Virus de l'immunodéficience humaine (VIH)

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est un virus qui s'attaque au système immunitaire, soit le système de défense naturel de l'organisme. Sans un bon système immunitaire, le corps a du mal à lutter contre les maladies. Environ 25 % des personnes infectées par le VIH n'en sont pas conscientes et ne présentent aucun symptôme. Elles peuvent continuer à propager l'infection sans le savoir. Des traitements contre le VIH sont disponibles et permettent aux personnes touchées de vivre longtemps et en bonne santé tout en protégeant leurs partenaires sexuels. Sans traitement, le VIH est une maladie chronique qui s'aggrave avec le temps. Au stade avancé, lorsque l'organisme n'est plus en mesure de lutter contre les infections, cette maladie s'appelle le syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA).

Symptômes

Dans les quelques semaines qui suivent l'infection, bon nombre des personnes atteintes présentent une fièvre, une éruption cutanée, des douleurs articulaires ou musculaires, des ganglions lymphatiques enflés, un mal de gorge, de la fatigue, des maux de tête, des ulcères de la bouche ou des parties génitales, une perte de poids, des nausées, des vomissements et de la diarrhée. Ces symptômes se manifestent pendant une semaine ou deux avant de disparaître pendant plusieurs années.

D'autres personnes ne présentent aucun symptôme de ce type et peuvent sembler et se sentir en bonne santé pendant plusieurs années. Même si elles se sentent bien, le VIH continue d'avoir des répercussions sur leur organisme et peut se transmettre à d'autres personnes. Sans traitement, le VIH progresse vers le sida et inflige des dommages graves au système immunitaire. Le sida commence par une perte de poids, de la diarrhée chronique, de la fièvre et de la fatigue. Ces symptômes passent ensuite à des infections graves ou à des cancers qui entraînent pour finir le décès de la personne.

La seule manière de savoir avec certitude si l'on est porteur du VIH est de se faire tester.

Transmission

Le VIH se transmet par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et rectales ou le lait maternel. Le virus se transmet habituellement par contact sexuel ou par contact avec du sang. Le contact avec du sang peut se produire en cas de partage d'aiguilles et d'autres instruments associés à l'utilisation de drogues.

Il peut se transmettre au bébé au cours de la grossesse, au moment de l'accouchement ou pendant l'allaitement.

Traitement

Il n'existe actuellement aucun remède contre le VIH. Toutefois, le recours à un traitement antirétroviral (ARV) réduit la quantité de VIH dans l'organisme et permet d'empêcher de VIH de s'aggraver en SIDA. Le traitement réduit également la probabilité de transmission du VIH à d'autres personnes : c'est ce que l'on appelle le traitement comme moyen de prévention. Grâce à ce traitement, le VIH n'est plus considéré comme une maladie terminale. De nombreuses personnes vivent longtemps en bonne santé après avoir été infectées par le VIH.

Bien qu'il puisse également se transmettre pendant la grossesse, l'accouchement ou l'allaitement, des soins et un traitement adaptés peuvent éviter la transmission du VIH de la mère à son bébé.

Prévention

On peut se protéger contre le VIH en évitant tout comportement à risque. Il faut donc éviter d'avoir de multiples partenaires sexuels, d’avoir des rapports non protégés et de partager des aiguilles. Le fait d’être atteint d’autres infections transmises sexuellement augmente le risque de contracter le VIH. Il faut donc obtenir rapidement un traitement pour toute ITS.

Si vous utilisez des aiguilles et d’autre matériel pour l’injection de drogues, assurez-vous que ce matériel est neuf ou stérilisé. Ne partagez pas de rasoirs ou de brossePour réduire vos risques de contracter le VIH :

  • faites un test de dépistage du VIH et des autres autres infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et faites-vous traiter, le cas échéant. Demandez à votre fournisseur de soins de santé à quelle fréquence vous devriez vous faire dépister;
  • protégez-vous lors de vos rapports sexuels (p. ex. utilisation appropriée et constante de préservatifs ou de méthodes de barrière);
  • choisissez des pratiques qui présentent un risque moins élevé de transmission du VIH, comme les rapports sexuels oraux (qui peuvent toutefois présenter un risque de transmission plus élevé pour d'autres infections transmissibles sexuellement [ITS], comme la syphilis et la gonorrhée);
  • s'il est possible que vous soyez en contact avec le sang d'une autre personne, portez des gants jetables. Lavez-vous également les mains à l'eau savonneuse pendant au moins 15 secondes ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool avant de mettre vos gants et après les avoir retirés;
  • ne partagez jamais d'aiguilles ou d'instruments associés à l'utilisation de drogues. Changez d'aiguille et d'instrument à chaque fois;
  • si vous présentez un risque élevé de contracter le VIH, demandez à votre fournisseur de soins de santé si la prophylaxie préexposition (PrEP) peut vous convenir;
  • en cas de suspicion d'exposition au VIH au cours des trois jours précédents, renseignez-vous immédiatement à propos de la prophylaxie post-exposition (PPE) auprès d'un fournisseur de soins de santé. La PPE peut empêcher l'infection par le VIH, mais elle doit être amorcée dans les 72 heures qui suivent l'exposition.

Renseignements sur les tests

Si vous avez été en contact avec du sang ou des liquides corporels qui pourraient selon vous être contaminés par le VIH, il est impératif que vous consultiez immédiatement un fournisseur de soins de santé. Votre fournisseur de soins de santé pourrait vous prescrire un test de dépistage du VIH.

Vivre avec le VIH
  • Vous pouvez vivre longtemps et en bonne santé avec des soins et un traitement contre le VIH.
  • Trouvez un programme de soins du VIH et restez en relation avec celui-ci. Un tel programme pourra vous aider à rester en bonne santé tout en réduisant les risques de transmission du VIH à d'autres personnes.
  • Prenez vos médicaments contre le VIH en suivant la prescription.
  • Utilisez des préservatifs ou des méthodes de barrière de manière appropriée et lors de chaque rapport sexuel, et abordez la question de la PrEP avec votre ou vos partenaires.
  • Faites un test de dépistage des autres ITS et faites-vous traiter, le cas échéant.

Parlez avec un médecin ou un fournisseur de soins de santé de vos risques de contracter le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). N'hésitez pas à avoir une discussion franche et ouverte à propos de vos antécédents sexuels et de vos tests de dépistage concernant les ITS. Votre médecin peut vous donner les meilleurs conseils concernant les tests de dépistage ou les traitements dont vous pourriez avoir besoin.


Ressources de Santé au Manitoba

Pour le grand public

Pour les fournisseurs de soins de santé

Législation sur l'analyse de fluides corporels et la communication des résultats d'analyse

Formulaires

Formulaires relatifs aux médicaments contre le VIH


Autres ressources

Prévention des maladies infectieuses
Santé publique
Santé Manitoba
300, rue Carlton, 4e étage
Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 CANADA
Health Links – Info Santé
204 788-8200 ou 1-888-315-9257
Questions santé