Maladies de la faune

Remise de prélèvements biologiques

Développement durable Manitoba exige que les chasseurs remettent des prélèvements biologiques pour continuer à surveiller la santé des populations occidentales de cerfs et de wapitis. Les chasseurs devraient noter que Développement durable Manitoba a besoin d’un certain nombre de prélèvements pour cette évaluation. Si ces objectifs ne sont pas atteints avec les prélèvements remis par les chasseurs, Développement durable Manitoba pourrait devoir tuer d’autres animaux après les saisons de chasse. Par conséquent, il est important de remettre les prélèvements si vous réussissez à tuer un wapiti ou un cerf dans les zones de chasse au gibier 5, 6, 6A, 11, 12, 13, 13A, 18, 18B (à l’ouest de la RPS no 366), 18A, 18C, une partie de la zone 22 (à l’ouest de la RPGC no 83), 23 et 23A.

Pour plus de renseignements, consultez le Guide de la chasse du Manitoba (en anglais seulement) ou téléphonez au 204 622-2474.

Charbon bactéridien

Le charbon bactéridien est une maladie qui touche principalement les bovins, les moutons et les chevaux et qui est causée par une bactérie se trouvant dans le sol. Tous les animaux à sang chaud, ainsi que les êtres humains, peuvent contracter la maladie. L’infection survient lorsque les bactéries ou les spores produites par celles-ci entrent dans l’organisme.

Grippe aviaire

La grippe aviaire est une infection virale chez les oiseaux. Les oiseaux sauvages, particulièrement les canards et les oies, sont porteurs du virus de la grippe depuis des centaines, voire des milliers d’années. Ils peuvent être porteurs de la grippe aviaire (aussi connue sous le nom d’influenza aviaire) sans montrer de signes de maladie. Toutefois, ils peuvent propager la maladie à d’autres oiseaux, y compris la volaille domestique. Les mammifères peuvent aussi attraper le virus de la grippe aviaire d’oiseaux infectés.

Tuberculose bovine

La tuberculose bovine est une maladie contagieuse et transmissible causée par une bactérie. Cette maladie touche les bovins, les bisons, les cerfs, les wapitis, les chèvres et d’autres espèces, y compris les humains.

Encéphalopathie des cervidés

L’encéphalopathie des cervidés est une maladie mortelle qui atteint le système nerveux central des cerfs et des wapitis. Elle appartient à un groupe de maladies appelées encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST). Les EST ont tendance à être des maladies spécifiques d’espèces qui, selon les scientifiques, ne sont pas, pour la plupart, naturellement transmissibles aux autres espèces. Il n’y a pas de cas d’encéphalopathie des cervidés au Manitoba.

Hantavirus

L’hantavirus peut être transmis par la souris sylvestre, même s’il a été révélé que d’autres espèces de rongeurs peuvent être infectées. La souris sylvestre peut être de gris pâle à brun roux. Elle a de la fourrure blanche sur le ventre, les pattes et sous la queue. La souris sylvestre vit principalement dans les régions rurales et semi-rurales, mais également dans les centres urbains. Les hantavirus ne sont pas transmis par les animaux de compagnie ni par les animaux d’élevage.

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est causée par une infection bactérienne que les humains peuvent attraper en se faisant mordre par une tique à pattes noires (ou tique du chevreuil) infectée. L’exposition aux tiques à pattes noires peut se produire entre les mois d’avril et de novembre. La tique à pattes noires est plus petite que la tique du chien (ou tique des bois), qui ne transmet pas la maladie de Lyme. Partout au Manitoba, on peut être exposé à la maladie de Lyme par le contact avec des tiques à pattes noires infectées transportées par les oiseaux. Le risque est cependant plus élevé dans le coin sud-est de la province, où est établie une population de tiques à pattes noires infectées.

Rage

La rage est une maladie virale qui s’attaque au système nerveux central des animaux à sang chaud et des humains. Au Canada, les animaux qui transmettent le plus souvent la rage sont les renards, les moufettes, les chauves-souris et les chats féraux.

Virus du Nil occidental

Le virus du Nil occidental est un flavivirus qui peut infecter les personnes, les oiseaux, les chevaux et beaucoup d’autres animaux, et causer des maladies chez ceux-ci. Le risque de transmission du virus du Nil occidental par la manipulation ou la consommation de gibier est considéré comme très faible. On n’a répertorié aucun cas de virus du Nil occidental transmis aux chasseurs par le gibier. On encourage les chasseurs à prendre des précautions de base lors de la manipulation, du nettoyage et de la cuisson de mammifères et de gibier à plumes, notamment en portant des gants, en se lavant les mains et en faisant bien cuire la viande.