Novel Coronavirus COVID-19
 

Lignes directrices sur la bonne utilisation du masque pour les Manitobains


Sur cette page :


Porter un masque


Les gens projettent des gouttelettes respiratoires lorsqu’ils éternuent, toussent, crachent, respirent bruyamment ou chantent, ou même simplement lorsqu’ils parlent. La COVID-19 se transmet principalement par contact étroit (dans un rayon de deux mètres ou de six pieds) avec les gouttelettes respiratoires d’une personne infectée. Même si ce mode de transmission est peu fréquent, les gens peuvent aussi attraper la COVID-19 en touchant une surface qui a été contaminée par le virus et en portant ensuite la main à leur bouche, à leurs yeux ou à leur nez.

Le port du masque non médical peut protéger les gens qui vous entourent. Lorsqu’il est bien porté, le masque non médical peut réduire la possibilité que les gouttelettes respiratoires d’une personne se propagent aux autres personnes ou se déposent sur des surfaces, en plus de contribuer à empêcher son porteur d’être exposé aux gouttelettes respiratoires des autres.

Le port du masque n’est pas suffisant en soi pour arrêter la propagation de la COVID-19, mais c’est un outil de plus qui peut nous aider à freiner la transmission du virus aux autres, surtout dans les lieux publics intérieurs où les règles d’éloignement physique ne peuvent être respectées. Les gens doivent continuer à respecter les gestes de base qui sont importants pour prévenir la propagation de la COVID-19 au Manitoba, ce qui suppose notamment de demeurer à la maison lorsqu’on est malade et de respecter les règles recommandées concernant l’hygiène des mains (lavage des mains ou utilisation d’un désinfectant pour les mains à base d’alcool), l’étiquette respiratoire et l’éloignement physique.

Le port d’un masque non médical peut être obligatoire dans certaines régions de la province ou à certains endroits précis. Vous pourrez obtenir des renseignements à jour sur le port obligatoire du masque au Manitoba sur la page du système de riposte à la pandémie de #RelanceMB.




Comment bien porter un masque non médical


Lorsqu'il est bien porté, le masque peut contribuer à vous protéger de la COVID-19 ainsi qu'à protéger les autres.




Comment bien mettre votre masque

  • Choisissez un masque propre et sec (lavez-le avant chaque utilisation à l’eau chaude ou conformément aux directives du fabricant).
  • Avant de mettre votre masque, vérifiez-le pour vous assurer qu’il ne comporte pas de déchirures ni de trous. Jetez le masque s’il est endommagé.
  • Lavez-vous ou désinfectez-vous les mains avant de toucher votre masque.
  • Placez le masque sur votre nez et votre bouche en le tenant par les attaches ou les cordons et attachez-le.
  • Ajustez le masque sur le nez et sous le menton en le tenant par les attaches ou les cordons, en vous assurant de couvrir complètement votre nez et votre bouche.
  • Avec des mains propres, pressez la tige de métal (si votre masque en comporte une) pour mouler le masque sur l’arête du nez.
  • Puis, lavez-vous ou désinfectez-vous de nouveau les mains.
  • Pendant que vous portez le masque, évitez de le toucher ou de toucher votre visage.
  • Ne laissez pas le masque pendre à votre cou ou à l’une de vos oreilles.

Comment enlever votre masque de façon sécuritaire

  • Lavez-vous ou désinfectez-vous d’abord les mains. Tenez le masque par les attaches ou les cordons pour l’enlever.
  • Repliez le masque réutilisable sur lui-même, de façon que sa partie extérieure se trouve à l’intérieur, puis placez-le dans un sac ou un contenant propre et perméable à l’air (comme une enveloppe ou un sac de papier) pour le ranger. Jetez le masque jetable à la poubelle.
  • Ne réutilisez pas votre masque sans le laver s’il est humide, souillé ou endommagé.
  • Après avoir utilisé votre masque, lavez-le tous les jours à l’eau chaude ou conformément aux directives du fabricant et séchez-le à fond.

Vous pouvez également vous rendre sur le site Web de l’Agence de la santé publique du Canada pour obtenir des affiches, des vidéos et des lignes directrices sur le port sécuritaire d’un masque non médical.




Comment choisir un masque non médical


Recherchez un masque non médical constitué d’au moins deux couches de tissu à mailles serrées (le coton et le lin sont de bons choix). Le masque doit couvrir votre nez et votre bouche, il doit être bien ajusté, il ne doit pas comporter d’ouvertures et il doit être confortable. Les masques non médicaux ne devraient pas avoir de valves ou de trous qui sont exposés à l’air. Toute ouverture dans le masque permet aux gouttelettes respiratoires à s’échapper et favorise la propagation de la COVID-19.

Si vous choisissez de fabriquer votre propre masque non médical, Santé Canada vous propose des patrons afin de vous aider à réaliser des masques faits maison avec et sans coutures.

Les masques non médicaux peuvent ne pas offrir une protection adéquate contre les germes s’ils ne sont pas fabriqués à partir des matériaux recommandés ci-dessus ou, encore, s’ils ne s’ajustent pas bien au visage ou s’ils ne sont pas portés adéquatement. Ils peuvent également s’abîmer ou leur tissu peut se déchirer au fil du temps ou en raison du lavage, ce qui réduira leur efficacité.

Lorsque vous ne portez pas votre masque, n’utilisez pas d’accessoires pour éviter de l’égarer, comme une corde qui vous permet d’attacher votre masque autour de votre cou. Tout masque porté ailleurs que sur votre nez et votre bouche (p. ex. accroché autour de votre cou, suspendu à votre oreille ou tiré sous votre nez) se contamine et incite son porteur à le toucher, à l’ajuster ou à le bouger inutilement. Lorsque vous ne portez pas votre masque, rangez-le dans un sac ou un contenant propre et perméable à l’air, comme une enveloppe ou un sac de papier.

