Consultez ce blogue pour voir les articles courants concernant les documents des Archives du Manitoba. Visitez les Archives du Manitoba pour voir les documents en personne.

Recent Posts:

Le 16 mars 2020

Projet sur l’histoire orale de Winnipeg Beach ‑ Soumis par Dale Barbour, historien

« Il s’agit d’un superbe recueil d’entrevues avec des personnes qui ont vécu ou travaillé à Winnipeg Beach entre 1920 et 1950. Les entrevues ont été recueillies en 1990 et en 1991 dans le cadre du Programme de subventions à l’histoire orale de la province. J’ai moi-même réalisé des entrevues, en 2007 et en 2008, avec des personnes qui ont vécu ou travaillé à Winnipeg Beach. Lorsque j’ai entamé mon projet, je n’avais aucune idée de l’existence de ce recueil. Heureusement, D. Harrison et D. Carpenter, qui avaient réalisé les entrevues, m’ont appelé pour me parler de leurs travaux. Ils voulaient les voir mis à contribution. Leurs sujets sont devenus une partie essentielle de mon livre, Winnipeg Beach: Leisure and Courtship in a Resort Town, 1900‑1967.



photo of 3 cassettes



Entrevue avec W.J. (Lil) Teel, le 5 septembre 1990
Archives of Manitoba, Boundary Creek District Development oral history project records, oral history interview with W.J. Teel, September 5, 1990, C2135.

« L’épisode le plus marquant a été d’entendre la voix de la mère d’une des personnes que j’avais interrogées. Elle était déjà décédée au moment de mon entrevue avec son fils, mais lorsque j’ai écouté son enregistrement dans les archives après avoir réalisé l’entrevue, j’ai eu l’impression qu’ils étaient tous les deux avec moi dans la pièce. »


Texte original reçu en anglais.


Vous voulez en savoir plus? Interrogez la base de données Keystone pour trouver d’autres documents sur ‘oral history’, ‘Winnipeg Beach’, and ‘leisure activities’.  Vous pouvez également venir nous visiter en personne aux Archives du Manitoba.


Souhaitez-vous participer à Vos archives? Consultez Enoyer votre histoire et Événements à venir pour plus de détails. Vous pouvez nous envoyer un courriel à yourarchives@gov.mb.ca avec des commentaires à propos de cet article de blogue, et ces commentaires pourraient être ajoutés à cette page.

haut de page

Le 12 mars 2020

Rapport semestriel de fréquentation scolaire de l’école Beaudry, à La Salle, en 1956 ‑ Soumis par Rachel Lagacé, reportrice à CTV Morning Live

« Ma mère, Paulette Rochon, est née le 15 mai 1950. Elle vient d’une fratrie de triplés nés durant l’inondation de 1950. »

triplés
triplés
Crédit photo: Rachel Lagacé

« Le rapport offre un aperçu de sa fréquentation scolaire en 1re année à l’école Beaudry. »

Rapport semestriel
agrandir
l'image rotated
dans sa taille
dans sa taille tourné
Rapport semestriel
agrandir

dans sa taille
Rapport semestriel de fréquentation scolaire de l’école Beaudry, à La Salle, à l’automne 1956
Archives of Manitoba, E 0757 School division half-yearly attendance reports, GR1628, Beaudry School #1249, M510

Texte original reçu en anglais.

Vous voulez en savoir plus? Interrogez la base de données Keystone pour trouver d’autres documents sur ‘half-yearly attendance reports’, ‘school records’, and the ‘Flood of 1950’. Vous pouvez également venir nous visiter en personne aux Archives du Manitoba.

Souhaitez-vous participer à Vos archives? Consultez Enoyer votre histoire et Événements à venir pour plus de détails. Vous pouvez nous envoyer un courriel à yourarchives@gov.mb.ca avec des commentaires à propos de cet article de blogue, et ces commentaires pourraient être ajoutés à cette page.

haut de page

Le 10 mars 2020

Journal de voyage de 1936 de Gertrude Perrin : voyage à bord du Nascopie ‑ Soumis par Joni Storie, professeure agrégée, Université de Winnipeg

