Rétablissement sécuritaire des services (phase 1)

Rétablissement sécuritaire des services
 

RÉTABLISSEMENT DES SERVICES (PHASE 1) - À partir du 4 mai



Sur cette page :




RASSEMBLEMENTS PUBLICS

Les rassemblements publics tels que les réunions sociales, les cérémonies de culte, les mariages et les funérailles continueront à être limités à dix personnes. Si l'activité du virus reste faible, nous envisagerons sérieusement, à la mi-mai, d'assouplir les restrictions sur la taille des rassemblements.




BUREAUX GOUVERNEMENTAUX

Les bureaux du gouvernement demeurent sûrs et, sauf décision contraire de la direction, restent ouverts au personnel. Les ministères évalueront les changements apportés en raison de la pandémie afin de repérer ceux qui ont eu un impact négatif sur les services et de déterminer quels services sans rendez-vous pour le public peuvent être rétablis.

Cette phase peut comprendre le retour des employés au bureau si les ordres de santé publique peuvent être respectés, notamment les exigences d'éloignement physique et de nettoyage. Les employés qui travaillent efficacement à distance peuvent continuer à le faire. Les décisions concernant le travail au bureau ou à domicile seront prises progressivement et délibérément, en mettant l'accent sur la productivité et l'efficacité et en visant à constituer un effectif plus flexible à long terme.




REPRISE DES INTERVENTIONS CHIRURGICALES NON URGENTES ET DES PROCÉDURES DIAGNOSTIQUES

En mars 2020, certaines procédures diagnostiques et interventions chirurgicales non urgentes ont été reportées dans le cadre de l'effort provincial visant à garantir la capacité du système de santé à faire face à l'épidémie de COVID-19.

Le 24 avril, les responsables de la santé ont décidé de rétablir les interventions chirurgicales non urgentes et d'autres services de santé non urgents. Toutes les précautions nécessaires seront prises pour protéger le personnel et les patients contre le risque d'exposition à la COVID-19, y compris le dépistage au point de service, l'utilisation d'équipement de protection individuelle approprié et la limitation du nombre de membres du personnel dans la pièce.




ÉTABLISSEMENTS DE SOINS THÉRAPEUTIQUES OU DE SOINS DE SANTÉ

À compter du 4 mai, et sur instruction de leurs organismes de réglementation respectifs, les professionnels de la santé réglementés, comme les dentistes, les hygiénistes dentaires, les chiropraticiens, les physiothérapeutes, les optométristes et les podiatres ne seront plus limités à la fourniture de soins urgents et très urgents. En outre, les personnes qui fournissent des services de massage thérapeutique et d'acupuncture peuvent reprendre la prestation de ces services.

Les clients doivent maintenir une distance d'au moins deux mètres, sauf lorsqu'ils reçoivent un service ou pour de brefs échanges. Tous les établissements seront tenus de limiter l'occupation à 50 % de leurs niveaux d'activité normaux ou à une personne par dix mètres carrés, selon la plus faible de ces deux valeurs. Ces exigences seront applicables en vertu des ordres de santé publique.

Lignes directrices :




COMMERCES DE DÉTAIL

À compter du 4 mai, les commerces de détail, comme les magasins de vêtements et de chaussures, les joailliers, les tailleurs, les fleuristes, les gîtes et les pourvoyeurs, les magasins d'articles de sport et d'aventure, les magasins de fournitures de vapotage, les concessionnaires de bateaux, de véhicules tout-terrain et de motoneiges, les boutiques de cadeaux, les librairies et papeteries, les magasins d'accessoires, les bijouteries, les magasins de jouets, les magasins de musique, d'électronique et de divertissement, les prêteurs sur gages, les toiletteurs pour animaux et les commerces similaires peuvent rouvrir s'ils respectent un niveau d'occupation permettant au personnel et aux clients de maintenir une distance physique d'au moins deux mètres, sauf pour de brefs échanges. Tous les établissements seront tenus de limiter l'occupation à 50 % de leurs niveaux d'activité normaux ou à une personne par dix mètres carrés, selon la plus faible de ces deux valeurs. Ces exigences seront applicables en vertu des ordres de santé publique.

Les établissements peuvent continuer à fournir, par livraison ou ramassage, des biens qui ont été commandés en ligne, par téléphone ou par d'autres moyens de communication à distance.

Lignes directrices :




RESTAURANTS - SERVICES SUR TERRASSE ET SERVICES AU COMPTOIR

À compter du 4 mai, les établissements alimentaires publics, comme les restaurants, les cafétérias, les cafés et les autres commerces semblables doivent demeurer fermés, sauf pour les activités de livraison, de commandes à emporter, de service sur terrasse ou de service au comptoir. Les clients assis à des tables différentes doivent maintenir entre eux une distance d'au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs. Tous les restaurants devront limiter l'occupation à 50 % des niveaux d'activité normaux. Ces exigences seront exécutoires en vertu des ordres de santé publique.

Les établissements peuvent continuer à fournir, par livraison ou ramassage, des biens qui ont été commandés en ligne, par téléphone ou par d'autres moyens de communication à distance.

Lignes directrices :




COIFFEURS ET BARBIERS

À compter du 4 mai, les coiffeurs et barbiers pourront rouvrir leurs portes s'ils maintiennent un niveau d'occupation permettant au personnel et aux clients de conserver une distance physique d'au moins deux mètres, sauf lorsqu'ils reçoivent des services ou pour de brefs échanges. Tous les établissements seront tenus de limiter l'occupation à 50 % de leurs niveaux d'activité normaux ou à une personne par dix mètres carrés, selon la plus faible de ces deux valeurs. Ces exigences seront applicables en vertu des ordres de santé publique.

