Rétablissement des services
 


Rétablissement des services - Phase 3


Mise en oeuvre le 21 juin 2020




Les modifications apportées à la phase 3 du plan, qui sont énoncées ci-dessous, s’ajoutent aux modifications mises en place aux phases 1 et 2. Les conditions énoncées dans les phases précédentes continuent de s’appliquer et les services indispensables peuvent poursuivre leurs activités. Les détails concernant les lignes directrices de santé publique pour les entreprises se trouvent au www.manitoba.ca/covid19/restoring/index.fr.html.


Si les résultats de santé publique se détériorent ou si les lignes directrices ne sont pas suffisantes, on peut suspendre les mesures de la phase 3 et réinstaurer des mesures des phases précédentes.


Modification : Les limites de personnes dans les rassemblements intérieurs passent à 50 personnes et celles des rassemblements extérieurs, à 100 personnes.

Il sera dorénavant autorisé de tenir des rassemblements publics de 50 personnes à l'intérieur et de 100 personnes à l'extérieur lorsque les membres du public sont raisonnablement capables de maintenir entre eux une distance d'au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs. Cette modification s'applique aussi aux rassemblements publics, aux services religieux, aux mariages et aux funérailles, ainsi qu'aux pow wows et aux autres événements culturels et spirituels autochtones. Ces rassemblements doivent suivre les lignes directrices de santé publique applicables à l'emplacement où ils ont lieu. Les groupes de plus grande taille sont autorisés lorsqu'il est possible de les diviser en groupes distincts de 50 ou de 100 personnes pour que les contacts des personnes soient limités à un groupe de plus petite taille.

  • Le nombre maximal de personnes autorisées pour les rassemblements intérieurs s'élève à 30 % de la capacité si le groupe peut être physiquement divisé en sous-groupes de 50 personnes ou moins. Chaque sous-groupe doit pouvoir arriver au rassemblement, y participer et le quitter sans que ses membres se mêlent à ceux d'autres sous-groupes. Tous les participants doivent pouvoir continuer à pratiquer l'éloignement physique.
  • Les rassemblements extérieurs de plus grande taille sont autorisés si le groupe rassemblé peut être divisé en sous-groupes de 100 personnes ou moins, et s'ils sont limités à 30 % de la capacité habituelle du site. Certains lieux extérieurs peuvent avoir une capacité définie, alors que d'autres pourraient nécessiter qu'on établisse une limite raisonnable de 30 % de la capacité antérieure pour un événement. Chaque sous-groupe doit pouvoir arriver au rassemblement, y participer et le quitter sans que ses membres se mêlent à ceux d'autres sous-groupes. Tous les participants doivent pouvoir continuer à pratiquer l'éloignement physique.

On avise les personnes qui socialisent dans un milieu public intérieur ou extérieur (p. ex., restaurants, bars et terrasses) ainsi que pendant des événements privés (p. ex., mariages et funérailles) qu'elles doivent s'éloigner physiquement des autres personnes ne faisant pas partie de leur ménage, sauf pendant les échanges brefs. Cela signifie que les places doivent être disposées de manière à garder une séparation d'au moins deux mètres (six pieds) entre elles.

Lorsque les personnes assistent à un événement debout, elles doivent elles aussi maintenir une distance d'au moins deux mètres entre elles et les personnes qui ne font pas partie de leur ménage. Comme cela a toujours été le cas, les membres d'un même ménage n'ont pas besoin de maintenir une distance physique entre eux, que ce soit à la maison ou en public.

Les organisateurs des rassemblements doivent contenir les groupes, et ne pas laisser de nouvelles personnes entrer lorsque d'autres s'en vont. Cette mesure vise à permettre le traçage des contacts si une personne reçoit un diagnostic de COVID-19.

Les rallyes publics pacifiques peuvent avoir lieu. Si de tels rallyes sont organisés, les participants peuvent utiliser des masques médicaux ou non médicaux et doivent pratiquer l'éloignement physique d'au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs.

On rappelle aux gens de rester à la maison s'ils ne se sentent pas bien, même si leurs symptômes sont légers. Cela signifie n'assister à aucune activité hors de leur maison.

