Feuilles de renseignements



Secteur industriel, commercial et public de l’industrie de la construction


La Loi sur les salaires dans l'industrie de la construction, ainsi que le Code des normes d'emploi, fixent les salaires et les conditions de travail sur la plupart des chantiers de construction de la province. Le secteur industriel, commercial et institutionnel de l'industrie de la construction a ses propres normes minimales et échelles salariales en vertu de la Loi sur les salaires dans l'industrie de la construction.





 

Secteur industriel, commercial et institutionnel du 1er janvier au 31 décembre 2014 du 1er janvier au 31 décembre 2015 du 1er janvier au 31 décembre 2016 du 1er janvier au 31 décembre 2017
Partie 1 : ouvriers qualifiés        
Chaudronnier 30.25 $ 31.45 $ 32.40 $ 33.40 $
Briqueteur 32.90 $ 34.20 $ 35.25 $ 36.30 $
Charpentier 28.65 $ 29.80 $ 30.70 $ 31.60 $
Finisseur de béton 24.75 $ 25.75 $ 26.50 $ 27.30 $
Manoeuvre en construction   25.25 $ 26.00 $ 26.80 $
Électricien d'installation 33.90 $ 35.25 $ 36.30 $ 37.40 $
Conducteur de grue et de matériel de levage        

Conducteur de grue mobile

30.75 $ 32.00 $ 32.95 $ 33.95 $

Conducteur de grue à tour

35.00 $ 36.40 $ 37.50 $ 38.60 $

Conducteur de camion-grue et treuilliste

24.55 $ 25.55 $ 26.30 $ 27.10 $
Poseur de revêtement de sol 26.35 $ 27.40 $ 28.25 $ 29.05 $
Vitrier 27.35 $ 28.45 $ 29.30 $ 30.20 $
Mécanicien-monteur industriel 31.30 $ 32.55 $ 33.55 $ 34.55 $
Calorifugeur (chaud et froid) 27.05 $ 28.15 $ 29.00 $ 29.85 $
Ferronnier        

Monteur de charpentes métalliques

31.50 $ 32.75 $ 33.75 $ 34.75 $

Ferrailleur

27.30 $ 28.40 $ 29.25 $ 30.10 $

Ouvrier métallurgiste/ornementiste

31.05 $ 32.30 $ 33.25 $ 34.25 $
Poseur de lattes spécialisé en systèmes intérieurs 27.60 $ 28.70 $ 29.55 $ 30.45 $
Peintre et décorateur 25.25 $ 26.25 $ 27.05 $ 27.85 $
Plombier 33.55 $ 34.90 $ 35.95 $ 37.00 $
Monteur de charpentes pour bâtiments industrialisés 27.25 $ 28.35 $ 29.20 $ 30.05 $
Mécanicien de réfrigération et d'air climatisé 32.55 $ 33.85 $ 34.85 $ 35.90 $
Couvreur 27.15 $ 28.25 $ 29.10 $ 29.95 $
Tôlier 34.55 $ 35.95 $ 37.00 $ 38.10 $
Poseur de gicleurs 36.35 $ 37.80 $ 38.95 $ 40.10 $
Monteur d'appareils de chauffage 33.55 $ 34.90 $ 35.95 $ 37.00 $
Partie 2 : ouvriers spécialisés        
Travailleur chargé de la réduction du taux d'amiante 22.80 $ 23.70 $ 24.40 $ 25.15 $

Stagiaire 2

18.25 $ 19.00 $ 19.55 $ 20.15 $

Stagiaire 1

13.70 $ 14.25 $ 14.70 $ 15.10 $
Constructeur d'ascenseurs 35.10 $ 36.50 $ 37.60 $ 38.75 $

Stagiaire 2

28.10 $ 29.20 $ 30.10 $ 31.00 $

Stagiaire 1

20.75 $ 21.60 $ 22.25 $ 22.90 $
Ouvrier        

Ouvrier spécialisé (chargé d'aider un briqueteur)

23.25 $ 24.20 $ 24.90 $ 25.65 $

Stagiaire 2

18.60 $ 19.35 $ 19.90 $ 20.50 $

Stagiaire 1

13.95 $ 14.50 $ 14.95 $ 15.40 $
Ouvrier en construction générale 22.15 $ 23.05 $ 23.75 $ 24.45 $

Stagiaire 2

17.70 $ 18.40 $ 18.95 $ 19.55 $

Stagiaire 1

13.30 $ 13.85 $ 14.25 $ 14.65 $

Marbrier de bâtiment, carreleur et poseur de terrazzo

23.60 $ 24.55 $ 25.30 $ 26.05 $

Stagiaire 2

18.90 $ 19.65 $ 20.25 $ 20.85 $

Stagiaire 1

14.15 $ 14.70 $ 15.15 $ 15.60 $
Plâtrier 26.15 $ 27.20 $ 28.00 $ 28.85 $

Stagiaire 2

20.90 $ 21.75 $ 22.40 $ 23.05 $

Stagiaire 1

15.65 $ 16.30 $ 16.75 $ 17.25 $
Poseur de plaques de couverture, poseur de panneaux de sous-toiture et poseur de revêtements extérieurs 30.40 $ 31.60 $ 32.55 $ 33.55 $

