Restoring Safe Services
 


Lignes directrices pour les secteurs industriels


Plusieurs organismes locaux et nationaux ont élaboré du matériel visant à soutenir différents secteurs industriels pendant la pandémie de COVID-19. De l’information additionnelle sur les milieux de travail sous réglementation fédérale et la COVID-19 se trouve sur le site Web du gouvernement du Canada.

Les autres sources d’information comprennent l’Agence de la santé publique du Canada et d’autres ministères du gouvernement fédéral, ainsi que le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail.

En outre, de l’information propre au Manitoba est fournie selon le cas. Celle-ci comprend des liens vers les programmes de santé et de sécurité des industries, qui travaillent en étroite collaboration avec les organismes pour les orienter et les soutenir dans leurs efforts de santé et de sécurité.

SAFE Work Manitoba a élaboré une trousse d’outils relative à la COVID-19 pour les lieux de travail et met à la disposition du public des ressources propres aux industries de la construction, de la fabrication, de l’agriculture, des services, de la vente au détail, de l’accueil, des transports et des soins de santé.



Agriculture

Lignes directrices générales


Il y a eu des foyers d’éclosion de COVID-19 dans d’autres provinces liés aux travailleurs étrangers, entraînant des préoccupations pour la situation du Manitoba. À l’heure actuelle, il y a plusieurs travailleurs étrangers temporaires dans le sud du Manitoba. Le gouvernement a mis à jour les restrictions relatives aux déplacements et a pris de nouvelles mesures pour les employeurs. La Direction des normes d’emploi du Manitoba fournit aussi de l’information sur les droits dans les milieux de travail.

La Direction de la sécurité et de l’hygiène du travail, la Direction des normes d’emploi et le Bureau du commissaire aux incendies collaborent à la diffusion d’information sur les endroits qui emploient des travailleurs étrangers temporaires afin de protéger leurs droits et leur santé et sécurité.


Dans l’industrie, les abattoirs et les usines de transformation de la viande font face à d’importants risques liés à la pandémie de COVID-19. Cette situation est particulièrement préoccupante dans certaines des grandes installations parce que leur fermeture pendant une durée importante entraînerait des défis de taille en matière de protection des animaux et d’approvisionnement alimentaire. Avant la pandémie, le retard causé par la capacité d’abattage limitée partout au Canada et en Amérique du Nord exerçait de la pression sur le système. Les flambées récentes qui ont entraîné des fermetures d’usine en Alberta, en Ontario, en Colombie-Britannique, au Québec et aux États-Unis ont aggravé ces préoccupations.

En raison de la complexité de ces enjeux et du surcroît de surveillance de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, les responsables de santé publique et de santé et sécurité au travail du Manitoba, ainsi que les leaders de l’industrie, ont collaboré à l’examen des plans d’intervention face à la COVID-19 et pour veiller à la mise en place de processus de notification et d’action coordonnée immédiate si un travailleur était déclaré infecté à la COVID-19. Le médecin du travail en chef sera avisé sans délai des cas de COVID-19 chez les employés des usines de transformation alimentaire ou des abattoirs, et peut prendre contact immédiatement avec les cas, les employeurs et les intervenants appropriés pour veiller à ce que l’intervention soit bien coordonnée et à ce qu’un suivi adéquat soit réalisé.


Les marchés fermiers du Manitoba sont considérés comme un service essentiel en vertu des ordres de santé publique provinciaux actuels. Le présent site Web fournit des lignes directrices aux coordonnateurs de marchés et aux vendeurs concernant les normes à respecter, y compris l’utilisation des mesures d’éloignement physique et des pratiques hygiéniques pour réduire la transmission de COVID-19.


Mines, carrières et puits

Lignes directrices générales


Foresterie

Lignes directrices générales


Construction

Lignes directrices générales


Fabrication

Lignes directrices générales


Transports, communications et entreposage

Asymptomatic Testing for Truck Drivers (pdf)

Lignes directrices générales


Il peut être difficile d’appliquer les mesures d’éloignement social à bord d’un véhicule. Les lignes directrices ci-dessous visent à réduire les risques de transmission de la COVID-19.

