COVID-19 Vaccine
 

Critères d’admissibilité à la vaccination contre la COVID-19


Toutes les personnes au Manitoba âgées d’au moins cinq ans peuvent recevoir un vaccin contre la COVID-19. Cette page fournit de l’information sur l’admissibilité au vaccin contre la COVID-19, des directives s’appliquant aux personnes qui sont modérément à gravement immunodéprimées, les exemptions médicales, les recommandations quant au type de vaccin qui devrait être administré, et d’autres lignes directrices relatives à la COVID-19.


Sur cette page


Autres renseignements importants

Vous pouvez prendre rendez-vous pour votre vaccin sur certains sites en ligne ou en téléphonant au 1 844 626-8222. Il est aussi possible de se faire vacciner dans les cliniques, les pharmacies et à d’autres endroits. Utilisez l’outil Trouver une clinique de vaccination pour trouver un emplacement qui vous convient.

Il sera utile de connaître les dates auxquelles vous avez reçu vos autres doses du vaccin contre la COVID-19 et le type de vaccin que vous avez reçu. Si vous ne vous en souvenez pas et que vous êtes titulaire d’une carte de santé du Manitoba, vous pouvez obtenir cette information à : covid.soinscommunsmb.ca/covid19/resultats-test. Si votre fiche d’immunisation est incomplète ou inexacte, ou si vous avez reçu un vaccin contre la COVID-19 hors du Manitoba, vous pouvez faire mettre à jour votre dossier en remplissant et en envoyant ce formulaire électronique.

Vous devrez remplir un formulaire de consentement pour chaque vaccin contre la COVID-19 que vous recevez. En remplissant ce formulaire d’avance, vous vous assurerez d’avoir accès au vaccin plus rapidement. Cliquez ici pour remplir et imprimer votre formulaire de consentement.

 



Enfants âgés de 5 à 11 ans


Les enfants de ce groupe d’âge peuvent recevoir une série primaire de vaccins contre la COVID-19 du vaccin pédiatrique de Pfizer ou de Moderna. Une série primaire contient deux doses. Les doses de rappel ne sont pas recommandées pour ce groupe d’âge à l’heure actuelle.

Les enfants doivent avoir cinq ans à la date du rendez-vous de vaccination. L’intervalle entre la première et la deuxième dose est de huit semaines pour la plupart des enfants. Les parents ou les tuteurs qui souhaitent que leur enfant reçoive sa deuxième dose plus tôt (après 21 jours, mais avant huit semaines) doivent discuter des risques et des avantages avec leur vaccinateur ou leur fournisseur de soins de santé avant la vaccination, pour être au fait des risques liés à l’administration précoce de la deuxième dose.

Pour les enfants qui demeurent dans des collectivités de premières nations, l’intervalle recommandé est de 21 jours pour le vaccin pédiatrique de Pfizer et de 28 jours pour celui de Moderna.

Les enfants d’au moins cinq ans, mais de moins de six ans, sont seulement autorisés à recevoir le vaccin pédiatrique de Pfizer. Les enfants âgés de six à 11 ans peuvent recevoir soit le vaccin pédiatrique de Pfizer, soit celui de Moderna. Le Comité consultatif national de l’immunisation recommande Pfizer pour les enfants de cinq à 11 ans, car il y a plus de données accessibles sur l’utilisation réelle de ce vaccin.




Jeunes âgés de 12 à 17 ans


Les jeunes de ce groupe d’âge peuvent recevoir une série primaire de vaccins contre la COVID-19. Une série primaire contient deux doses d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19.

Une première dose de rappel (troisième dose) d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 peut être administrée aux adolescents de 12 à 17 ans, mais est recommandée pour les personnes qui :

  • ont une condition médicale sous-jacente qui les place à haut risque de résultats graves de la COVID-19, y compris les adolescents qui sont immunodéprimés et qui ont déjà reçu une dose additionnelle du vaccin;
  • résident dans un milieu collectif;
  • appartiennent à des communautés racialisées ou marginalisées touchées de façon disproportionnée par la COVID-19.

Le délai pour recevoir la dose de rappel est dix mois après la dernière dose de la série primaire.

On recommande aux jeunes de 12 à 17 ans de recevoir le vaccin Pfizer pour toutes les doses, en raison du risque plus faible de myocardite/péricardite avec ce vaccin comparativement à celui de Moderna dans ce groupe d’âges.




Personnes âgées de 18 ans et plus


Tous les adultes âgés de 18 ans et plus peuvent recevoir une série primaire de vaccin contre la COVID-19 et une dose de rappel. Une série primaire contient deux doses.

Le Manitoba recommande que les adultes reçoivent leur deuxième dose du vaccin huit semaines après leur première dose. Toutefois, le délai minimal entre les doses est de 28 jours. Cette pratique donne plus de souplesse aux personnes quant au choix de la date de leur deuxième dose selon leurs propres circonstances. Plus le délai est long entre les doses, plus la réponse immunitaire est forte.