« On trouve énormément de ressources intéressantes aux Archives, notamment des cartes, mais c’est sur le journal de Gertrude Perrin que j’ai jeté mon dévolu pour des raisons pédagogiques (j’enseigne les méthodes de recherche en géographie). En lisant ou en écoutant les journaux des Archives, les étudiantes et les étudiants apprennent à cerner et à bien comprendre les principaux thèmes liés à la géographie humaine et à faire le lien entre leurs propres expériences et celles de personnes du passé. Les ressources des Archives donnent vie à l’histoire et incitent les étudiantes et les étudiants à apprendre par l’expérience en dehors de la salle de classe. »

cover of diary
first page of diary: travels of...
open diary with handwritten entry
Journal de voyage de 1936
Hudson’s Bay Company Archives, Archives of Manitoba, Gertrude Perrin fonds, Gertrude Perrin's travel diary: 1936 voyage aboard the "Nascopie", 1936, H2-142-3-6

Vous voulez en savoir plus? Interrogez la base de données Keystone pour trouver d’autres documents sur ‘Nascopie’, ‘Gertrude Perrin’.  Consultez l’exposition en ligne « Un regard en arrière » sur Gertrude Perrin pour en apprendre davantage : https://www.gov.mb.ca/rearview/perrin/index.fr.html.  Vous pouvez également venir nous visiter en personne aux Archives du Manitoba.

Souhaitez-vous participer à Vos archives? Consultez Enoyer votre histoire et Événements à venir pour plus de détails. Vous pouvez nous envoyer un courriel à yourarchives@gov.mb.ca avec des commentaires à propos de cet article de blogue, et ces commentaires pourraient être ajoutés à cette page.

haut de page

Le 5 mars 2020

Photos de l’Industrial Bureau Exposition Building, v. 1912 - Soumises par Christine Hanlon, auteure de Out of Old Manitoba Kitchens et Everything Manitoba

« En faisant des recherches sur les points d’intérêt de Winnipeg maintenant disparus, j’ai découvert à ma grande surprise ce bâtiment combinant un centre des congrès, une galerie d’art et un étage dédié aux salons commerciaux où étaient présentés des produits, des œuvres d’art et des innovations d’entreprises et d’artistes locaux, des gouvernements fédéral et provincial ainsi que des compagnies de chemins de fer.

Industrial Exposition Building, ca. 1912
agrandir
    dans sa taille
Industrial Exposition Building, ca. 1912
Archives of Manitoba, Buildings – General, Industrial Bureau 7, ca. 1912, N5275
Intérieur  du Industrial Exposition Building, ca. 1914
agrandir
    dans sa taille
Intérieur du Industrial Exposition Building, ca. 1914
Archives of Manitoba, Buildings – General, Industrial Bureau 13, ca. 1914, N5281

« J’ai été encore plus étonnée par une photo de l’étage des salons commerciaux couvert de rangées de têtes d’orignaux naturalisés, de tonneaux empilés comme des poupées russes et de boîtes d’un tonique censé guérir toutes les maladies.

 « En apprenant ensuite que le bâtiment avait servi de quartier général au Comité des 1 000 citoyens, qui s’opposait à la grève générale de Winnipeg de 1919, j’ai été encore plus heureuse d’avoir découvert ce morceau intrigant de l’histoire de Winnipeg. »

Texte original reçu en anglais.

Vous voulez en savoir plus? Interrogez la base de données Keystone pour trouver d’autres documents sur ‘Industrial Bureau’, ‘Winnipeg buildings’, et ‘ Winnipeg General Strike’.  Vous pouvez également venir nous visiter en personne aux Archives du Manitoba.

Souhaitez-vous participer à Vos archives? Consultez Enoyer votre histoire et Événements à venir pour plus de détails. Vous pouvez nous envoyer un courriel à yourarchives@gov.mb.ca avec des commentaires à propos de cet article de blogue, et ces commentaires pourraient être ajoutés à cette page.

haut de page

Le 3 mars 2020

Albums de coupures de la famille Drewry - Mémoire présenté par Gordon Goldsborough, président de la Société historique du Manitoba

« Mon obsession archivistique a commencé avec un morceau de métal tordu et rouillé. Ma femme l’avait trouvé enfoui dans un chargement de terre livré dans notre cour il y a plus de 20 ans. Ce morceau de métal, une fois la boue enlevée, s’est révélé être une très vieille plaque d’immatriculation délivrée en 1912. Mais à qui avait-elle bien pu appartenir? Pensant connaître l’endroit où je pourrais trouver la réponse à cette question, je me suis rendu aux Archives du Manitoba avec la certitude d’y trouver des documents d’immatriculation automobile remontant au début du 20e siècle. Arrivé sur les lieux, j’ai toutefois appris que ces documents avaient été détruits dans un incendie survenu à la direction des véhicules automobiles durant les années 1950. Croyant que ma question resterait à jamais sans réponse, j’ai abandonné ma recherche pour m’intéresser à d’autres questions d’intérêt historique.

