Les tiques à pattes noires

Les tiques à pattes noiresLes tiques à pattes noires sont des parasites apparentés aux araignées. Les tiques à pattes noires ne peuvent sauter ou voler. Elles s’installent plutôt dans l’herbe haute ou les broussailles et attendent qu’un hôte se frotte contre elles. Elles grimpent alors sur le corps de l’hôte, puis tentent de s’accrocher et de se nourrir.

Les tiques à pattes noires se nourrissent en s’accrochant à la peau d’un animal (y compris les humains) à l’aide de leurs pièces buccales, puis boivent le sang très lentement sur une période de plusieurs jours. La morsure d’une tique est habituellement indolore. À mesure qu’elle se nourrit, son corps se gonfle pour emmagasiner le sang qu’elle aspire. On dit alors qu’elle s’engorge. Si une tique à pattes noires est infectée par un agent pathogène d’une maladie transmise par les tiques, elle peut transmettre cette infection à son hôte en se nourrissant.

La morsure d’une tique à pattes noires n’entraîne pas nécessairement une infection. Premièrement, les tiques à pattes noires ne sont pas toutes infectées par des agents pathogènes. Deuxièmement, seules la nymphe et la tique adulte peuvent transmettre l’infection (la larve doit acquérir l’agent pathogène en se nourrissant). Troisièmement, une tique à pattes noires a besoin de temps pour préparer son corps à s’engorger de sang et ce n’est souvent que 24 heures après s’être accrochée à un hôte qu’elle commence à se nourrir (Figures 3 et 4). Par conséquent, les tiques sont plus susceptibles de transmettre les agents pathogènes de l’anaplasmose, de la babésiose et de la maladie de Lyme après avoir été accrochées plus de 24 heures à leur hôte. D’où l’importance de vérifier la présence de tiques.

Les maladies transmises par les tiques circulent naturellement entre les tiques à pattes noires et les animaux sauvages. Des animaux comme les rongeurs, les petits mammifères et le cerf de Virginie sont des réservoirs (la source) d’agents pathogènes des maladies transmises par les tiques. La tique à pattes noires constitue le vecteur (le véhicule) au moyen duquel les agents pathogènes se propagent d’un animal à l’autre. Les agents pathogènes n’ont pas d’effets sur la plupart des animaux sauvages et il n’y a aucun risque d’attraper une maladie transmise par les tiques en consommant de la viande ou par contact avec la fourrure ou la peau provenant d’un animal sauvage. Mais lorsque vous entrez en contact avec un animal, il y a un risque que des tiques aillent sur vous. Les personnes et certains animaux domestiques sont des hôtes accidentels susceptibles d’être exposés à un agent pathogène et de tomber malades lorsqu’une tique à pattes noires infectée se nourrit de leur sang.

Le cycle de vie des tiques à pattes noires comprend trois étapes : larve, nymphe et adulte. Ce cycle de vie s’étend sur au moins trois ans, chaque étape se prolongeant jusqu’à un an. Les tiques doivent se nourrir de sang pour passer d’une étape à l’autre. Les larves et les nymphes à jeun sont très difficiles à voir (Figure 1).


Étapes du cycle de vie d’une tique à pattes noires (1-larve, 2-nymphe, 3-mâle adulte, 4-femelle adulte). Échelle : les tiques reposent sur une pièce de 10 cents.

Photos reproduites avec la permission de Robbin Lindsay, Agence de la santé publique du Canada.

Les tiques femelles adultes à jeun mesurent environ 3 à 5 mm de longueur et sont de couleur brun rougeâtre foncé. Les tiques mâles adultes sont plus petites que les femelles et sont toutes de couleur brun foncé (Figure 1). Les tiques à pattes noires adultes sont plus petites que les tiques américaines du chien (ou tiques des bois) adultes, plus communes. Le dos de la tique américaine du chien a des marques blanches qui lui sont propres, absentes sur le dos de la tique à pattes noires (Figure 2). Les tiques américaines du chien ne transmettent pas les agents pathogènes de l’anaplasmose, de la babésiose et de la maladie de Lyme.

Tiques américaines du chien (ou tiques des bois) adultes (rangée du bas) et tiques à pattes noires (ou tiques du chevreuil) adultes (rangée du haut).

Photos reproduites avec la permission de Robbin Lindsay, Agence de la santé publique du Canada.

 

Tiques à pattes noires femelles adultes à divers stades d’engorgement.

Photos reproduites avec la permission de Robbin Lindsay, Agence de la santé publique du Canada.

 

Nymphes de tiques à pattes noires à différents stades d’engorgement.

Photos reproduites avec la permission de Robbin Lindsay, Agence de la santé publique du Canada.


Où trouve-t-on des tiques à pattes noires?

Au Manitoba, le risque le plus élevé d’entrer en contact avec une tique à pattes noires est dans les zones où des populations de tiques à pattes noires sont établies. La distribution actuelle des populations établies connue est illustrée sur notre carte de surveillance. À l’extérieur des zones affectées, la présence de tiques à pattes noires transportées par des oiseaux est peu probable. Les Manitobains sont invités à prendre les précautions qui s’imposent contre les tiques dans les habitats qui leur conviennent (voir ci‑dessous). C’est ce qu’on appelle la surveillance active et l’on s’attend à ce que ces populations de tiques à pattes noires prolifèrent et s’étendent avec le temps.

L’exposition aux tiques à pattes noires se prolonge d’avril à novembre. Les nymphes sont actives à la fin du printemps et au début de l’été, tandis que les tiques adultes le sont au printemps et à l’automne. Les tiques à pattes noires restent actives jusqu’à la première neige qui demeure au sol ou jusqu’au moment où les températures demeurent en dessous de 4°C.


Quel type d'habitat convient aux tiques à pattes noires?

Les tiques à pattes noires survivent le mieux dans les endroits qui leur procurent un habitat humide et ombragé. Les zones boisées leur conviennent très bien, car les arbres leur font de l’ombre et perdent leurs feuilles, lesquelles recouvrent le sol et protègent les tiques actives. Les rivières et les ruisseaux sont des corridors fauniques naturels et ces habitats abritent des populations de petits mammifères, d’oiseaux et de grands mammifères comme le cerf, qui sont tout autant d’hôtes naturels de la tique à pattes noires. Les zones riveraines (qui bordent les rivières et les ruisseaux) peuvent soutenir l’expansion des populations de tiques à pattes noires dans des zones comme la prairie, un habitat qui, normalement, ne leur convient pas (Figure 6). Les zones arbustives autour des fermes peuvent aussi devenir un habitat favorable aux tiques à pattes noires.

Figure 6 – Les zones boisées le long de cette rivière constituent un habitat favorable aux tiques à pattes noires, ce qui n’est pas le cas des champs agricoles à proximité.


Que dois-je faire des tiques à pattes noires que je trouve?

La population manitobaine peut soumettre des images de tiques à pattes noires ou d'autres espèces de tiques trouvées en utilisant la plateforme eTick. Cliquez ici pour accéder à la plateforme et aux liens vers l'application mobile eTick dans les magasins d'applications Apple et Google Play. De plus amples instructions, y compris des précisions sur les images appropriées, sont fournies sur le site Web ou l'application eTick.

^ ci-haut

Prévention des maladies infectieuses
Santé publique
Santé, Vie saine et Aînés Manitoba
300, rue Carlton, 4e étage
Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 CANADA
Health Links – Info Santé
204 788-8200 ou 1-888-315-9257
Questions santé