent autant leur père que leur mère. Il vous est peut-être difficile de ne pas critiquer l'autre parent, mais le maintien des liens de respect avec ses parents est absolument nécessaire au bon développement de votre enfant.
  5. Les enfants ont besoin de leurs deux parents. Ne les forcez pas à prendre parti. Cela ne fera que susciter chez eux des sentiments de frustration, de culpabilité et de ressentiment.
  6. Reconnaissez que le passé est important pour les enfants. Laissez-les parler des bons souvenirs qu'ils ont du temps où tous les membres de la famille vivaient ensemble.
  7. Le divorce et la séparation entraînent habituellement des contraintes financières pour les deux parents. Il vaut mieux, sans blâmer l'autre, dire la vérité aux enfants sur la nouvelle situation financière et leur demander de participer à la réduction des dépenses.
  8. Malgré la séparation, les enfants ont besoin que leurs parents continuent à exercer tous deux avec constance leur autorité parentale. La culpabilité que les parents ressentent à la dissolution de leur union peut parfois influencer la façon dont ils disciplinent leurs enfants. L'âge de vos enfants et leur stade de développement, par exemple, influeront sur la manière dont vous ferez respecter la ligne de conduite que vous leur avez fixée, ainsi que sur les décisions concernant la garde partagée. Vos enfants ont besoin de savoir - et veulent savoir - ce que vous attendez d'eux; ils se sentent plus en sécurité lorsque vous leur imposez des limites qu'ils sont capables de comprendre. Vous les perturbez lorsque vous leur permettez de se comporter d'une manière qu'ils pensent ou qu'ils savent être incorrecte. Vous devez être prêt à leur dire « non ».
  9. Il se peut également que les parents croient que le fait d’imposer des règles de conduite différentes dans chaque foyer suscitera une certaine confusion chez leurs enfants. En réalité, de manière générale, les enfants acceptent cet état de fait du moment qu'ils comprennent les règles et que celles-ci sont imposées avec constance.
 

Le temps passé avec l’autre parent

Le comportement des parents influence beaucoup la façon dont les enfants s'adapteront sur le plan émotionnel après l'éclatement de la famille. Les circonstances détermineront l'emploi du temps et les plans qui seront les plus appropriés pour votre famille. Par exemple, vous tiendrez certainement compte du nombre et de l'âge de vos enfants quand vous prendrez une décision au sujet des nuits qu'ils passeront chez l’autre parent. Bien entendu, chaque famille est différente et ce qui convient à l'une peut ne pas convenir à une autre. Toutefois, certaines lignes directrices ont été établies pour quelques problèmes courants, notamment :
 
  1. Il est important pour un enfant de communiquer régulièrement avec chacun des parents. Le maintien d’un certain contact permet à l'enfant de mieux comprendre la situation, de ne pas avoir autant le sentiment d'être rejeté et de moins redouter de ne plus jamais revoir son père ou sa mère (et ses grands-parents, tantes, oncles, cousins et cousines).
  2. Parfois, les parents qui n'ont pas la garde quotidienne des enfants demandent pourquoi ils devraient continuer à les voir. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il importe que les enfants maintiennent leurs liens avec les deux parents. D'une chose, les enfants s'inquiètent de savoir si l'autre parent mange bien, s'il a un endroit où dormir et s’il se sent seul.
  3. Le temps passé avec les enfants devrait être aussi agréable que possible pour tout le monde. Il est très important que les parents évitent de se disputer en présence des enfants.
  4. Le parent qui vit avec les enfants doit les préparer physiquement et émotionnellement à apprécier le temps qu'ils passeront avec l'autre parent. Il peut vous être difficile de les aider à se préparer et de leur souhaiter de bien s'amuser si vous êtes en conflit avec votre ex-partenaire, mais vous leur permettrez ainsi de bien s'adapter.
  5. Souvent, le parent qui n'a pas la garde quotidienne des enfants ne sait pas trop comment passer du temps de qualité avec eux. En organisant des sorties avec vos enfants, vous pouvez rendre leurs visites plus distrayantes, mais ce qui est plus important, c'est de vous consacrer à eux et de continuer à prendre part à leur vie. Renseignez-vous sur ce que les enfants aiment faire à divers âges. Certains livres, cours et organismes peuvent vous aider. Pour plus d'information à ce sujet, composez le numéro de téléphone indiqué ci-dessous.
  6. La question de savoir si le père ou la mère doit amener ses enfants chez son nouvel ami ou sa nouvelle amie revient souvent. Après une période d'adaptation, vous voudrez tous les deux partager d'autres aspects importants de votre vie avec vos enfants. De même, il se peut que ceux-ci veuillent inviter leurs amis pendant la période de garde qui vous est impartie. Toutefois, prenez garde. Ces visites ne doivent pas remplacer le temps que vous passez avec vos enfants. Vos enfants ne devraient pas à avoir à rivaliser avec quelqu'un d'autre pour obtenir votre attention, ni avoir l'impression qu'une autre personne occupe une plus grande place dans votre vie.
  7. Les enfants doivent passer autant de temps que possible avec leurs deux parents. L'horaire devrait toutefois être flexible. Si les plans concernant une visite doivent être modifiés, la politesse la plus élémentaire commande d'en avertir l’autre parent aussitôt et de donner des explications complètes à l'enfant sur la situation.
  8. Si la flexibilité est nécessaire, la fiabilité l'est tout autant. Vos enfants ont besoin de savoir qu'ils peuvent compter sur vous si vous leur dites que vous serez là. Il est important que votre relation avec vos enfants ait toujours un aspect prévisible, particulièrement si vous ne vivez pas avec eux.
  9. Ne vous servez pas de vos enfants pour vous renseigner sur l'autre parent ou comme intermédiaires pour lui transmettre des messages acrimonieux. Ils seront mal à l'aise et craindront, s'ils disent ou font quelque chose pour vous plaire, de faire du tort à l’autre parent.
  10. Il est possible que les enfants aient de nombreuses questions à poser après avoir passé du temps avec l'un des parents. Les parents doivent s'efforcer de se mettre d'accord sur la façon de répondre à ces questions et ne pas en dévier.

Si vous avez besoin d’aide

Nous avons tous besoin d'aide à certaines étapes de notre vie. Lorsqu'on demande de l’aide, cela ne veut pas dire que l'on est incapable de résoudre ses problèmes. Nous nous tournons tous à un moment donné vers des amis ou des membres de notre famille.
 
Après une séparation, il n'est pas rare de se sentir découragé et d'attacher trop d'importance aux sentiments négatifs et aux événements sombres de sa vie. Un conseiller professionnel est objectif et peut vous aider à comprendre vos réactions, et celles de vos enfants, à la situation. Il vous encouragera à vous servir de vos points forts pour composer avec les problèmes que vous rencontrez.
 
Nous nous tenons à votre disposition pour vous aider, ainsi que votre famille, au cours de cette période difficile. Vous pouvez nous joindre à l'adresse suivante : 
 
Service de conciliation familiale
379, broadway, 2e étage
Winnipeg (Manitoba)
R3C 0T9
Téléphone : 204 945-7236
Télécopieur : 204 948-2142
Sans frais : 1 800 282-8069
Consulter la carte