« Des mois plus tard, alors que je faisais une recherche sur les pavillons de chasse historiques du marais Delta aux fins de la publication d’un livre sur l’histoire environnementale de cette zone humide mondialement connue, un archiviste m’a demandé si j’avais consulté les albums de coupures de la famille Drewry. Voyant que je ne connaissais pas ces albums, il m’a expliqué qu’il s’agissait d’une collection de 28 albums à couverture rigide mesurant chacun 12 pouces de largeur, 14 pouces de hauteur et environ 2 ½ pouces d’épaisseur et rempli à craquer de souvenirs amassés par la famille élargie d’Edward L. Drewry (1851-1940) durant une période allant de 1846 à 1989. »

Album de coupures de la famille Drewry
Album de coupures de la famille Drewry
Archives of Manitoba, Edward Drewry fonds, E.L. Drewry family scrapbook, Volume 1, 1913-18, MG14 B15 box1

« Né à Londres, en Angleterre, Edward Drewry déménage en 1860 avec ses parents à Saint-Paul, au Minnesota, où il étudie et amorce une longue carrière dans l’industrie brassicole. En 1875, il déménage avec sa famille à Pembina, au Dakota du Nord, puis il s’installe à Winnipeg en mai 1877. C’est là qu’il prend en main une brasserie inactive qu’il exploite jusqu’en 1924. De 1883 à 1884, il est membre du Conseil municipal de Winnipeg où il milite en faveur de lampadaires de rue et d’avertisseurs d’incendie. En 1886, il est élu député conservateur à l’Assemblée législative, où il siège jusqu’en 1889. De 1894 à 1899, il est le premier président du Winnipeg Parks Board. Charles Edward Drewry, l’un de ses neuf enfants, partage la passion de son père pour la chasse à la sauvagine. Au cours de leur vie, Edward Drewrys et son fils accumulent une énorme collection d’éphémères – des documents de tous les jours généralement jetés peu de temps après leur utilisation. La collection Drewry comprend des coupures de journaux, des lettres d’affaires et personnelles, des cartes de vœux, des cartons d’invitation à des réceptions et une panoplie d’autres documents.

« Lorsque j’ai vu le premier album de la collection Drewry, j’ai été renversé par l’immensité du contenu présenté sans aucune forme de classement apparente. Une lettre des années 1870 et un carton d’invitation des années 1910 pouvaient très bien se trouver sur des pages opposées. Étant donné l’ampleur de la collection, je me suis vite rendu compte qu’il serait ardu et chronophage d’y trouver quoi que ce soit susceptible de m’intéresser. Pourtant, c’était fascinant! Cette collection me laissait entrer dans la vie personnelle d’une famille d’une autre époque – quoique beaucoup plus riche et puissante que la mienne! »

Childhood pants
Childhood pants
Archives of Manitoba, Edward Drewry fonds, E.L. Drewry family scrapbook, Volume 1, 1913-18, MG14 B15 box1

« En feuilletant les pages, je voyais des noms que je reconnaissais – des membres de l’élite politique et sociale du Manitoba. Certains sujets étaient banals, mais d’autres présentaient peut-être un grand intérêt historique et auraient mérité que je m’y attarde si j’avais eu le temps. Imaginez ma surprise quand, sur une page d’un album, j’ai trouvé un petit pantalon en coton blanc! Sur une note manuscrite inscrite à côté de ce pantalon, on disait qu’il avait probablement été cousu en 1880, pour Charles Drewry, alors âgé de trois ans, par sa mère Eliza Starkey Drewry (1852-1922). Qu’est-ce qui aurait bien pu pousser Charles Drewry à garder un pantalon qu’il avait porté pendant son enfance et à le placer dans un album de famille? Avait-il éprouvé de la nostalgie à l’égard d’un vêtement confectionné par sa mère chérie? Nous ne le saurons sans doute jamais. Ce pantalon laisse toutefois entrevoir l’état d’esprit des personnes qui ont amassé cette étonnante collection, tout comme il donne un aperçu de l’étendue et l’ampleur du contenu de ces 28 albums.