On rappelle aussi aux gens d'utiliser l'outil d'autoévaluation et de communiquer avec Health Links - Info Santé pour en savoir plus sur le dépistage.


Modification : Ajustements pour que les personnes puissent se réunir en groupes distincts à l'intérieur.

Il sera dorénavant autorisé de tenir des rassemblements publics de 50 personnes à l'intérieur et de 100 personnes à l'extérieur lorsque les membres du public sont raisonnablement capables de maintenir entre eux une distance d'au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs. Cette modification s'applique aussi aux rassemblements publics, aux services religieux, aux mariages et aux funérailles, ainsi qu'aux pow wows et aux autres événements culturels et spirituels autochtones. Ces rassemblements doivent suivre les lignes directrices de santé publique applicables à l'emplacement où ils ont lieu.

Les groupes de plus grande taille sont autorisés lorsqu'il est possible de les diviser en groupes distincts de 50 ou de 100 personnes pour que les contacts des personnes soient limités à un groupe de plus petite taille.

  • Le nombre maximal de personnes autorisées pour les rassemblements intérieurs s'élève à 30 % de la capacité si le groupe peut être physiquement divisé en sous-groupes de 50 personnes ou moins. Chaque sous-groupe doit pouvoir arriver au rassemblement, y participer et le quitter sans que ses membres se mêlent à ceux d'autres sous-groupes. Tous les participants doivent pouvoir continuer à pratiquer l'éloignement physique.
  • Les rassemblements extérieurs de plus grande taille sont autorisés si le groupe rassemblé peut être divisé en sous-groupes de 100 personnes ou moins, et s'ils sont limités à 30 % de la capacité habituelle du site. Certains lieux extérieurs peuvent avoir une capacité définie, alors que d'autres pourraient nécessiter qu'on établisse une limite raisonnable de 30 % de la capacité antérieure pour un événement. Chaque sous-groupe doit pouvoir arriver au rassemblement, y participer et le quitter sans que ses membres se mêlent à ceux d'autres sous-groupes. Tous les participants doivent pouvoir continuer à pratiquer l'éloignement physique.

On avise les personnes qui socialisent dans un milieu public intérieur ou extérieur (p. ex., restaurants, bars et terrasses) ainsi que pendant des événements privés (p. ex., mariages et funérailles) qu'elles doivent s'éloigner physiquement des autres personnes ne faisant pas partie de leur ménage, sauf pendant les échanges brefs. Cela signifie que les places doivent être disposées de manière à garder une séparation d'au moins deux mètres (six pieds) entre elles.

Lorsque les personnes assistent à un événement debout, elles doivent elles aussi maintenir une distance d'au moins deux mètres entre elles et les personnes qui ne font pas partie de leur ménage. Comme cela a toujours été le cas, les membres d'un même ménage n'ont pas besoin de maintenir une distance physique entre eux, que ce soit à la maison ou en public. Les organisateurs des rassemblements doivent contenir les groupes, et ne pas laisser de nouvelles personnes entrer lorsque d'autres s'en vont. Cette mesure vise à permettre le traçage des contacts si une personne reçoit un diagnostic de COVID-19.

Les rallyes publics pacifiques peuvent avoir lieu. Si de tels rallyes sont organisés, les participants peuvent utiliser des masques médicaux ou non médicaux et doivent pratiquer l'éloignement physique d'au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs.

Les lignes directrices relatives aux chanteurs, aux instrumentistes et aux organismes confessionnels se trouvent au : http://www.manitoba.ca/covid19/restoring/guidelines.html. On rappelle aux gens de rester à la maison s'ils ne se sentent pas bien, même si leurs symptômes sont légers (rendez-vous au www.gov.mb.ca/covid19/about/index.fr.html pour obtenir une liste des symptômes). Cela signifie n'assister à aucune activité hors de leur maison.

On rappelle aussi aux gens d'utiliser l'outil d'autoévaluation et de communiquer avec Health Links - Info Santé pour en savoir plus sur le dépistage.