  • Idéalement, le covoiturage devrait être limité à un maximum de deux personnes, chacune assise à une différente rangée, aux côtés opposés du véhicule.
  • Lorsque des personnes choisissent de faire du covoiturage ensemble, elles ne doivent pas faire de covoiturage avec d’autres personnes.
  • Chaque personne doit autosurveiller l’apparition de symptômes.
  • N’allez pas travailler en cas de maladie, même si les symptômes sont légers. Informez l’équipe de covoiturage si vous êtes malade et encouragez les membres de l’équipe à s’autoévaluer. Nettoyez souvent l’intérieur du véhicule, particulièrement les surfaces fréquemment touchées comme les poignées de portières (intérieures et extérieures), le volant, les commandes du tableau de bord et les ceintures de sécurité.
  • En cas de maladie, restez à la maison et ne faites pas de covoiturage.
  • Demandez aux passagers de placer leurs biens dans le coffre du véhicule.
  • Lavez-vous les mains souvent, ne vous touchez pas le visage, appliquez l’étiquette respiratoire et désinfectez le véhicule régulièrement, en portant une attention particulière aux endroits fréquemment touchés (p. ex., les poignées des portières et les contrôles des fenêtres).
  • Pour les longs déplacements hors de la ville, planifiez autant que possible les arrêts pour l’essence, les repas et les toilettes afin de les limiter au minimum.

En vertu des ordres de santé publique actuels, tous les voyageurs doivent s’auto-isoler pendant 14 jours suivant leur arrivée au Manitoba ou pendant la durée de leur séjour, selon la durée la plus courte. On vous conseille, pour vous rendre de l’aéroport jusqu’à votre lieu d’isolement, de prendre les mesures suivantes :

  • Évitez de prendre les transports en commun (p. ex., l’autobus). Utilisez un véhicule privé, et demeurez à bord du véhicule. Ne faites pas d’arrêts non nécessaires à différents endroits en chemin. Si vous devez mettre de l’essence, payez à la pompe. Si vous avez besoin de nourriture, utilisez un service à l’auto, en prenant soin de garder une distance de deux mètres et en évitant de payer avec de l’argent liquide. N’arrêtez pas pour faire des courses ou l’épicerie. Demandez à un ami de venir vous porter des aliments ou autres articles, ou utilisez un service de commande à emporter ou de livraison une fois revenu à la maison.
  • L’usage du taxi pour les voyageurs qui ne présentent pas de symptômes de maladie respiratoire (p. ex., toux, fièvre, mal de gorge ou écoulement nasal) n’est PAS recommandé. Toutefois, si vous n’avez pas accès à un véhicule privé, c’est une option que vous pouvez envisager à condition de suivre toutes les exigences indiquées dans les conseils pour les véhicules avec chauffeur et leurs passagers.
  • Si vous présentez des symptômes de maladie respiratoire (p. ex., toux, fièvre, mal de gorge, écoulement nasal) et n’avez pas accès à un véhicule privé, téléphonez à Health Links - Info Santé pour élaborer un plan vous permettant de vous rendre à votre lieu d’auto-isolement.
  • Certains aéroports offrent des services qui permettent à un proche ou à un ami de venir porter votre véhicule ou vos clés pour que vous pussiez les ramasser. Communiquez avec l’aéroport de votre destination pour en savoir plus.

Les conducteurs doivent prendre les mesures suivantes :

  • Faites l’autosurveillance de vos symptômes avant de commencer votre quart de travail. Si vous avez des symptômes (p. ex., toux, fièvre, écoulement nasal, mal de gorge ou difficultés à respirer), ne travaillez pas. Restez à la maison et auto-isolez-vous (c.-à-d. restez loin des autres).
  • Faites une course à la fois (p. ex., des personnes d’un même ménage).
  • Lavez-vous les mains avant chaque course avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool contenant au moins 60 % d’alcool.
  • Ouvrez les fenêtres du véhicule (si le temps le permet) et utilisez les ouvertures de ventilation du véhicule pour faire entrer l’air extérieur (évitez d’utiliser l’option d’air recyclé du véhicule).
  • Encouragez les passagers à utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool contenant au moins 60 % d’alcool avant d’entrer dans le véhicule, et demandez aux passagers d’éviter de toucher l’intérieur du véhicule autant que possible.
  • Limitez les contacts avec les passagers en :
    • exigeant que les passagers s’occupent de mettre eux-mêmes leurs articles personnels (p. ex., valises ou sacs) dans le véhicule et de les sortir;
    • exigeant que les passagers s’assoient à l’arrière seulement (s’il n’y a qu’un seul passager, demandez-lui de s’asseoir à l’arrière, du côté passager du véhicule). Le siège du passager avant doit être libre en tout temps.
  • Demandez aux passagers de placer leurs articles personnels dans le coffre plutôt que sur la banquette arrière.
  • Encouragez les transactions sans argent liquide.
  • Nettoyez et désinfectez votre véhicule après chaque course avec une lingette d’alcool (70 %), en portant particulièrement attention aux surfaces qui sont fréquemment touchées (p. ex., les poignées des portières, les contrôles des fenêtres et l’appareil de paiement). Lorsque c’est possible, utilisez des véhicules dont les surfaces intérieures peuvent être lavées et désinfectées facilement (p. ex., des sièges en vinyle plutôt qu’en tissu).
  • Lavez-vous les mains après chaque course avec un désinfectant pour les mains contenant au moins 60 % d’alcool. Vous devez aussi vous laver les mains avant de manger et après, ainsi que lorsque vous toussez ou éternuez.
  • Fournissez une poubelle avec couvercle, doublée d’un sac de plastique, pour faciliter l’élimination des déchets hygiéniques (p. ex., mouchoirs souillés).
  • Tous les passagers doivent éviter de se toucher le visage, pratiquer l’étiquette respiratoire, éviter de toucher les surfaces fréquemment touchées, et se laver les mains avant d’entrer dans le véhicule et en en sortant.