« J’ai fini par trouver une mine d’informations sur la chasse au marais Delta dans les albums de coupures de la famille Drewry. Mais j’y ai aussi découvert quelque chose d’encore plus fascinant. Edward Drewry était un passionné d’automobile et le propriétaire d’une des premières automobiles de Winnipeg. Il était abonné à un magazine appelé Gas Power Age qui s’adressait aux premiers (et riches) propriétaires d’automobiles locales. Au milieu de l’année 1912, les éditeurs de ce magazine avaient publié, pour des raisons inconnues, un petit dépliant dans lequel figuraient toutes les automobiles immatriculées au Manitoba à l’époque, leur numéro d’immatriculation (un numéro séquentiel allant de 1 jusqu’à 4000 environ), leur marque ainsi que le nom et l’adresse de leur propriétaire. »

Gas Power Age, 1912.
Gas Power Age, 1912.
Gas Power Age, 1912.
Archives of Manitoba, Edward Drewry fonds, E.L. Drewry family scrapbook, Volume 5, 1913-18, MG14 B15 box4

« Je me suis alors rappelé le morceau de métal tordu qui s’était retrouvé dans ma cour arrière. En feuilletant le dépliant, j’ai tout de suite remarqué le numéro de la plaque d’immatriculation que j’avais gardé en mémoire. Voilà que j’avais sous les yeux la réponse à la question que je m’étais posée des mois plus tôt. Le propriétaire était un autre membre influent de l’élite des affaires de Winnipeg : Elisha F. Hutchings (1855-1930), un homme qui avait fait fortune dans la fabrication de selles. En 1912, M. Hutchings possédait un véhicule fabriqué par la Franklin Automobile Company, de Syracuse, dans l’État de New York. Comment la plaque d’immatriculation de l’automobile de M. Hutching s’était-elle retrouvée dans un chargement de terre livré dans ma cour arrière? Je peux seulement supposer qu’elle a été mise au rebut après sa date de péremption, enfouie avec des matériaux de remplissage sous une rue ou un trottoir de la ville (une pratique courante à l’époque) et exhumée au cours de travaux de construction pour finalement se retrouver sur mon terrain parce que j’avais posé une affiche disant que j’avais besoin de terre gratuite pour rehausser le niveau de ma cour.

« Or, mon obsession archivistique pour cette ancienne plaque d’immatriculation ne s’est pas arrêtée là. Je voulais en savoir plus sur l’utilisation de l’automobile au Manitoba en 1912. Quelles étaient les caractéristiques démographiques d’un propriétaire automobile « typique » en 1912? Pendant quelques semaines, j’ai transcrit tout le contenu du petit dépliant trouvé dans l’album de la famille Drewry sur un tableur électronique, puis j’ai commencé à ajouter, pour chaque véhicule, des détails glanés à partir de sources croisées telles que le recensement fédéral de 1911 et les annuaires téléphoniques du Manitoba. Le recensement fédéral renfermait des détails tels que l’âge, l’origine ethnique, le sexe et la profession des propriétaires. Les annuaires téléphoniques contenaient des adresses précises, ce qui était particulièrement utile dans le cas des propriétaires d’automobiles des régions rurales puisque le magazine Gas Power Age ne mentionnait pas l’endroit où ces derniers vivaient, mais seulement la ville la plus près où ils allaient chercher leur courrier. En consultant les annuaires téléphones, j’ai aussi trouvé la section, le township et le rang où vivaient les propriétaires d’automobiles. J’ai réussi ensuite à convertir toutes ces coordonnées en une position géographique : la latitude et la longitude de l’endroit où était localisée chaque automobile. Finalement, j’ai pu produire une carte détaillée du sud du Manitoba montrant quelle était la localisation de toutes les automobiles en 1912, quelles étaient les automobiles populaires à l’époque et quels en étaient les propriétaires. (Les propriétaires étaient des hommes pour la plupart, mais j’ai été surpris de constater qu’il y avait aussi parmi eux un assez grand nombre de femmes.) Le résultat de toutes ces recherches figure dans un livre que j’ai publié en 2018 et qui s’intitule More Abandoned Manitoba.

« Je crois maintenant que cette vieille plaque d’immatriculation représente l’essence de ce que j’aime dans la recherche historique : l’aboutissement de deux décennies de travail de détective amusant par la révélation au grand jour d’une histoire qui serait demeurée dans l’ombre n’eût été d’une découverte fortuite aux Archives du Manitoba. »

Texte original reçu en anglais.

Vous voulez en savoir plus? Interrogez la base de données Keystone pour trouver d’autres documents sur « Drewry family », « Elisha Hutchings », « Delta Marsh », et « motor vehicle registration records ».  Vous pouvez également venir nous visiter en personne aux Archives du Manitoba.

Souhaitez-vous participer à Vos archives? Consultez Enoyer votre histoire et Événements à venir pour plus de détails. Vous pouvez nous envoyer un courriel à yourarchives@gov.mb.ca avec des commentaires à propos de cet article de blogue, et ces commentaires pourraient être ajoutés à cette page.

haut de page