Plaques commémoratives du conseil manitobain du patrimoine


Louis Riel
(1844–1885)

Louis Riel

Année d'installation 1996
Terrain sud,
Palais législatif,
Winnipeg

« Je sais que par la grâce de Dieu, je suis le fondateur du Manitoba ». Louis Riel, juillet 1885

Louis Riel, dirigeant des Métis, est né dans la Colonie de la Rivière-Rouge et a fait ses études à Saint-Boniface et à Montréal. Fervent défenseur de la nation métisse, Riel réclama des mesures pour protéger les terres, la langue et les droits politiques de son peuple. C'est grâce à ses qualités de chef qu'est né le Manitoba, la cinquième province du Canada, le 15 juillet 1870.

Élu trois fois à la Chambre des Communes, Riel en fut expulsé à deux reprises pour avoir participé à la Rébellion de la Rivière Rouge de 1869–1870. Contraint de s'exiler en 1875, Riel vécut secrètement au Manitoba et au Québec avant de s'expatrier aux États-Unis. En 1884, quelques habitants des Territoires du Nord-Ouest l'enjoignent de revenir et de les mener dans leurs efforts pour faire reconnaître par le gouvernement du Canada leurs territoires et leurs droits à titre de peuple autochtone de cette région. Il s'agit du deuxième mouvement de résistance des Métis ou Rébellion du Nord-Ouest.

En 1885, Riel fut accusé de trahison par le gouvernement du Canada. Il fut ensuite condamné et pendu à Regina le 16 novembre 1885. Sa dépouille fut ramenée au Manitoba par les Métis qui l'inhumèrent dans le cimetière de la Basilique de Saint-Boniface.

En 1992, le Parlement du Canada et l'Assemblée législative du Manitoba ont officiellement reconnu la contribution de Riel à la Confédération canadienne, ainsi que son rôle et celui des Métis comme fondateurs du Manitoba.

 


Site précédent | Index des sites | Site suivant