REMARQUE : Les passagers qui présentent des symptômes de maladie respiratoire (p. ex., toux, fièvre, mal de gorge, écoulement nasal) et qui n’ont pas accès à un véhicule privé devraient téléphoner à Health Links - Info Santé pour élaborer un plan leur permettant de se rendre à un établissement de santé.


Les personnes malades devraient s’auto-isoler et ne pas utiliser les transports en commun. Les chauffeurs d’autobus malades ne devraient pas aller travailler. Les personnes ayant besoin de soins médicaux pour une maladie respiratoire (p. ex., toux, fièvre, mal de gorge, écoulement nasal) qui n’ont pas accès à un véhicule privé devraient téléphoner à Health Links - Info Santé pour élaborer un plan leur permettant de se rendre à un établissement de santé.

  • On recommande aux passagers de suivre les mesures d’éloignement social pour maintenir une distance d’au moins deux mètres entre eux et les autres personnes à bord de l’autobus en tout temps.
  • Les passagers devraient prendre l’autobus hors des heures de pointe dans la mesure du possible, et pour des raisons essentielles seulement (p. ex., faire des courses, se rendre au travail).
  • Tous les passagers doivent éviter de se toucher le visage, pratiquer l’étiquette respiratoire, éviter de toucher les surfaces fréquemment touchées et se laver les mains avant d’entrer dans l’autobus et en en sortant.
  • Les chauffeurs d’autobus devraient se laver les mains souvent, particulièrement après avoir toussé ou éternué, avant de manger et après, et après être allés aux toilettes.
  • Les services de transport en commun de Winnipeg et de Brandon ont indiqué avoir mis en oeuvre des pratiques de nettoyage et de désinfection accrues et fréquentes pour tous les autobus. Pour en savoir plus, consultez la page des mesures de précaution du système de transport en commun de Winnipeg. Consultez la page des mesures de précaution du système de transport en commun de Brandon pour connaître les mesures adoptées (en anglais seulement).

Établissements d'enseignement

Lignes directrices générales


Administration publique

Lignes directrices générales


  • Le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail fournit les ressources suivantes pour aider les garderies à faire face à la COVID-19.
  • De l'information propre aux garderies, aux centres de services communautaires et aux Services à l'enfant et à la famille du Manitoba est régulièrement actualisée et se trouve ici.

Soins de santé

Lignes directrices générales


Industrie des services

Lignes directrices générales


Secteurs des loisirs, de la culture et du tourisme

Lignes directrices générales


Travailleurs et lieux de travail nécessitant des considérations spéciales


Les ordres d’urgence du gouvernement fédéral pris en vertu de la Loi sur la mise en quarantaine exigent que toute personne ayant voyagé à l’extérieur du Canada dans les 14 jours précédant son entrée au Manitoba s’auto-isole pendant 14 jours.
Les ordres de santé publique actuels exigent que toute personne qui entre au Manitoba ou qui y retourne en provenance d’ailleurs au Canada s’auto-isole pendant 14 jours. Des exceptions sont prévues pour :

  • les travailleurs de la santé;
  • les travailleurs qui demeurent dans des villes juste à l’extérieur de la frontière du Manitoba;
  • les travailleurs venant de l’extérieur de la province ou du pays qui se rendent souvent au Manitoba pour fournir des services indispensables;
  • les travailleurs considérés comme requis par l’employeur pour l’exécution et le maintien de services indispensables;
  • les travailleurs qui traversent régulièrement les frontières provinciales pour leur travail, comme les camionneurs.

