Maladie Ebola

  • Maladie  EbolaLa maladie Ebola est une maladie grave causée par un virus Ebola.
  • Les virus Ebola ne se transmettent pas facilement d'une personne à une autre. Ils se propagent par contact avec des liquides organiques, surtout le sang, les vomissures et les selles, de personnes infectées; par certains animaux (chauves-souris, singes et gorilles d'Afrique centrale ou de l'Ouest); ou par de l'équipement médical qui a été en contact avec des liquides corporels, par exemple des seringues. Les virus ne se propagent pas par simple contact et ne se transmettent pas avant que la personne infectée ne manifeste des signes de la maladie.
  • Des épidémies de maladie Ebola se produisent à l'occasion, et dans le passé, elles ont eu lieu principalement sur le continent africain.
  • Les voyages dans un pays actuellement touché par une épidémie peuvent exposer une personne à un risque.
  • Les risques associés aux voyages dans tout autre pays sont très faibles, sauf si la personne a été en contact avec une personne infectée par le virus Ebola.
  • Le risque d'apparition d'un cas de la maladie Ebola au Manitoba est faible.

Image fournie par : CDC Public Health Image Library

Symptômes

La maladie Ebola est une maladie grave qui a été identifiée dans une région éloignée d'Afrique centrale en 1976. Les symptômes de la maladie Ebola comprennent la fièvre, la fatigue, des douleurs musculaires, la faiblesse, des maux de tête graves, les yeux rouges, des maux de gorge, des vomissements et de la diarrhée parfois sanguinolente, et des hémorragies (saignements). Les symptômes se développent rapidement. La fièvre est généralement le premier symptôme de la maladie Ebola. Elle est suivie de l'apparition soudaine de symptômes semblables à ceux de la grippe, puis d'une aggravation des symptômes gastro-intestinaux (c.-à-d. vomissements et diarrhée). La maladie Ebola peut aussi causer des problèmes au niveau des reins et du foie. Lorsque la maladie progresse, une éruption cutanée (rash) peut apparaître, de même que des saignements à l'intérieur et à l'extérieur du corps. La maladie Ebola peut causer la mort; cependant, des soins médicaux précoces augmentent les chances de survie.

Les symptômes apparaissent de 2 à 21 jours après le contact avec le virus. Les personnes infectées ne sont pas considérées comme étant contagieuses avant l'apparition des symptômes.

Avant de chercher à obtenir des soins de santé, il est important de téléphoner à l'avance à l'hôpital ou d'appeler Health Links — Info Santé au 204 788-8200 ou au 1 888 315-9257 (sans frais) si vous ou un membre de votre ménage présentez l'un des symptômes de la maladie Ebola et avez voyagé dans une région où sévit la maladie au cours des 21 derniers jours. Décrivez vos symptômes au téléphone, dites où vous avez voyagé ou vécu et mentionnez les risques d'exposition possibles. Ils pourront vous conseiller sur les prochaines étapes pour vous faire évaluer et veiller à ce que des précautions soient prises afin de limiter l'exposition des autres en suivant les protocoles visant à atténuer les risques. En outre, si vous pensez avoir été exposé à la maladie Ebola, vous devez immédiatement vous isoler des membres de votre ménage et des animaux domestiques, vous laver les mains fréquemment et faire en sorte que personne n'entre en contact avec vos fluides corporels ou avec des articles qui pourraient avoir touché vos fluides corporels (p. ex. literie, articles de toilette).

Causes

Des épidémies de la maladie Ebola se sont produites à l'occasion en Afrique subsaharienne. Il existe cinq espèces de virus Ebola :

  • Ebolavirus Zaïre (EBOZ)
  • Ebolavirus Soudan (EBOS)
  • Ebolavirus Forêt de Taï (EBOFT, anciennement Côte d'Ivoire)
  • Ebolavirus Bundibugyo (EBOB)
  • Ebolavirus Reston (EBOR)

Parmi les cinq espèces, seulement les quatre premières sont connues pour infecter les humains. L'EBOZ et l'EBOS sont considérées comme particulièrement virulentes et sont associées à des taux élevés de mortalité. Ces virus peuvent causer des maladies chez les primates humains et non humains (p. ex. singes, gorilles, chimpanzés) et infecter d'autres animaux (p. ex. chauves-souris [roussettes], antilopes des bois, porcs). On ignore quel est le réservoir naturel de la maladie Ebola, mais on soupçonne certaines espèces de chauves-souris de transporter le virus. En outre, les primates non humains ont été répertoriés comme hôtes accidentels (et non comme réservoirs).

Transmission

La maladie Ebola ne se transmet pas facilement à d'autres personnes. Elle se propage :

  • d'une personne à une autre :
    • par contact direct avec le sang ou d'autres liquides corporels, comme les selles, l'urine, les vomissures, la salive, la sueur, le lait maternel et le sperme, d'une personne symptomatique ou de son cadavre;
    • par contact sexuel non protégé avec une personne atteinte de la maladie Ebola pendant son rétablissement durant 12 mois après une infection par un virus Ebola;
  • par contact indirect avec des surfaces ou de l'équipement (p. ex. seringues) contaminés par ces liquides;
  • par contact avec des animaux qui sont des réservoirs ou des hôtes accidentels du virus.