Nouvelles lignes directrices

Il sera dorénavant autorisé de tenir des rassemblements publics de 50 personnes à l’intérieur et de 100 personnes à l’extérieur lorsque les membres du public sont raisonnablement capables de maintenir entre eux une distance d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs. Cette modification s’applique aussi aux rassemblements publics, aux services religieux, aux mariages et aux funérailles, ainsi qu’aux pow wows et aux autres événements culturels et spirituels autochtones. Ces rassemblements doivent suivre les lignes directrices de santé publique applicables à l’emplacement où ils ont lieu.

Les groupes de plus grande taille sont autorisés lorsqu’il est possible de les diviser en groupes distincts de 50 ou de 100 personnes pour que les contacts des personnes soient limités à un groupe de plus petite taille.

  • Le nombre maximal de personnes autorisées pour les rassemblements intérieurs s’élève à 30 % de la capacité si le groupe peut être physiquement divisé en sous-groupes de 50 personnes ou moins. Chaque sous-groupe doit pouvoir arriver au rassemblement, y participer et le quitter sans que ses membres se mêlent à ceux d’autres sous-groupes. Tous les participants doivent pouvoir continuer à pratiquer l’éloignement physique.
  • Les rassemblements extérieurs de plus grande taille sont autorisés si le groupe rassemblé peut être divisé en sous-groupes de 100 personnes ou moins, et s’ils sont limités à 30 % de la capacité habituelle du site. Certains lieux extérieurs peuvent avoir une capacité définie, alors que d’autres pourraient nécessiter qu’on établisse une limite raisonnable de 30 % de la capacité antérieure pour un événement. Chaque sous-groupe doit pouvoir arriver au rassemblement, y participer et le quitter sans que ses membres se mêlent à ceux d’autres sous-groupes. Tous les participants doivent pouvoir continuer à pratiquer l’éloignement physique.

On avise les personnes qui socialisent dans un milieu public intérieur ou extérieur (p. ex., restaurants, bars et terrasses) ainsi que pendant des événements privés (p. ex., mariages et funérailles) qu’elles doivent s’éloigner physiquement des autres personnes ne faisant pas partie de leur ménage, sauf pendant les échanges brefs. Cela signifie que les places doivent être disposées de manière à garder une séparation d’au moins deux mètres (six pieds) entre elles.

Lorsque les personnes assistent à un événement debout, elles doivent elles aussi maintenir une distance d’au moins deux mètres entre elles et les personnes qui ne font pas partie de leur ménage. Comme cela a toujours été le cas, les membres d’un même ménage n’ont pas besoin de maintenir une distance physique entre eux, que ce soit à la maison ou en public.

Les organisateurs des rassemblements doivent contenir les groupes, et ne pas laisser de nouvelles personnes entrer lorsque d’autres s’en vont. Cette mesure vise à permettre le traçage des contacts si une personne reçoit un diagnostic de COVID-19.
Les rallyes publics pacifiques peuvent avoir lieu. Si de tels rallyes sont organisés, les participants peuvent utiliser des masques médicaux ou non médicaux et doivent pratiquer l’éloignement physique d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs.
Des lignes directrices particulières ont été élaborées avec l’Assembly of Manitoba Chiefs et Manitoba Keewatinowi Okimakanak pour veiller à ce que l’éloignement physique soit respecté par les groupes de tambours, les danseurs et les chanteurs qui font partie intégrante de ces rassemblements, et elles publiées au : http://www.manitoba.ca/covid19/restoring/guidelines.html.

On rappelle aux gens de rester à la maison s’ils ne se sentent pas bien, même si leurs symptômes sont légers (rendez-vous au www.gov.mb.ca/covid19/about/index.fr.html pour obtenir une liste des symptômes). Cela signifie n’assister à aucune activité hors de leur maison.

On rappelle aussi aux gens d’utiliser l’outil d’autoévaluation et de communiquer avec Health Links - Info Santé pour en savoir plus sur le dépistage. Pour en savoir plus, rendez-vous au : www.gov.mb.ca/covid19/index.fr.html.


Modification : Les résidents de l'Ouest canadien et du nord-ouest de l'Ontario ne sont pas tenus de s'auto-isoler pendant 14 jours lorsqu'ils entrent au Manitoba.

