Votre relation est-elle saine? 

Avertissement de sécurité :
Si vous êtes en danger, veuillez utiliser un ordinateur situé en lieu sûr ou composer le
9-1-1. Vous pouvez quitter rapidement ce site en cliquant sur le bouton « Sortie rapide »
 
Remarque : Toute visite à un site Web est notée dans l’historique de votre navigateur. Si vous avez vécu de la violence familiale et que vous utilisez un ordinateur partagé avec votre agresseur, faites preuve de la plus grande prudence et supprimez votre historique de navigation lorsque vous avez terminé de visiter ce site. Si vous ne savez pas comment supprimer l’historique, cherchez parmi l’aide offerte pour votre navigateur particulier ou utilisez un ordinateur public si possible.
 
Sortie rapide 

Aide offerte aux femmes

Les femmes et les hommes peuvent tous deux être victimes de violence, mais les femmes courent un risque plus élevé que les hommes d’être maltraitées par leur conjoint ou leur partenaire. La violence familiale touche les femmes de tous les âges, cultures, niveaux de revenu, religions, professions et capacités. Toutefois, les femmes handicapées et les femmes enceintes, les femmes isolées, les jeunes femmes et les femmes autochtones sont considérées comme les personnes les plus vulnérables dans notre société.
 
La publication intitulée La violence familiale au Canada : un profil statistique, 2013 affirme qu’environ 7 victimes sur 10 de violence familiale sont des femmes. Les femmes sont également beaucoup plus susceptibles d’être assassinées par leur conjoint ou leur partenaire que les hommes. En 2013, 82 % des victimes d’homicide entre partenaires intimes étaient des femmes.

Pourquoi les femmes poursuivent-elles une relation de violence?

De nombreux motifs expliquent pourquoi une femme peut poursuivre une relation de violence :
  • elle craint pour sa sécurité et celle de ses enfants (il peut être très dangereux de quitter une relation de violence);
  • elle dépend économiquement de son partenaire (elle peut craindre que son départ mènera à une vie de pauvreté pour elle-même et ses enfants);
  • elle affiche une faible estime de soi, épuisée par la violence émotive;
  • les promesses de son partenaire de changer son comportement et d’arrêter ses actes de violence;
  • elle ressent de la honte ou de l’embarras au sujet de la violence.
Sans aide, une relation de violence ne peut que s’aggraver.

Obtenez de l’aide

Pour obtenir plus d’information, communiquez avec l’un des organismes indiqués (voir le lien ci-dessous) et apprenez comment créer votre propre plan de protection. Si vous êtes dans une relation de violence ou connaissez quelqu’un qui peut l’être, composez le 1 877 977-0007.

Si vous courez un risque immédiat de violence, composez le 911