Le délai pour recevoir une dose de rappel est six mois après l’administration du dernier vaccin contre la COVID-19.

Certains Manitobains sont admissibles à une deuxième dose de rappel, selon des critères particuliers. Consultez cette section pour en savoir plus

On recommande aux adultes âgés de moins de 30 ans de recevoir le vaccin Pfizer pour toutes les doses, en raison du risque plus faible de myocardite/péricardite avec ce vaccin comparativement à celui de Moderna dans ce groupe d’âge.

Les adultes âgés de 30 ans et plus peuvent obtenir l’un ou l’autre vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna).

  • On recommande, pour la série primaire (première et deuxième dose), d’obtenir le même vaccin à ARNm, si possible. Toutefois, l’administration d’une combinaison de vaccin à ARNm est à la fois sécuritaire et efficace, et l’un ou l’autre vaccin (Pfizer ou Moderna) peut être offert si :
  • le même vaccin à ARNm n’est pas disponible;
  • la dose précédente était d’un vaccin non à ARNm (p. ex., AstraZeneca, Janssen);
  • la dernière dose est inconnue.
  • Pour les doses de rappel, il est possible d’administrer l’un ou l’autre vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna), peu importe les vaccins contre la COVID-19 précédemment administrés.



Enfants, jeunes et adultes immunodéprimés


Aux fins des recommandations relatives aux vaccins contre la COVID-19, les personnes suivantes sont considérées modérément à gravement immunodéprimées en raison d’une condition médicale ou d’un traitement :

  • les personnes qui reçoivent une chimiothérapie active (immunothérapie) contre le cancer;
  • les personnes qui ont reçu une greffe d’organe solide et qui reçoivent actuellement une chimiothérapie ou une autre thérapie immunosuppressive;
  • les personnes qui sont nées avec un dysfonctionnement modéré ou grave du système immunitaire;
  • les personnes qui vivent avec le VIH/SIDA non traité ou avancé;
  • les personnes qui prennent certains médicaments qui touchent gravement le système immunitaire.

Les personnes suivantes doivent s’adresser à leur médecin pour voir si elles sont considérées comme immunodéprimées :

  • les personnes qui reçoivent une hémodialyse ou une dialyse péritonéale;
  • les personnes qui sont sur la liste pour recevoir une greffe d’organe solide;
  • les personnes qui ont un dispositif d’assistance ventriculaire.

On recommande aux enfants, aux jeunes et aux adultes qui sont modérément à gravement immunodéprimés de recevoir une série primaire de vaccins contre la COVID-19 qui consiste en trois doses. Dans une telle situation, la troisième dose nécessite une ordonnance et doit être administrée au moins 28 jours après la deuxième dose.

Certains Manitobains immunodéprimés peuvent être admissibles à une deuxième dose de rappel du vaccin s’ils répondent aussi à d’autres critères particuliers. Pour les personnes immunodéprimées, la deuxième dose de rappel serait la cinquième dose. Veuillez consulter la section sur la deuxième dose de rappel pour en savoir plus.




Immunisation après une infection à la COVID-19


On recommande aux Manitobains ayant déjà contracté la COVID-19 d’attendre trois mois après une injection avant de recevoir leur prochaine dose de vaccin contre la COVID-19. Au minimum, les personnes doivent attendre jusqu’à la disparition de leurs symptômes et la fin de leur période d’isolement avant d’obtenir leur prochaine dose de vaccin contre la COVID-19.




Immunisation pour les voyages


Les personnes qui prévoient de voyager à une destination qui accepte seulement certains vaccins ou certaines combinaisons de vaccins doivent avoir une ordonnance pour recevoir leur dose de rappel plus tôt qu’après la période de six mois recommandée.




Recommandations concernant la deuxième dose de rappels


Selon les recommandations du Comité consultatif national de l’immunisation, les personnes suivantes peuvent recevoir une deuxième dose de rappel du vaccin contre la COVID-19  :

  • les résidents des foyers de soins personnels et des foyers de personnes âgées en milieu collectif (comme les logements avec services de soutien et les logements avec assistance), sans limite d’âge;
  • les personnes âgées de 70 ans et plus qui demeurent dans la collectivité;
  • les Autochtones, les Inuits et les Métis âgés de 50 ans et plus, peu importe leur lieu de résidence.

La deuxième dose de rappel devrait être de Pfizer ou de Moderna et être administrée au moins six mois après la dernière dose de rappel.

 



Exemptions médicales


Pour la grande majorité des personnes, le vaccin contre la COVID-19 constitue un moyen sûr et efficace de se protéger et de protéger les autres contre le virus. Il est recommandé que toutes les personnes admissibles qui demeurent, travaillent ou étudient au Manitoba soient entièrement vaccinées contre la COVID-19. Toutefois, il existe un très petit nombre de personnes qui ne peuvent être vaccinées ou ne devraient pas l’être, ou qui doivent reporter leur vaccination en raison de leurs antécédents médicaux.