Toutes les personnes qui entrent au Manitoba à partir des provinces désignées de l’Ouest canadien (la Colombie-Britannique, l’Alberta et la Saskatchewan, ainsi que le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut) ou du nord-ouest de l’Ontario (la région à l’ouest de Terrace Bay) ne sont pas tenues de s’auto-isoler pendant 14 jours si elles sont asymptomatiques et qu’elles n’ont eu aucune exposition connue à la COVID-19.

Les voyageurs de toutes les autres provinces canadiennes devront continuer à s’auto-isoler pendant 14 jours suivant leur arrivée au Manitoba. Toute personne qui entre au Canada doit continuer à suivre les exigences fédérales en matière d’auto-isolement à son arrivée.

Les personnes seront évaluées au cas par cas pour potentiellement lever les exigences d’auto-isolement lorsque les secteurs proposent et fournissent des plans satisfaisants pour répondre aux exigences de santé publique dans le cadre des déplacements requis.

Modification : Les employés d'une équipe sportive professionnelle ou affiliés à une telle équipe peuvent entrer au Manitoba sans s'auto-isoler pendant 14 jours s'ils se sont déjà auto-isolés pendant 14 jours avant d'arriver au Manitoba et qu'ils suivent les mesures d'hygiène appropriées pendant les déplacements.

Les joueurs, les entraîneurs, les gérants et les membres du personnel d’entraînement et du personnel médical d’une équipe sportive professionnelle ou affiliés à une telle équipe peuvent retourner au Manitoba pour le travail sans devoir s’auto-isoler pendant 14 jours s’ils se sont auto-isolés pendant 14 jours avant d’arriver au Manitoba, s’ils sont asymptomatiques et s’ils n’ont eu aucune exposition connue à la COVID-19.

Toute personne qui entre au Canada doit continuer à suivre les exigences fédérales en matière d’auto-isolement à son arrivée.

Au moment de voyager, les gens sont encouragés à se laver ou à se désinfecter souvent les mains et peuvent choisir de porter des masques médicaux ou non médicaux.

Ils peuvent aussi se rendre aux installations d’une équipe à des fins d’entraînement et d’exercice, à condition qu’aucun membre du public ne soit autorisé à s’y rendre.

Les responsables de la santé publique peuvent envisager de laisser des membres des médias se rendre aux installations d’une équipe pour télédiffuser la séance d’entraînement et d’exercice, à condition qu’aucun membre du public ne soit autorisé à s’y rendre.

Les personnes seront évaluées au cas par cas pour potentiellement lever les exigences d’auto-isolement lorsque les secteurs proposent et fournissent des plans satisfaisants pour répondre aux exigences de santé publique dans le cadre des déplacements requis.

Modification : La taille des groupes peut maintenant correspondre à la capacité maximale de l’établissement.

Les garderies peuvent revenir à leur capacité autorisée ordinaire, à condition de pouvoir prendre des mesures pour respecter les lignes directrices qui sont modifiées en consultation avec les responsables de la santé mentale et les principaux intervenants, et qui visent à accroître la taille des groupes. Ces modifications comprendront des ajustements des lignes directrices actuelles visant l’utilisation d’un espace commun, et les arrivées et les départs des enfants.

Les familles qui ont accès à une place de garderie en vertu du programme de garde d’enfants temporaire à titre de travailleurs des services essentiels ou dans le cadre de la réouverture de l’économie pourront conserver cette place jusqu’au 31 août 2020, date à laquelle ils seront invités à prendre d’autres arrangements, y compris le retour à leur garderie habituelle lorsque cela s’applique afin de soutenir un processus coordonné pour que les familles reprennent les arrangements de garde d’enfants précédant la pandémie. On encourage les garderies à communiquer avec les clients existants pour faciliter la transition. Toutes les familles qui envisagent de reprendre les arrangements de garde d’enfants avec leur garderie au cours des prochaines semaines ou le 31 août 2020 sont encouragées à communiquer avec leur garderie pour confirmer ces plans.

Les lignes directrices se trouvent au : http://www.manitoba.ca/covid19/restoring/guidelines.html.


Modification : Les restrictions relatives à la taille des groupes sont ajustées.