Stagiaire 2

24.35 $ 25.30 $ 26.10 $ 26.85 $

Stagiaire 1

18.25 $ 19.00 $ 19.55 $ 20.15 $
Échafaudeur 28.70 $ 29.85 $ 30.75 $ 31.65 $

Stagiaire 2

22.95 $ 23.85 $ 24.60 $ 25.30 $

Stagiaire 1

17.25 $ 17.95 $ 18.50 $ 19.05 $
Partie 3 : autres ouvriers        
Ouvrier en construction $14.30 $14.85 $15.30 $15.80

 


Quels types d'activités de construction relèvent du secteur industriel, commercial et institutionnel?

La Loi sur les salaires dans l'industrie de la construction donne une définition de « secteur industriel, commercial et institutionnel ». Ce secteur, souvent appelé secteur de la construction du bâtiment, comprend la plupart des projets de construction industrielle, commerciale et institutionnelle au Manitoba.                                                                            

Parmi les activités de ce secteur, qui doivent toutes être exécutées sur le chantier, figurent la construction, la décoration, l'enlèvement ou le déplacement de tout ou partie d'un édifice, d'un immeuble ou d’une structure autre qu’une habitation. 

Les employeurs et les employés qui désirent davantage de renseignements devraient consulter la page intitulée Barème des salaires dans le secteur industriel, commercial et institutionnel ou communiquer avec la Direction des normes d'emploi. 


Quels types d'activités de construction sont exclues du secteur industriel, commercial et institutionnel?

Les activités de construction suivantes sont expressément exclues :

  • la construction d'habitations (sauf pour les grands projets de construction de bâtiments);
  • l'entretien, la décoration, la rénovation, la réfection ou la réparation, sur place, de tout ou partie d'un bâtiment ou d'un autre ouvrage industriel, commercial ou institutionnels, quand ces activités ne nécessitent aucun bleu ou modification des parties portantes ou de la conception architecturale d'un ouvrage;
  • la préfabrication des ouvrages, ailleurs que sur le lieu de construction;
  • les travaux d'entretien et de réparation habituels, lorsqu'ils sont à la charge du propriétaire, du locataire ou de l'occupant;
  • la construction de bâtiments de ferme.

Quel est le salaire minimum dans le secteur industriel, commercial et institutionnel de l'industrie de la construction?

Le salaire minimum varie en fonction des classes de métier, du lieu de travail et de l'importance du chantier. Les classes de métiers et les taux de salaire minimum sont indiqués à la page intitulée Barème des salaires dans le secteur industriel, commercial et institutionnel de l'industrie de la construction.


Quelles sont les principales catégories d'employés dans le secteur industriel, commercial et institutionnel?

  1. Compagnon :Quiconque est titulaire d'un certificat de qualification délivré par une autorité reconnue (habituellement une direction provinciale de l'apprentissage) ou possède son métier parce qu’il l’exerce déjà depuis au moins six ans.  Les employeurs ne peuvent avoir qu’un apprenti par compagnon sur un chantier. 
  2. Ouvriers spécialisés :Quiconque a accumulé un minimum de 2 400 heures de travail dans un des métiers suivants : ouvrier chargé de la réduction du taux d'amiante; constructeur d’ascenseurs; poseur de revêtements de sol; calorifugeur; ouvrier spécialisé (chargé d'aider un briqueteur); ouvrier en construction générale; marbrier de bâtiment, carreleur et poseur de terrazzo; plâtrier; assembleur de bâtiments métalliques préfabriqués; poseur de plaques de couverture, poseur de panneaux de sous-toiture et poseur de revêtement extérieur; échafaudeur.
  3. Stagiaire :Quiconque s'entraîne à devenir ouvrier/ouvrière spécialisé. Il existe deux taux de salaire : celui du stagiaire 1, qui a accumulé moins de 1 200 heures, et celui du stagiaire 2, qui a accumulé entre 1 200 et 2 400 heures. Les employeurs ne peuvent avoir plus d'un stagiaire par ouvrier spécialisé.
  4. Ouvrier en construction :Quiconque est employé sur un chantier sans appartenir à la catégorie de compagnon, d'ouvrier spécialisé, de stagiaire ou d'apprenti.

Les employeurs peuvent-ils avoir un nombre illimité de stagiaires et d'ouvriers en construction sur un chantier?