Seules les personnes qui sont admissibles et qui ont fait confirmer leur situation médicale par un spécialiste peuvent obtenir une exemption. Ci-dessous sont énumérées les seules conditions ou situations médicales pouvant être envisagées en vue d’une exemption  :

  • un diagnostic de myocardite ou de péricardite dans les sept jours suivant l’administration d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19, confirmé par un cardiologue;
  • un diagnostic de syndrome de Guillain-Barré dans les 42 jours suivant l’administration d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19, confirmé par un neurologue;
  • un événement indésirable grave suivant l’administration d’une dose de vaccin contre la COVID-19, lorsqu’un médecin hygiéniste provincial a recommandé de ne pas administrer d’autres vaccins, confirmé par un médecin hygiéniste provincial;
  • un diagnostic de thrombocytopénie immunitaire aiguë causé par le vaccin, confirmé par un hématologue d’Action cancer Manitoba, lorsqu’un autre vaccin à vecteur viral contre la COVID-19 ne devrait pas être administré, mais qu’il est possible d’administrer un vaccin à ARNm, approuvé par un hématologue d’Action cancer Manitoba;
  • une thérapie CAR-T contre le cancer au cours des trois derniers mois, confirmée par un hématologue ou un oncologue d’Action cancer Manitoba;
  • une greffe de cellules souches au cours des trois derniers mois, confirmée par un hématologue ou un oncologue d’Action cancer Manitoba;
  • une greffe d’un organe solide, ce qui comprend les personnes à deux semaines d’une greffe ou ayant subi une greffe depuis un mois, confirmée par le spécialiste supervisant la greffe;
  • une thérapie active au moyen de médicaments anticancer, ce qui signifie qu’il pourrait être avantageux de reporter la vaccination, mais cela devrait être examiné en fonction du risque pour la personne d’être infectée par la COVID-19, ordonnée par un hématologue ou un oncologue d’Action cancer Manitoba;
  • la prise d’un ou de plusieurs des médicaments suivants au cours des six mois précédents : alemtuzumab, globuline antithymocytaire (GAT)/thymoglobulin, basiliximab, blinatumomab, obinatuzuamb, ocrelizumab, ofatumumab, cyclophosphamide ou rituximab, ce qui signifie qu’il pourrait être avantageux de reporter la vaccination, mais cela devrait être examiné en fonction du risque pour la personne d’être infectée par la COVID-19, ordonnée par un hématologue ou un oncologue d’Action cancer Manitoba;
  • une réaction allergique ou anaphylactique grave à une dose précédente d’un vaccin contre la COVID-19 ou à ses composants qui ne peut être atténuée, confirmée par un allergologue de la clinique d’allergologie du Centre des sciences de la santé.

Si vous croyez que vous vous qualifiez selon les critères énumérés dans cette liste, prenez rendez-vous avec votre fournisseur de soins de santé ou votre spécialiste. Celui-ci examinera les critères d’exemption avec vous pour déterminer si vous êtes admissible. Seul un spécialiste médical (médecin) peut demander une exemption médicale auprès de la Province. Ne communiquez pas avec un spécialiste ou ne demandez pas de renvoi pour en consulter un si vous ne répondez à aucun des critères de la liste.

Les exemptions peuvent seulement être accordées par les spécialistes qui sont :

  • inscrits auprès du Collège des médecins et chirurgiens du Manitoba; et
  • agréés par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada dans leur spécialité, et membres en règle du Collège.

Les particuliers ne peuvent présenter leur propre demande d’exemption.

Une fois une exemption accordée, l’information concernant l’exemption sera consignée dans la base de données provinciale sur l’immunisation, indiquant si l’exemption est permanente ou temporaire.

Vous pourrez demander votre carte d’immunisation du Manitoba sur support physique ou en format numérique environ de sept à 14 jours ouvrables après l’octroi de l’exemption. La carte et l’information affichée à la lecture du code QR seront identiques à celles actuellement utilisées par les personnes entièrement vaccinées. Cette pratique aidera à protéger vos renseignements médicaux privés, tout en assurant la simplicité et l’uniformité du processus à suivre par les lieux et les événements qui doivent valider votre état vaccinal. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site : Province du Manitoba | Pour les résidents.

Le processus d’exemption du Manitoba s’applique seulement dans la province, aux lieux et aux événements où la présentation d’une preuve d’immunisation est requise pour y assister ou pour participer. Il ne s’applique pas aux exigences relatives à l’immunisation établies par le gouvernement du Canada, notamment les déplacements en avion, en train et en bateau. Pour connaître les exigences relatives à l’immunisation du gouvernement du Canada, consultez les sites : COVID-19 : Preuve de vaccination au Canada et aux destinations étrangères pour les Canadiens - Canada.ca ou COVID-19 : Monter à bord d’avions et de trains au Canada - Voyage.gc.ca.