Les camps de jour peuvent reprendre leurs activités. Le nombre maximal d’enfants par groupe est de 50. Lorsque c’est possible, les camps doivent prévoir leur taux d’occupation et concevoir leurs activités de façon à permettre aux enfants et au personnel de maintenir entre eux une distance physique d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs. Les activités de choeurs, de camps de musique et de théâtres musicaux ne sont pas autorisées, puisque le fait de chanter entraîne un risque de transmission plus élevé que le fait de parler. Il est interdit de camper sur place durant la nuit pendant la phase 3.


Modification : Planification active pour l'automne.

L’apprentissage en classe demeure suspendu pour le restant de l’année scolaire. Toutefois, les écoles sont maintenant ouvertes au personnel et à des programmes particuliers, à condition que les élèves et le personnel respectent l’éloignement physique. Les programmes de cours d’été et de camps de jour sont aussi autorisés.

La préparation et la sécurité des élèves, du personnel et des familles passent avant tout. Le ministère de l’Éducation élabore actuellement une stratégie de réouverture qui tient compte de plusieurs scénarios de santé publique et travaillera en collaboration avec les divisions scolaires pour dresser des plans détaillés. Les parents et les élèves auront l’occasion de remplir un sondage pour transmettre leurs commentaires et informer la stratégie de retour à l’école. L’information sera fournie aux écoles, aux enseignants et aux parents à temps pour préparer la reprise des cours au commencement de la nouvelle année scolaire.

En collaboration avec la Manitoba Teacher’s Society, un sondage en ligne a été réalisé au début juin et les résultats sont à venir.

Modification : Planification active pour l'automne.

Les établissements d’enseignement postsecondaire et les écoles professionnelles peuvent fournir de l’enseignement lorsque l’apprentissage ou la recherche nécessite une expérience pratique. Les exemples d’expérience pratique comprennent les activités en laboratoire et en studio, l’enseignement des métiers et les travaux pratiques.

Les établissements peuvent envisager d’ouvrir entièrement à l’automne en recourant à différentes stratégies, comme la continuation de l’apprentissage vidéo pour réduire la taille des classes afin de pouvoir respecter l’éloignement physique. Les établissements prendront des décisions sur le niveau réel d’activités en personne et sur le campus en fonction de l’aménagement et des plans qui leur sont propres.


Nouvelles lignes directrices.

Les parcs d’attractions extérieurs permanents peuvent ouvrir si l’accès peut être contrôlé et que l’éloignement physique d’au moins deux mètres (six pieds) peut être maintenu, sauf pendant les échanges brefs. La capacité doit être à 50 % de la capacité normale du site.

Les activités doivent prévoir un protocole de nettoyage accru pour les surfaces fréquemment touchées entre les tours de manège, et les passagers des manèges doivent être espacés pour assurer l’éloignement physique. Le nettoyage ou la désinfection du matériel partagé doit être effectué entre chaque utilisateur. Les aires pour manger doivent suivre les mêmes protocoles que les restaurants.

Les parcs d’attractions extérieurs comprennent les manèges, les mini-golfs, les installations d’escalade et autres structures semblables. Les parcs d’attractions temporaires ou ambulants, notamment ceux qui s’établissent habituellement dans des centres commerciaux ou des foires communautaires, ne sont pas autorisés dans la phase 3.

Des lignes directrices particulières sont en cours d’élaboration pour assurer l’éloignement physique et seront publiées en ligne une fois achevées au : www.gov.mb.ca/covid19/restoring/index.fr.html.


Modification : La capacité des voiturettes de golf est accrue.

Un maximum de quatre golfeurs par groupe et de deux personnes par voiturette de golf est autorisé. Un maximum de deux personnes est autorisé dans les petites embarcations de pêche et de plaisance. Si ces personnes sont du même ménage, il est possible d’ajouter une autre personne.


Modification : Retrait des restrictions visant les voyageurs en provenance de l'Ouest canadien.