Les services seront limités au lavage, à la coupe, à la coloration et au coiffage des cheveux. Aucun autre service personnel ne sera autorisé. Les établissements peuvent continuer à fournir, par livraison ou ramassage, des biens qui ont été commandés en ligne, par téléphone ou par d'autres moyens de communication à distance.

Lignes directrices ::




MUSÉES, GALERIES D'ART ET BIBLIOTHÈQUES

À compter du 4 mai, les musées, galeries d'art et bibliothèques peuvent rouvrir s'ils peuvent maintenir un niveau d'occupation permettant au personnel et aux clients de conserver une distance physique d'au moins deux mètres, sauf pour de brefs échanges. Tous les organismes seront tenus de limiter l'occupation à 50 % de leurs niveaux d'activité normaux ou à une personne par dix mètres carrés, selon la plus faible de ces deux valeurs. Ces exigences seront applicables en vertu des ordres de santé publique.

Lignes directrices :




INSTALLATIONS RÉCRÉATIVES EXTÉRIEURES ET TERRAINS DE GOLF

À compter du 4 mai, les terrains de jeux, les planchodromes, les terrains de golf, les courts de tennis, les terrains de pratique, les ports de plaisance, les cinéparcs et les autres installations de loisirs semblables peuvent rouvrir si les gens maintiennent entre eux une distance d'au moins deux mètres, sauf pendant les échanges brefs. Toutes les installations devront limiter l'occupation à 50 % de leurs niveaux d'activité normaux ou à une personne par dix mètres carrés, selon la plus faible de ces deux valeurs. Ces exigences seront exécutoires en vertu des ordres de santé publique.

En outre, les entreprises qui offrent du conditionnement physique, de l'entraînement musculaire ou des cours de yoga peuvent ouvrir à l'extérieur seulement et à condition d'avoir un maximum de dix participants par séance d'entraînement. Tous les participants doivent utiliser leur propre équipement et ne sont pas autorisés à entrer dans les locaux pour se changer, prendre leur douche, obtenir de la nourriture ou des boissons, ou toute autre raison.

Les établissements peuvent continuer à fournir, par livraison ou ramassage, des biens qui ont été commandés en ligne, par téléphone ou par d'autres moyens de communication à distance.

Lignes directrices :




PARCS, TERRAINS DE CAMPING, YOURTES ET CHALETS DE VACANCES

À partir du 4 mai, les parcs, les terrains de camping, les yourtes et les chalets de vacances peuvent être ouverts si les gens maintiennent une distance d'au moins deux mètres, sauf pour de brefs échanges. Cette exigence sera applicable dans le cadre de l'ordre de santé publique.

Lignes directrices :

Les responsables de la santé publique maintiennent la recommandation faite aux Manitobains et aux Manitobaines de rester chez eux autant que possible pour éviter la propagation de la COVID-19. Les personnes qui sortent doivent faire en sorte de respecter les consignes d'éloignement physique. Elles ne doivent pas voyager si elles ou un membre de leur famille ont besoin de soins médicaux ou présentent des symptômes de COVID-19 (fièvre, toux, écoulement nasal, mal de gorge, essoufflement ou difficulté à respirer). Les personnes qui doivent se rendre à leur chalet ou à leur résidence secondaire doivent suivre les directives suivantes : https://www.gov.mb.ca/asset_library/en/coronavirus/travellerscottages.fr.pdf




CAMPS DE JOUR

Les camps de jour peuvent fonctionner s'ils maintiennent des niveaux d'occupation et d'activité qui permettent aux personnes de conserver une distance physique d'au moins deux mètres, sauf pour de brefs échanges. Le nombre maximum d'enfants par site est de 16. Il est interdit de camper sur place la nuit.

Lignes directrices :




APPLICATION DE LA LOI

À mesure que les restrictions seront assouplies, la surveillance, les enquêtes et la répression des infractions gagneront en importance.

Les ambassadeurs de l'association Downtown BIZ, les membres du Bear Clan et des bénévoles d'associations similaires ont été mobilisés pour sensibiliser les gens à l'application de la loi. L'opération « Safe Apart » (« À distance de sécurité »), qui promeut et fait respecter les règles d'éloignement physique, fait appel à des organismes communautaires de sécurité publique (comme Patrouilles de quartiers) et à d'autres bénévoles compétents pour informer les personnes se trouvant dans les espaces publics et leur faire respecter les règles d'éloignement physique.

Les ordres de santé publique et le décret d'état d'urgence pour les entreprises seront appliqués par les inspecteurs de la santé publique, les inspecteurs de la Régie des alcools, des jeux et du cannabis, les agents de sécurité et d'hygiène au travail et les agents chargés de faire appliquer les règlements. La police, ainsi que les agents de la paix provinciaux et des Premières Nations, appliqueront ces ordres relatifs aux rassemblements publics et à l'auto-isolement.

Les patrouilleurs des parcs, les agents de conservation et les autres membres du personnel des parcs appliqueront également ces ordres dans les parcs provinciaux à partir du 8 mai, tandis que les gardiens des parcs, les interprètes et les services de sécurité des plages veilleront à la sensibilisation du public et s'assureront du respect de ces ordres.

Les sanctions en cas d'infraction sont une amende allant jusqu'à 50 000 $ et six mois d'emprisonnement pour les particuliers et 500 000 $ et un an d'emprisonnement pour les sociétés. Des contraventions peuvent également être données en cas d'infraction à l'un des ordres, pour un montant de 486 $ pour les particuliers et de 2 542 $ pour les sociétés.

Les fonctionnaires maintiendront le système d'application progressive de la loi, qui comprend la sensibilisation, les avertissements et les contraventions.