Isolant de vermiculite et amiante

Vermiculite

La vermiculite est un minéral utilisé dans bon nombre de produits de consommation, entre autres pour l'isolation des résidences. On a découvert qu'une certaine quantité de la vermiculite produite à la mine Libby au Montana et vendue principalement sous la marque de fabrique ZonoliteMD, à partir des années 1920 jusqu'en 1990, contenait de l'amiante. Toute la vermiculite produite avant 1990 ne contient pas nécessairement des fibres d'amiante, mais il est raisonnable de supposer que si une isolation ancienne de vermiculite a été employée dans la construction d'un immeuble, elle peut contenir de l'amiante.

Amiante

L'amiante est le nom générique des minéraux fibreux que l'on trouve naturellement dans les formations rocheuses partout dans le monde. Comme les fibres de l'amiante sont solides, durables et incombustibles, elles étaient beaucoup utilisées dans l'industrie, principalement dans les matériaux de construction et de friction.

Une exposition prolongée à l'amiante, au cours de laquelle une personne inhale des quantités importantes de fibres d'amiante, peut causer l'amiantose (formation de tissus cicatriciels dans les poumons qui rendent la respiration difficile), un mésothéliome (forme rare de cancer de la paroi thoracique ou de la cavité abdominale) et d'autres formes de cancer du poumon. Environ 80 p. cent des cas de mésothéliome résultent d'une exposition à l'amiante. Par conséquent, le nombre de cas de mésothéliome est souvent utilisé en tant qu'indicateur d'exposition à l'amiante au sein d'une population.

Les cas de mésothéliome sont rares, ils varient généralement de 5 à 20 par année au Manitoba (taux approximatif d'un cas par 100 000 Manitobains par année). Le nombre de cas a graduellement augmenté depuis le début des années 1970, époque à laquelle on a commencé à les noter au Manitoba. Comme il y a une période de latence (délai) de 30 à 40 ans entre l'exposition à l'amiante et la survenue des mésothéliomes, on croit que cette augmentation du nombre de cas est due à une exposition antérieure à la mise en œuvre des mesures de sécurité qui ont réduit le risque de contact avec l'amiante dans les lieux de travail. Des améliorations aux systèmes de surveillance des maladies ont aussi accru les capacités de repérage et de signalement efficace des cas. Avec l'introduction de mesures pour améliorer la sécurité dans les lieux de travail, on s'attend à ce que l'incidence des cas de mésothéliome et d'autres maladies liées à l'amiante commence à diminuer au cours de deux prochaines décennies.

Isolant de vermiculite

Des 45 455 résidences qui ont subi une évaluation de leur efficacité énergétique dans le cadre du Programme ÉnerGuide pour les maisons de Ressources naturelles Canada, du 1er juin 2004 au 22 mars 2005, 1 674 (3,7 p. cent) contenaient de l'isolant de vermiculite. Du nombre de résidences évaluées, 3 184 étaient au Manitoba et parmi celles-ci 215 (6,6 p. cent) contenaient de l'isolant de vermiculite.

En 2004, Affaires indiennes et du Nord Canada a réalisé une enquête à l'échelle nationale sur les résidences habitées par des Autochtones. On a recensé 597 résidences qui contenaient du ZonoliteMD et, de ce nombre, 234 étaient au Manitoba.

Produits d'horticulture contenant de la vermiculite

Santé Canada a récemment terminé une analyse nationale des produits d'horticulture (de jardinage) contenant de la vermiculite. Les résultats de ces analyses montrent que pour la plupart des produits, des quantités d'amiante n'ont pas été détectées, des traces de quantités de fibres d'amiante trémolite ayant été détectées dans seulement quelques échantillons. En fonction de ces niveaux peu élevés, Santé Canada a déterminé que l'usage de produits d'horticulture contenant de la vermiculite, lorsqu'utilisés selon les directives, ne pose pas de risque additionnel de cancer chez les consommateurs. Aux États-Unis, la Environmental Protection Agency, a réalisé des analyses similaires et est arrivée à la même conclusion : les produits d'horticulture contenant de la vermiculite sont considérés comme sécuritaires et ne posent pas de risques élevés de cancer chez leurs utilisateurs.

