Header Side Menu Content Footer
Page d'accueil
Familles
Votre relation est-elle saine? 

Avertissement de sécurité :
Si vous êtes en danger, veuillez utiliser un ordinateur situé en lieu sûr ou composer le
9-1-1. Vous pouvez quitter rapidement ce site en cliquant sur le bouton « Sortie rapide »
 
Remarque : Toute visite à un site Web est notée dans l’historique de votre navigateur. Si vous avez vécu de la violence familiale et que vous utilisez un ordinateur partagé avec votre agresseur, faites preuve de la plus grande prudence et supprimez votre historique de navigation lorsque vous avez terminé de visiter ce site. Si vous ne savez pas comment supprimer l’historique, cherchez parmi l’aide offerte pour votre navigateur particulier ou utilisez un ordinateur public si possible.
 
Sortie rapide

Foire aux questions

Q — Qu’est-ce que la violence familiale?
R —La violence familiale est une menace ou un acte de mauvais traitements exercés envers un membre de la famille, qui peut être d’ordre physique, sexuel, psychologique, émotionnel ou financier. Cela comprend la violence infligée par un partenaire intime, ainsi que la violence dirigée vers les autres dans une relation familiale, comme la violence soi-disant fondée sur l’honneur. La violence prend plusieurs formes, notamment les suivantes:
  • violence physique;
  • violence émotive et psychologique;
  • abus sexuel;
  • intimidation et menaces.
La notion de violence conjugale suppose un abus de pouvoir et la trahison d’une relation de confiance et elle dépasse toutes les barrières socio-économiques, religieuses et ethno-culturelles. Les termes couramment utilisés pour décrire la violence entre des partenaires intimes comprennent les suivants:
  • violence familiale;
  • violence conjugale;
  • violence entre conjoints.
Q — Comment puis-je reconnaître la violence à mon égard?
R —Il peut être difficile pour vous de reconnaître que vous êtes pris(e) dans un cycle de violence et il peut être encore plus difficile de l’admettre à vous-même et aux autres. Vous vivez avec la violence familiale si un de vos proches agit comme suit:
  • vous maltraiter physiquement;
  • menacer de vous blesser ou de blesser vos enfants, les membres de votre famille ou vos animaux familiers;
  • vous forcer à avoir des relations sexuelles ou à observer les actes sexuels d’autres personnes;
  • vous humilier constamment en vous criant des injures ou vous insultant;
  • vous isoler de vos amis et des membres de votre famille;
  • surveiller vos courriels, vos appels téléphoniques et vos activités en ligne;
  • vous refuser l’accès à des aliments, à des vêtements, à des médicaments ou à d’autres produits qui répondent à vos besoins de base;
  • contrôler vos finances.
Q — Quels signes indiquent qu'une personne que je connais est victime de violence familiale?
R — La violence familiale est souvent dissimulée ou minimisée par la personne maltraitée et l’abuseur. Les deux personnes disent souvent qu’il s’agit d’une question de nature privée. Les gens qui soupçonnent un problème ont souvent peur d’intervenir. Il est important de connaître les signes de violence familiale :
  • blessures fréquentes que la personne indique comme étant «accidentelles»;
  • isolement croissant de la personne par rapport à la famille et aux amis;
  • nervosité, dépression ou anxiété de la personne;
  • perte ou réduction de l’estime de soi de la personne en raison de la violence;
  • évitement de toute forme de confrontation;
  • modification importante de l’attitude, de l’humeur ou de l’apparence physique de la personne;
  • comportements d’adaptation excessifs : hyperphagie (trop manger), tabagisme, abus d'alcool ou d'autres drogues, jeu;
  • peur exprimée d’un membre de famille;
  • jalousie ou possessivité d’un membre de famille;
  • critiques constantes de la part d’un membre de famille.
 
Q — Pourquoi les victimes ne quittent-elles pas tout simplement leur abuseur?
R — Bon nombre de victimes quittent leur abuseur, mais cela n’est pas toujours facile. Les motifs principaux de poursuivre une relation de violence sont les suivants:
  • Les victimes ont peur d’un accroissement de la violence et des punitions. Les recherches indiquent une escalade fréquente de la violence conjugale lorsque la victime quitte la relation. Certains abuseurs menacent à maintes reprises de tuer ou de blesser gravement leur victime si elle tente de quitter la relation.
  • Bon nombre de victimes disent qu’elles demeurent dans la relation pour les enfants. Les abuseurs peuvent menacer de maltraiter ou d’enlever les enfants.
  • Certaines victimes ont peur de quitter leur relation parce qu’elles n’ont pas d’argent et ne peuvent subvenir à leurs besoins ou à ceux de leurs enfants sans soutien.
  • Certaines victimes sont trop humiliées de se trouver dans une situation de violence et ne veulent pas que d’autres personnes connaissent leur situation.
  • Certaines victimes ne partent pas parce que, malgré la violence, elles aiment toujours leur abuseur et veulent simplement l’arrêt des mauvais traitements.
Q —Quelle est l'aide offerte aux victimes de violence familiale au Manitoba?
R — Plusieurs programmes sont offerts au Manitoba pour aider les familles qui vivent avec la violence familiale. Le Programme de prévention de la violence familiale propose une ligne de crise sans frais  (1 877 977-0007) qui permet de relier les appelants à tous les services disponibles. Le Manitoba compte 35 organismes qui offrent une aide aux personnes touchées par la violence familiale :
  • Dix refuges pour femmes battues — Ils offrent un hébergement d’urgence et des services de counseling aux femmes et aux enfants qui sont victimes de violence familiale. Ils trouvent également un hébergement pour les hommes qui ont besoin d’un endroit sécuritaire.
  • Ligne de crise provinciale sans frais — Elle vous met automatiquement en contact avec le refuge le plus proche où vous serez en sécurité.
  • Neuf centres de ressources pour femmes — Ils offrent aux femmes de l’information et un aiguillage, des services de counseling individuel, du soutien externe et des groupes de soutien.
  • Quatre programmes d’hébergement de seconde étape — Ils offrent un hébergement protecteur et abordable à long terme aux femmes qui quittent une relation de violence et qui exigent plus qu’une protection physique.
  • Quatorze programmes spécialisés — Ils offrent du counseling individuel, des groupes de soutien ouverts et fermés, du counseling à long terme, de la formation à d’autres fournisseurs de services, des services d’éducation du public, des services de visites supervisées pour les parents et leurs enfants et des services de counseling pour les couples.
 
Q — Est-ce que les services offerts sont payants?
R — Certaines ressources peuvent demander des frais de service. Toutefois, les ressources suivantes offrent des services gratuits :
  • les organismes indiqués sur le présent site Web;
  • les organismes financés par le biais du Programme de prévention de la violence familiale;
  • tous les programmes de la Direction des services aux victimes de Justice Manitoba.
 
Pour plus d’information sur les services aux victimes, visitez le site Web.
 
Sans aide, une relation de violence ne peut que s’aggraver.

Obtenez de l’aide

Pour obtenir plus d’information, communiquez avec l’un des organismes indiqués (voir le lien ci-dessous) et apprenez comment créer votre propre plan de protection. Si vous êtes dans une relation de violence ou connaissez quelqu’un qui peut l’être, composez le 1 877 977-0007.

Si vous courez un risque immédiat de violence, composez le 911

Share This