Non. Les dispositions législatives limitent le nombre de stagiaires et d'ouvriers en construction. Sur un chantier, les employeurs ne peuvent avoir qu'un stagiaire par ouvrier spécialisé et qu'un apprenti par compagnon. Ils ne peuvent non plus employer plus d’un ouvrier en construction par dix employés sur un chantier. Les employés qui ne travaillent pas dans l'industrie de la construction (p. ex., personnel administratif ou affecté à la tenue de livre) ne devraient pas être inclus dans le calcul de cette proportion. 

Par exemple, si un employeur dispose de trois charpentiers, de deux apprentis charpentiers, de deux plâtriers et d'un apprenti plâtrier sur un chantier, il peut aussi embaucher un ouvrier en construction.


Quel est le salaire des stagiaires et des apprentis?

Les stagiaires sont rémunérés selon le travail qu'ils effectuent et le nombre d'heures qu'ils ont cumulé dans le métier, conformément aux règlements afférents à la Loi sur les salaires dans l’industrie de la construction. (Voir le tableau ci-dessus.)Cette Loi est administrée par la Direction des normes d'emploi. 

Les salaires pour les apprentis sont établis par la Loi sur l'apprentissage et la qualification professionnelle. Pour de plus amples renseignements, veuillez appeler la Direction de l’apprentissage au 204 945-3337, à Winnipeg, ou sans frais au 1 877 978-7233, ou consulter le site www.gov.mb.ca/apprentissage.


Les taux de salaire minimum dans le secteur industriel, commercial et institutionnel sont-ils les mêmes pour tous les projets entrepris au Manitoba?

Oui, les taux de salaire minimum dans le secteur industriel, commercial et institutionnel sont les mêmes pour tous les projets entrepris au Manitoba.

Il existera un seul barème des salaires minimums à l'échelle de la province pour tous les employés du secteur industriel, commercial et institutionnel de l'industrie de la construction. Cela élimine le besoin de recourir à un barème des salaires s'appliquant en milieu rural. Le même barème des salaires s’appliquera donc à tous les employés de ce secteur travaillant à un ouvrage, où que ce soit au Manitoba.                                            

Ensemble, les termes ouvrages importants servent toujours à différencier les projets du secteur de la construction lourde de ceux du secteur industriel, commercial et institutionnel.


Quand les employés de l'industrie de la construction doivent-ils être payés?

Les employés de l'industrie de la construction doivent être payés dans les cinq jours suivant la fin de la période de paye. Lorsqu'un emploi se termine, l'employeur doit verser à l'employé la totalité du salaire dû dans les cinq jours ouvrables suivant le dernier jour de travail.


Quelles sont les règles relatives aux heures de travail et aux heures supplémentaires dans le secteur industriel, commercial et institutionnel?

Les heures normales de travail dans le secteur industriel, commercial et institutionnel sont de 10 heures par jour et de 40 heures par semaine. Toutes les heures travaillées en plus constituent des heures supplémentaires qui doivent être payées au taux de rémunération des heures supplémentaires.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le calcul des heures régulières et des heures supplémentaires, consultez la feuille de renseignements intitulée Heures supplémentaires.


Quelles sont les modalités relatives à la cessation d'emploi dans l'industrie de la construction?

Les employeurs et les employés de tous les secteurs de la construction peuvent mettre fin à un emploi à tout moment et sans préavis. En effet, aucune des parties n'est tenue de donner un préavis, et ce, quel que soit le nombre d'années durant lesquelles l'employeur et l'employé ont travaillé ensemble. 


Comment les jours fériés sont-ils rémunérés dans l'industrie de la construction?

Contrairement aux employés d'autres industries, ceux de l'industrie de la construction reçoivent une indemnité de jour férié correspondant à 4 % de leurs gains habituels. Les gains habituels comprennent l'indemnité de congé annuel mais pas la rémunération des heures supplémentaires. Les employeurs peuvent verser la totalité des indemnités de jour férié à la fin de l'année ou la répartir sur l'ensemble des chèques de paye.  

Les employés de l'industrie de la construction qui travaillent pendant un jour férié doivent toucher une fois et demie leur salaire normal pour toutes les heures travaillées, en plus de l’indemnité de jour férié. 

Les employeurs peuvent verser l'indemnité de jour férié de 4 % à la fin de l'année, la verser en plus petits montants au cours de l'année ou la répartir sur l'ensemble des chèques de paye.   


Quels sont les jours fériés au Manitoba?