Minimiser les risques

Selon l'avis Isolant de vermiculite pouvant contenir de l'amiante amphibolique de Santé Canada, la meilleure façon de minimiser les risques d'exposition à l'amiante est d'éviter de déplacer l'isolant de vermiculite de quelque façon que ce soit. Si l'isolant de vermiculite est enfermé et n'est pas exposé dans la maison ou dans un endroit intérieur, il pose très peu de risques.

Si vous savez ou croyez que votre grenier contient de l'isolant de vermiculite, il est recommandé de prendre les précautions suivantes :

  • Scellez toutes les fissures et les trous au plafond des pièces se trouvant sous l'isolant (par exemple, calfeutrez le tour des luminaires fixés au plafond et de la trappe du grenier) afin d'empêcher l'isolant de s'infiltrer.
  • Limitez l'accès au grenier. Ne laissez pas les enfants jouer dans un grenier où se trouve de l'isolant de vermiculite à découvert.
  • Assurez-vous d'informer toute personne qui aurait à travailler au grenier de la présence possible d'amiante.
  • N'entreposez rien au grenier si vous risquez de déplacer l'isolant en retirant les articles.
  • Si vous devez vous rendre au grenier, marchez sur des planches pour minimiser le déplacement de l'isolant et utilisez un masque respiratoire adéquat. Les masques protecteurs contre la poussière ordinaire ne sont pas efficaces contre les fibres d'amiante. Les demi-masques respiratoires N, P ou R-100 peuvent être utilisés et sont en vente chez les détaillants d'équipement de sécurité.
  • Ne restez pas dans le grenier plus longtemps qu'il ne le faut.

Si vous croyez qu'il y a de l'isolant de vermiculite dans vos murs, scellez tous les trous et les fissures par mesure préventive. Par exemple, calfeutrez le tour des fenêtres et des cadres de portes, le long des plinthes et autour des prises de courant.

Si vous décidez de faire enlever l'isolant de vermiculite, ou si vous prévoyez faire des rénovations, parlez à un professionnel qualifié des questions d'amiante. Cherchez sous la rubrique « Asbestos abatement/removal » (Amiante - Réduction et enlèvement) dans les pages jaunes. Vous ne devriez pas tenter d'enlever l'isolant vous-même à moins d'avoir reçu une formation adéquate et de posséder l'équipement spécialisé nécessaire.

Que faire si vous croyez avoir été exposé à l'amiante?

Les maladies liées à l'amiante sont habituellement associées à une exposition fréquente et prolongée à ce minéral. Le temps qu'il faut pour développer une maladie à la suite d'une exposition à l'amiante est habituellement mesuré en décennies. Cependant, vous pouvez prendre certaines mesures vous si craignez d'avoir été exposé à l'amiante :

  • Parlez à votre fournisseur de soins de santé. Actuellement, il n'y a pas de méthode de dépistage efficace pour déterminer s'il y a eu une exposition à l'amiante. Dans le cas des personnes qui ont subi des expositions fréquentes ou prolongées, le fournisseur de soins de santé pourrait leur recommander de passer une radiographie pulmonaire ou les orienter vers un spécialiste.
  • Évitez ou minimisez toute exposition supplémentaire à toute forme d'amiante. Vous devez donc effectuer les travaux futurs de manière sécuritaire et nettoyer les lieux adéquatement.
  • Ne fumez pas et évitez la fumée secondaire de cigarette et les autres irritants qui pourraient affecter vos poumons. La combinaison d'une exposition à la fumée de cigarette et d'une exposition à l'amiante augmente considérablement les risques de développer un cancer du poumon.

Pour en savoir plus sur cette question, téléphonez au numéro sans frais de Santé Canada : 1 800 443-0395 Vous pouvez également visiter le site Web de Santé Canada et consulter la page Risques pour la santé associés à l’amiante. Il est aussi possible d'obtenir des renseignements au bureau de la santé publique de votre région.

Les employés et employeurs ayant des questions liées à un lieu de travail peuvent communiquer avec la Division de la sécurité et de l'hygiène du travail de Travail et Immigration Manitoba, au 204 945-3446.

Salubrité de l’environnement
Santé publique
Santé, Aînés et Vie active

300, rue Carlton
4e étage
Winnipeg MB  R3B 3M9  CANADA
Tél. : 204-788-6735
Téléc. : 204-948-2040