Site provincial du patrimoine du Manitoba n° 6

 

Site archéologique du lac Wanipigow (EgKx-1)
Township 24, rang 12 E,
lac Wanipigow

Site archéologique du lac Wanipigow (EgKx-1)

Date de désignation : le 19 juin 1980
Autorité responsable de la désignation : Mme Norma L. Price,
ministre du Tourisme et des Affaires culturelles
Propriétaire actuel : province du Manitoba

Wanipigow est un mot cri signifiant « eau peu profonde » ou plus littéralement, « trou dans l’eau ». Selon la légende, une rivière qui coulait jadis vers l’ouest, du pays aux nombreuses montagnes jusqu’aux Grands Lacs, est tombée dans un trou et a disparu. Le site archéologique du lac Wanipigow compte parmi les sites les plus importants au Manitoba, car il recèle des renseignements sur le mode de vie des anciens Autochtones.

Le peuplement de l’endroit a commencé il y a environ 6 000 ans, devenant plus intense il y a 2 000 ans, avec l’établissement du peuple autochtone Laurel, ainsi nommé en raison de ses poteries uniques, les premières au Manitoba. La présence du peuple Laurel marque le passage d’une subsistance à base des ressources des prairies à celles des forêts, des lacs et des rivières (poissons, petits mammifères, gibier d’eau et riz sauvage). C’est au site de Wanipigow que l’on a trouvé les premiers signes de la culture du riz sauvage et de l’ansérine au Manitoba.

L’utilisation la plus intense et la plus régulière de l’emplacement a eu lieu il y a entre 1 200 et 300 ans. On a retrouvé d’importantes quantités de poteries connues sous le nom de Blackduck, Selkirk et Sandy Lake. Ces poteries étaient façonnées par les différents groupes d’Autochtones qui occupaient la majorité du Manitoba actuel entre 700 et 1640 apr. J.-C.

Retourner à la liste de noms de site ou de régions