Quick Escape
 

Si vous pensez qu’un enfant subit des mauvais traitements ou qu’on le néglige, communiquez avec les services à l’enfant et à la famille au 1 866 345-9241.

Remarque : s’il s’agit d’une urgence, téléphonez au numéro d’urgence de la police de votre localité.

Si vous êtes un parent ayant besoin de services de soutien avec vos enfants, téléphonez au numéro ci-dessus pour obtenir des renseignements sur les services à l’enfant et à la famille de votre région ou consultez les ressources des services à l’enfant et à la famille.


La protection de l’enfance et le signalement des cas de maltraitance

La protection de l’enfance et le signalement des cas de maltraitance : Guide et protocoles pour les fournisseurs de services du Manitoba (PDF)

Ressource pour les personnes qui pourraient avoir à reconnaître, à signaler et à traiter un cas d’enfant ayant besoin de protection, y compris un cas d’enfant maltraité.

Guide et protocoles pour les fournisseurs de services du Manitoba

Le guide La protection de l’enfance et le signalement des cas de maltraitance a été élaboré afin de vous aider à protéger les enfants du Manitoba. Il fournit des directives détaillées sur la manière de reconnaître et de signaler les cas de mauvais traitements à l’égard des enfants et les enfants qui ont besoin de protection.

Ce guide contient des renseignements utiles, notamment :

  • causent lésion corporelle à l’enfant;
  • causent ou causeront vraisemblablement un déséquilibre émotionnel permanent chez l’enfant;
  • constituent une exploitation sexuelle de l’enfant, avec ou sans le consentement de celui-ci.

Le signalement est obligatoire

En vertu de la Loi sur les services à l’enfant et à la famille, une personne peut se voir imposer une amende ou une peine de prison si elle omet de signaler un cas présumé de mauvais traitements à l’égard d’un enfant. Le guide souligne que toutes les personnes qui travaillent avec des enfants, peu importe leur domaine professionnel, doivent signaler les cas présumés de maltraitance. Des protocoles particuliers ont été établis pour vous aider à remplir cette obligation légale.

Qu’est-ce que la maltraitance des enfants?

Selon la Loi sur les services à l’enfant et à la famille, la définition de mauvais traitements comprend les actes ou les omissions d’une personne qui :

  • causent lésion corporelle à l’enfant;
  • causent ou causeront vraisemblablement un déséquilibre émotionnel permanent chez l’enfant;
  • constituent une exploitation sexuelle de l’enfant, avec ou sans le consentement de celui-ci.

Un enfant est victime de négligence quand le principal responsable de ses soins ne subvient pas convenablement à ses besoins en matière de nourriture, de vêtements, de logement, de surveillance ou de soins médicaux. La négligence à l’égard d’un enfant est un acte d’omission de la part d’un parent ou d’un tuteur qui cause (ou causera vraisemblablement) du tort ou un risque imminent de tort à un enfant.

Au Manitoba, tout le monde a l’obligation légale de signaler les cas présumés de mauvais traitements envers un enfant.

Si vous croyez sincèrement qu’un enfant pourrait être en danger, vous avez l’obligation légale de le signaler, même si vous obtenez cette information dans le cadre d’une relation professionnelle confidentielle.

  • Vous n’avez pas besoin de prouver ou d’être certain que l’enfant est maltraité.
  • L’obligation de signaler les cas de mauvais traitements s’applique aussi aux allégations de mauvais traitements subis dans le passé.
  • Vous devez signaler la situation même si vous croyez que quelqu’un d’autre le fait déjà.
  • Tous les cas signalés feront l’objet d’un suivi par un office de services à l’enfant et à la famille.
  • Les mesures prises par l’office peuvent varier : du soutien communautaire, des services de protection, du soutien à domicile ou le retrait de l’enfant.
  • Le cas échéant, suivez les lignes directrices ou les procédures de votre lieu de travail sur la communication de soupçons de mauvais traitements envers un enfant.
  • Votre obligation personnelle de signaler les mauvais traitements l’emporte sur toutes les politiques et procédures organisationnelles internes.
  • Vous pouvez communiquer vos soupçons sans le consensus du personnel ou l’approbation de votre superviseur.
  • Aucune mesure de représailles ne peut être prise contre une personne qui communique de bonne foi des renseignements concernant un cas présumé de mauvais traitements envers un enfant.
  • Vous ne pouvez pas faire l’objet d’un renvoi, d’une suspension, d’une rétrogradation, de mesures disciplinaires, de harcèlement ou d’un préjudice.
  • Votre identité est protégée et sera gardée confidentielle, sauf si elle est requise dans le cadre d’une instance judiciaire ou si vous y consentez par écrit.

Pour une liste des offices désignés pour la prestation de services d’accueil, consultez Protection des enfants – offices désignés pour la prestation de services d’accueil .

Après les heures de bureau, ou si vous ne connaissez pas le numéro de téléphone de votre office local de services à l’enfant et à la famille, vous pouvez appeler la ligne provinciale d’urgence, au 1 866 345-9241 (sans frais).

Si vous croyez qu’un enfant est en danger immédiat, appelez le 911 ou votre poste de police local.