Toute personne qui entre au Manitoba en provenance des provinces de l’Ouest canadien (la Colombie-Britannique, l’Alberta et la Saskatchewan, ainsi que le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut) et du nord-ouest de l’Ontario (région à l’ouest de Terrace Bay) peut se rendre directement aux parcs, aux terrains de camping, aux chalets, aux gîtes et aux stations de villégiature au nord du 53e parallèle à partir du Manitoba.

Les voyageurs doivent suivre les mêmes lignes directrices qui sont en place pour les Manitobains qui se rendent à ces endroits, notamment :

  • ils ne doivent pas se déplacer si eux-mêmes ou un membre de leur famille ont besoin de soins médicaux ou présentent des symptômes de la COVID-19 (fièvre, toux, écoulement nasal, mal de gorge, essoufflements ou difficultés à respirer). En cas de présence de ces symptômes, ils doivent utiliser l’outil de dépistage avant de partir pour déterminer s’ils doivent se faire tester;
  • si eux ou une personne qui les accompagne commencent à se sentir malades ou présentent des symptômes de la COVID-19, ils doivent immédiatement retourner à la maison;
  • ils ne doivent pas consulter de fournisseurs de soins locaux, sauf en cas d’urgence;
  • en cas d’urgence médicale nécessitant une évacuation, ils doivent pouvoir communiquer avec les autorités locales. Les numéros d’urgence varient d’une région à l’autre. Les voyageurs doivent obtenir cette information avant de quitter la maison et l’apporter avec eux;
  • ils doivent apporter les médicaments sous ordonnance et les fournitures médicales nécessaires.

Toute personne qui se rend dans le Nord du Manitoba doit continuer à respecter les restrictions qui ont été mises en place par les collectivités locales et les premières nations.


Modification : Modification des niveaux d'occupation intérieure.

Les centres communautaires et les autres installations polyvalentes, comme les arénas et les hôtels de ville, peuvent avoir un niveau d’occupation intérieure plus élevé. Le nombre maximal de personnes autorisées par site est de 50, sauf lorsque des groupes distincts de 50 peuvent être séparés pour prévenir les contacts avec les autres groupes en utilisant des entrées différentes ou des horaires d’arrivées échelonnées, et si les installations peuvent être surveillées pour prévenir la congestion et éviter que les groupes se mêlent entre eux dans les aires communes. La taille maximale des rassemblements avec sous-groupes ne doit pas dépasser 30 % de la capacité du site, jusqu’à concurrence de 300 personnes.


Modification : Modification des niveaux d'occupation intérieure.

Les personnes âgées sont à risque accru de complications graves liées à la COVID-19. Lorsque des activités de groupe sont requises, envisager de réduire la taille des groupes à 25 personnes ou encore à une personne par dix mètres carrés, selon la plus faible de ces valeurs, plutôt que de suivre la limite générale de 50 personnes à l’intérieur. Cette pratique permettra de réduire encore davantage l’exposition des personnes âgées à de gros groupes de personnes.


Modification : Les employés d'une production cinématographique ou affiliés à une telle production peuvent entrer au Manitoba sans s'auto-isoler pendant 14 jours s'ils se sont déjà auto-isolés pendant 14 jours avant d'arriver au Manitoba.

Les membres de la distribution, les techniciens et les autres employés d’une production cinématographique ou affiliés à une telle production peuvent entrer au Manitoba pour le travail sans devoir s’auto-isoler pendant 14 jours s’ils se sont auto-isolés pendant 14 jours avant d’arriver au Manitoba, s’ils sont asymptomatiques et s’ils n’ont aucune exposition connue à la COVID-19. Toute personne qui entre au Canada doit continuer à suivre les exigences fédérales en matière d’auto-isolement à son arrivée.

Lorsque c’est possible, les productions doivent prendre toutes les mesures raisonnables pour veiller à ce que la distribution, les employés et les membres du public soient raisonnablement capables de maintenir entre eux une distance d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs.

Les personnes seront évaluées au cas par cas pour potentiellement lever les exigences d’auto-isolement lorsque des secteurs ou certaines entreprises proposent et fournissent des plans satisfaisants pour répondre aux exigences de santé publique dans le cadre des déplacements requis. Pour en savoir plus sur ce processus d’évaluation, rendez-vous au : www.manitoba.ca/covid19/business/index.fr.html.