Les cas peuvent transmettre le virus tant que leur sang ou d'autres liquides corporels contiennent le virus, y compris après la mort.

La maladie Ebola ne se propage pas dans l'air, dans l'eau ni, en général, dans la nourriture. Toutefois, en Afrique, la maladie Ebola peut se transmettre par la manipulation d'animaux sauvages chassés pour la consommation humaine (c'est-à-dire la viande de brousse).

Vous ne pouvez pas contracter la maladie Ebola de personnes qui n'ont pas de symptômes, même si ces personnes ont récemment voyagé dans un pays touché.

Le fait qu'une personne qui a récemment voyagé dans un pays touché soit malade ne signifie pas qu'elle ait la maladie Ebola.

Facteurs de risque

Les activités suivantes sont associées à un risque plus élevé d'exposition à la maladie Ebola :

  • prodiguer des soins à une personne symptomatique de la maladie Ebola sans l'utilisation adéquate et systématique de l'équipement de protection individuelle approprié;
  • avoir un contact sexuel non protégé avec une personne atteinte de la maladie Ebola qui est malade, ou après son rétablissement durant 12 mois;
  • la grossesse (transmission du parent biologique atteint de la maladie Ebola à l'enfant);
  • l'allaitement, si le parent est atteint de la maladie Ebola;
  • la participation à des pratiques funéraires non sécuritaires, notamment la préparation de la personne décédée en vue de son inhumation;
  • la manipulation ou la consommation d'animaux sauvages (c'est-à-dire la viande de brousse) dans les zones touchées.
Traitement

La maladie Ebola est diagnostiquée par une analyse en laboratoire, généralement une analyse de sang. Il est important de poser un diagnostic précoce, car les personnes peuvent se rétablir de la maladie Ebola lorsqu'elles reçoivent des soins médicaux appropriés et opportuns pour leurs symptômes. Le taux moyen de mortalité des cas pour la maladie Ebola est de 50 %. Pendant les éclosions précédentes de la maladie, ce taux a varié de 25 % à 90 %.

Au Canada, il n'existe actuellement aucun vaccin ou traitement homologué contre la maladie Ebola. Les personnes atteintes sont soignées dans les établissements spécialisés et reçoivent des soins de soutien, comme des liquides intraveineux, de l'oxygène, des produits sanguins et le traitement d'autres infections, le cas échéant. Un certain nombre de vaccins et de traitements expérimentaux sont en cours d'étude pour certaines des différentes espèces de virus Ebola. Si un cas survient au Canada, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC), en coordination avec la province ou le territoire, fournira des conseils et l'accès aux produits expérimentaux selon les besoins et la situation.

Prévention

Les mesures de prévention de la maladie Ebola comprennent ce qui suit :

  • éviter le contact direct avec le sang et les liquides corporels d'une personne infectée par la maladie Ebola;
  • éviter les voyages non essentiels dans des régions où sévissent des épidémies de la maladie Ebola;
  • éviter le contact avec des objets qui peuvent avoir été en contact avec le sang ou les liquides corporels d'une personne infectée (comme les vêtements, la literie, les seringues et l'équipement médical);
  • éviter les pratiques funéraires ou d'inhumation qui impliquent de toucher le corps d'une personne décédée chez qui la maladie Ebola est soupçonnée ou confirmée;
  • éviter tout contact avec les chauves-souris, les antilopes des bois et les primates non humains (comme les singes et les chimpanzés), le sang, les liquides ou la viande crue préparée à partir de ces animaux ou d'animaux inconnus (viande de brousse).

Après le retour d'une région touchée par une épidémie de la maladie Ebola, les gens doivent surveiller leur santé pendant 21 jours. Les personnes dont on sait qu'elles ont été exposées sont surveillées par la santé publique pendant 21 jours.

Statut de risque actuel

Mise à jour : le 21 décembre 2022

Le 20 septembre 2022, le ministère de la Santé de l'Ouganda a déclaré une éclosion d'Ebola dans le district de Mubende, qui s'est depuis étendue à d'autres quartiers. Cette éclosion a été liée à l'espèce d'Ebolavirus Soudan (EBOS). Le gouvernement du Canada a émis un conseil aux voyageurs le 7 octobre 2022. Le risque pour la santé publique au Canada et au Manitoba demeure très faible. Le Canada a mis en place un certain nombre de mesures frontalières afin d'atténuer le risque potentiel d'introduction et de propagation de maladies transmissibles au Canada, dont la maladie Ebola.

De plus amples informations sur les éclosions, y compris des cartes des zones touchées, peuvent être consultées sur le site wwwn.cdc.gov/pubs/other-languages?Search=Ebola&Sort=Lang%3A%3Aasc&Language=French


Ressources de Santé Manitoba

Pour le public

Pour les professionnels de la santé

       Documents d’orientation pour les professionnels de la santé (en anglais seulement)

Pour recevoir les coordonnées de sources d’autres documents à l’intention des professionnels de la santé, veuillez composer le 204-788-6737.


Autres ressources

Information à l’intention des voyageurs

Prévention des maladies infectieuses
Santé publique
Santé Manitoba
300, rue Carlton, 4e étage
Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 CANADA
Health Links – Info Santé
204 788-8200 ou 1-888-315-9257
Questions santé