Toutefois, les lieux de travail peuvent choisir de mettre en place une période d’isolement de 14 jours avant qu’un travailleur ne se rende au lieu de travail. Cette mesure dépendra de l’ampleur de la COVID-19 à l’endroit de résidence du travailleur, ou de la vulnérabilité du lieu de travail, notamment :

  • les localités du Nord ou éloignées où l’accès aux soins en temps opportun est limité;
  • les situations à haut risque de contact avec des groupes vulnérables, comme les personnes âgées de plus de 60 ans, les personnes dont le système immunitaire est compromis ou les personnes ayant des conditions médicales sous-jacentes.

Le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail a élaboré des lignes directrices générales et des conseils concernant les camps de travail et la COVID-19, tout comme le BC Centre for Disease Control..

Les camps de travail font l’objet d’exigences spéciales en raison du fait que les gens y habitent et y travaillent. En plus des excellentes lignes directrices indiquées précédemment, les entreprises qui ont des camps de travail devraient prendre les mesures suivantes :

  • limiter le nombre de travailleurs venant de l’extérieur du pays ou de la province au camp;
  • exiger une période d’auto-isolement avant que les travailleurs de l’extérieur du pays ou de la province se rendent au camp de travail;
  • limiter le roulement de personnel au camp, comme en prolongeant le cycle de rotation;
  • affecter un coordonnateur principal à la planification des mesures de lutte contre la pandémie au camp;
  • envisager de restreindre l’accès aux collectivités locales adjacentes de petite taille ou éloignées qui pourraient courir des risques plus élevés d’éclosion de malade en raison de la capacité réduite de leur système de santé et de facteurs socioéconomiques;
  • communiquer le plan de lutte contre la pandémie à différents intervenants locaux, y compris les responsables de la santé publique, les administrations locales et les dirigeants des collectivités des premières nations et métisses.

L'agence de la santé publique du Canada a élaboré des lignes directrices sur les services de soins funéraires et la manipulation des dépouilles ainsi que sur la gestion des décès de masse pendant la pandémie de COVID-19.


Le gouvernement du Manitoba a créé des feuilles de renseignements, des affiches et d'autres ressources que les refuges et autres organismes peuvent utiliser pour informer leurs clients afin d'aider à prévenir la propagation de la COVID-19.


Les employeurs sont tenus de respecter toutes les lois et les exigences réglementaires fédérales, provinciales et municipales, de superviser chaque étudiant et de lui fournir de la formation appropriée, et de suivre les lignes directrices de la santé publique relatives à la COVID-19 du Manitoba pour les lieux de travail.

En vertu du Code des normes d’emploi, les jeunes travailleurs âgés de 13 à 15 ans doivent suivre le Cours menant au certificat de préparation des jeunes travailleurs avant de pouvoir commencer à travailler. Ce cours de formation, offert en ligne, vise à améliorer les connaissances et à favoriser la sensibilisation en matière de sécurité en milieu de travail. Le cours traite des droits et des responsabilités des employés et des employeurs au travail, comme les règlements sur la sécurité et les normes minimales relatives aux salaires, aux pauses et à la cessation d’emploi.

Les employeurs souhaitant embaucher un travailleur âgé de moins de 16 ans doivent confirmer que le cours a été réussi et conserver une copie du certificat dans le dossier d’emploi. Le certificat est transférable à différents employeurs, ce qui signifie que les jeunes doivent suivre le Cours menant au certificat de préparation des jeunes travailleurs une seule fois.

Pour que les travailleurs et les employeurs connaissent les mesures de sécurité à suivre, l’information sur les mesures de sécurité relatives à la COVID-19 doit être facilement accessible.

SAFE Work Manitoba et le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail possèdent l’expertise requise pour fournir de l’information exacte relative à la sécurité en milieu de travail. Leurs portails existants offrent de l’information et des ressources pratiques liées à la santé et à la sécurité au travail, y compris de l’information sur la COVID-19.


Operational Guidelines (pdf) to follow once a recreational water facility has passed inspection and is allowed to open.


In addition to the general guidance that all groups need to follow, these guidelines, provides specific recommendations to organizations that provide services to populations that experience disadvantages to help address their unique circumstances and provides guidelines to further decrease the risk of COVID-19 transmission.