Il y a huit jours fériés au cours de l’année, à savoir :

  • le jour de l’An
  • le jour de Louis Riel (le troisième lundi de février)
  • le Vendredi saint
  • la fête de la Reine
  • le 1er julliet
  • la fête du Travail
  • le jour de l’Action de grâces
  • le jour de Noël

 

Jours fériés

2018

2019

2020

Jour de l’An

1er janvier

1er janvier

1er janvier

Jour de Louis Riel

19 février

18 février

17 février

Vendredi saint

30 mars

19 avril

10 avril

Fête de la Reine

21 mai

20 mai

18 mai

le 1er julliet

2ième juillet

 1er juillet

1er juillet

Fête du Travail

3 septembre

2 septembre

7 septembre

Jour de l’Action de grâces

8 octobre

14 octobre

12 octobre

Jour de Noël

25 décembre

25 décembre

25 décembre  

La plupart des employés reçoivent une indemnité de jour férié pour ces journées, qu’ils travaillent ou non.

 


Quand les employés de l'industrie de la construction touchent-ils l'indemnité de jour férié?

Les employés de l'industrie de la construction doivent recevoir la totalité de leur indemnité de jours fériés avant la fin de l'année. Certains employeurs répartissent cette indemnité sur l'ensemble des chèques de paye. D'autres la versent dans sa totalité à la fin de l'année, ou sous forme de petits montants à différentes périodes de l'année. Les employés qui ne savent pas comment est payée leur indemnité de jour férié devraient se renseigner auprès de leur employeur. 


Les employés de l'industrie de la construction doivent-ils travailler pendant un jour férié pour avoir droit à l'indemnité de jour férié?

Les employés de l'industrie de la construction reçoivent une indemnité de jour férié correspondant à 4 % de leurs gains habituels. Ils reçoivent cette rémunération, même s'ils ne travaillent jamais pendant un jour férié. 

Par exemple : si un employé travaille du 1er au 30 juin, qui est une période sans jour férié, il touchera quand même l'indemnité de jour férié correspondant à 4 % de ses gains habituels.        

Quand un employé travaille lors d'un jour férié, il doit recevoir une fois et demie son salaire normal pour toutes les heures travaillées ce jour-là.   


Les employeurs peuvent-ils verser l'indemnité de congé annuel et l'indemnité de jours fériés en même temps?

Les employeurs de l'industrie de la construction peuvent verser l'indemnité de congé annuel et l'indemnité de jour férié à leurs employés une fois dans l'année, les répartir sur l'ensemble des chèques de paye ou les payer par petits montants à différents moments de l'année.

Concernant l'indemnité de congé annuel, les employés reçoivent 2 % de leur salaire brut total pour chaque semaine de vacances. Les employés qui ont droit à deux semaines de vacances reçoivent une indemnité de congé annuel égale à 4 % de leur salaire brut total. Les employés qui ont droit à trois semaines de vacances touchent 6 %.

Quant à l'indemnité de jour férié, les employés reçoivent 4 %.   

Par exemple : un employé de l'industrie de la construction qui a deux semaines de vacances et dont le salaire s'élève à 10 000 $ (sans les heures supplémentaires) recevra une indemnité de congé annuel de 400 $ et une indemnité de jour férié de 416 $.   

Salaire normal brut total (sans les heures supplémentaires)

10 000 $

Indemnité de congé annuel

(10 000 $ X 4 %) + 400 $

Sous-total

10 400 $

Indemnités de jour férié

(10 400 $ X 4 %) + 416 $

Rémunération totale

10 816 $

  

Si l'employé travaille cinq ans avec le même employeur, l'indemnité de congé annuel passera à 6 % (10 000 $ X 6 %). 

Vous trouverez plus d'information à ce sujet sur les feuilles de renseignements intitulées Congés annuels et indemnité de congé annuel et Jours fériés.


Quels droits et responsabilités sont les mêmes pour les employeurs et les employés de l'industrie de la construction et pour ceux des autres industries?

Dans l'ensemble, le Code des normes d'emploi, s'applique également aux employeurs et aux employés de l'industrie de la construction, notamment en ce qui concerne :

  1. les congés sans solde
  2. les congés annuels et l'indemnité de congé annuel
  3. les retenues salariales
  4. l'indemnité de présence au travail.

Pour en savoir plus, veuillez consulter ces feuilles de renseignements.


Pour de plus amples renseignements, communiquez avec la Direction des normes d'emploi :

Téléphone : 204 945-3352 ou, sans frais au Canada, 1 800 821-4307

Télécopieur :  204 948-3046

Site Web : www.gov.mb.ca/labour/standards/index.fr.html

Le présent document est un aperçu général et les renseignements qui s’y trouvent peuvent être modifiés. Pour obtenir des renseignements plus complets, veuillez consulter les lois en vigueur, notamment le Code des normes d’emploi, la Loi sur les salaires dans l’industrie de la construction et la Loi sur le recrutement et la protection des travailleurs, ou communiquez avec la Direction des normes d’emploi.


Offerts dans de multiples formats
sur demande.


le novembre 4, 2019