Rappelez-vous : lorsque vous portez un masque, évitez de le toucher. Changez votre masque aussitôt qu’il devient humide, souillé ou endommagé. Lavez-le à l’eau chaude ou conformément aux directives du fabricant avant de le réutiliser.

Étant donné que les attaches et cordons à nouer peuvent présenter des risques d’étouffement, les enfants (surtout les plus jeunes) devraient porter des masques comportant des attaches qui se placent directement derrière les oreilles, sans avoir à être nouées.




Qui devrait porter un masque non médical?


La plupart des gens, même ceux ayant des problèmes médicaux sous-jacents, peuvent porter un masque de façon sécuritaire. Il n’y a aucune preuve que le port du masque aggravera un problème médical sous-jacent. Par exemple, dans la plupart des situations, une personne ayant un problème d’asthme ou une maladie cardiaque peut porter un masque de façon sécuritaire.

Comme c’est le cas pour toute nouvelle habitude, c’est avec la pratique que vous deviendrez plus à l’aise et plus sûr de vous. Essayez d’abord de porter un masque non médical à la maison, puis portez-le de plus en plus longtemps jusqu’à ce que vous puissiez suivre les lignes directrices provinciales relatives à la bonne utilisation du masque. Si vous doutez de pouvoir porter un masque de façon sécuritaire, discutez-en avec votre fournisseur de soins de santé.

Cependant, quiconque ne peut porter correctement un masque ne devrait pas en porter. Ainsi, les masques ne devraient pas être portés par des personnes qui :

  • ne sont pas en mesure de mettre ou d’enlever le masque sans aide (p. ex. en raison de leur âge, de leurs capacités ou de leur stade de développement);
  • éprouvent des difficultés respiratoires;
  • sont âgées de moins de cinq ans.

Les masques non médicaux diffèrent de l’équipement de protection individuelle que portent les médecins, les infirmières et les autres travailleurs de la santé. L’équipement de protection individuelle, comme les masques médicaux, doit être conforme aux normes et aux règlements en vigueur avant d’être utilisé, et le personnel doit recevoir une formation pour apprendre à l’utiliser adéquatement. Les personnes qui disposent d’un équipement de protection individuelle devraient le porter au lieu de porter un masque non médical.




Foire aux questions au sujet du port du masque


Les masques contribuent à empêcher le virus responsable de la COVID-19 de se transmettre par contact étroit (à moins de deux mètres ou de six pieds) en réduisant la propagation des gouttelettes respiratoires qui sont projetées lorsqu’une personne éternue, tousse, parle, etc. Le port d’un masque non médical peut prévenir la propagation de vos gouttelettes respiratoires infectieuses et vous protéger de celles des autres.

Le degré de protection qu’un masque non médical peut offrir à son porteur et aux gens qui l’entourent varie selon les matériaux utilisés pour sa fabrication, la façon dont il a été fabriqué et son ajustement. Vous pouvez obtenir auprès de l’Agence de la santé publique du Canada des renseignements détaillés sur les matériaux, la structure et l’ajustement adéquats des masques non médicaux.


Oui. Le port du masque non médical n'est pas suffisant en soi pour arrêter la propagation de la COVID-19, mais c'est un outil de plus qui peut nous aider à freiner la transmission du virus et qui s'ajoute aux gestes de base préconisés par la santé publique, comme rester à la maison lorsqu'on est malade et respecter les règles recommandées concernant l'hygiène des mains, l'étiquette respiratoire et l'éloignement physique.


Non. Tous les Manitobains devraient rester à la maison lorsqu'ils sont malades, sauf s'ils doivent obtenir des soins médicaux urgents ou un test de dépistage de la COVID-19. Dans de telles situations, vous devrez porter un masque non médical, demeurer à deux mètres des autres et observer une bonne hygiène des mains ainsi que l'étiquette respiratoire. Vous devrez ensuite rentrer immédiatement chez vous et continuer de vous isoler.


Un masque porté incorrectement n’empêchera pas la COVID-19 de se propager, et il pourrait en fait exposer son porteur à un risque plus élevé d’infection si le masque a été contaminé après avoir été mal manipulé. Nous vous recommandons de suivre toutes les étapes décrites dans la rubrique Comment bien porter un masque non médical pour vous assurer de bien utiliser votre masque afin de vous protéger et de protéger les autres.


Vous devriez changer votre masque si celui-ci devient humide, souillé ou contaminé, par exemple si vous y avez touché en ayant omis de vous être d'abord lavé ou désinfecté les mains. Les masques jetables doivent être jetés à la poubelle après une seule utilisation.


Les visières et les écrans faciaux protègent les yeux, mais ils ne peuvent remplacer le masque, car ils ne couvrent pas la bouche. L'utilisation de cet équipement est en cours d'évaluation, mais son efficacité est inconnue pour l'instant.


Vous devriez continuer de porter un masque. Le vaccin vous empêchera de tomber malade après avoir été exposé au virus de la COVID-19, mais nous ne savons pas si vous pourriez demeurer porteur du virus et le transmettre à d’autres personnes. Le port d’un masque peut réduire ce risque de transmission du virus à autrui.

Vous devriez également continuer de rester à la maison si vous êtes malade, de pratiquer l’éloignement physique et d’observer une bonne étiquette respiratoire et une bonne hygiène des mains.