Modification : Élimination des limites relatives à l'occupation.

Les limites d’occupation à 50 % des niveaux d’activité normaux ou à une personne par dix mètres carrés sont levées. Ces entreprises peuvent poursuivre leurs activités si elles mettent en place des mesures pour veiller à ce que les membres du public soient raisonnablement capables de maintenir entre eux une distance d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs.


Modification : Les limites d'occupation sont levées.

Ces entreprises peuvent pleinement exercer leurs activités si elles mettent en place des mesures pour veiller à ce que les membres du public puissent raisonnablement maintenir entre eux une distance d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs.

Ces entreprises peuvent entièrement rouvrir leurs terrasses et endroits intérieurs, à condition que les tables et les sièges soient disposés de manière à ce qu’il y ait une barrière permanente ou temporaire ou encore une distance de deux mètres entre les personnes assises à différentes tables. Les restaurants doivent mettre en oeuvre des mesures pour que les membres du public qui ne sont pas encore assis puissent raisonnablement maintenir entre eux une distance d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs.

Les bars, les débits de boisson, les microbrasseries et les entreprises semblables doivent continuer à mettre en oeuvre des mesures pour que les membres du public soient assis à une table, et puissent raisonnablement maintenir entre eux une distance d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs. Les places debout ne sont pas autorisées. Les planchers de danse doivent demeurer fermés.


Modification : Les limites relatives à l'occupation sont levées pour toutes les professions de la santé.

Les limites d’occupation de 50 % des niveaux d’activité normaux ou d’une personne par dix mètres carrés peuvent être levées pour les professions de la santé réglementées et non réglementées, y compris les massothérapeutes autorisés.

Les fournisseurs de services doivent continuer à mettre en oeuvre des mesures pour que les membres du public puissent raisonnablement maintenir entre eux une distance d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs.


Nouvelles lignes directrices.

Les activités doivent permettre aux clients de maintenir entre eux une distance d’au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs. Toutes les entreprises devront limiter l’occupation à 50 % des niveaux d’activité normaux et limiter les rassemblements de groupe.

Ces entreprises et services doivent connaître les lignes directrices pour les lieux de travail à l’intention des propriétaires d’entreprise, qui se trouvent au : www.manitoba.ca/covid19/restoring/index.fr.html. Les principales lignes directrices comprennent :

  • Le personnel doit utiliser l’outil de dépistage avant de se présenter au travail. covid19.soinscommunsmb.ca/covid19/outil-de-depistage
  • Des affiches doivent être apposées pour informer les employés et les clients qu’ils ne peuvent pas entrer s’ils présentent des symptômes de la COVID-19. Il est possible d’obtenir des affiches au : www.manitoba.ca/covid19/resources/index.fr.html.
  • Le personnel reçoit de l’information sur l’éloignement physique.
  • Les entreprises doivent apposer des panneaux extérieurs indiquant les protocoles d’éloignement physique liés à la COVID-19, ainsi que des marques au sol qui indiquent l’endroit où le service est fourni ou l’endroit où commencent les files.
  • Le processus d’entrée dans le commerce, y compris les files, est régi pour prévenir la congestion.
  • Du désinfectant pour les mains est mis à la disposition du public et du personnel aux entrées et aux sorties.
  • Les places debout ou assises aux comptoirs ne sont pas autorisées s’il n’est pas possible d’assurer une séparation de deux mètres entre les groupes.
  • Une distance de deux mètres (six pieds) est requise entre les clients aux tables ou aux autres stations.
  • Les surfaces comme celles des appareils, de l’équipement de jeux, des tables, des chaises et des banquettes doivent être nettoyées et désinfectées entre les clients.
  • Les services alimentaires doivent suivre les lignes directrices relatives aux restaurants (voir les lignes directrices relatives aux restaurants de la phase 1).
  • Les objets utilisés couramment doivent être retirés, sauf s’il est possible de les nettoyer entre les clients.
  • Les toilettes sont fréquemment désinfectées et un régime de nettoyage fréquent de l’établissement est en place.
  • Le paiement sans espèces ou sans contact est privilégié dans toute la mesure du possible.