Consultez ce blogue pour voir les articles courants concernant les documents des Archives du Manitoba datant de l’époque de la Première Guerre mondiale. Visitez les Archives du Manitoba pour voir les documents en personne.

Octobre 2014 :

Le 27 octobre 2014

Passez votre commande ici

Le 20 octobre 1914, la Compagnie de la Baie d’Hudson reçoit sa première commande envoyée par le directeur général de l’approvisionnement des armées et des villes, au nom du ministère français de la Guerre. De telles commandes découlent de l’entente signée entre la Compagnie et le gouvernement français durant les premiers mois de la Première Guerre mondiale.

Conseil de recherche : Pour en savoir plus sur ce contrat, faites une recherche dans Keystone en utilisant les mots clés « French contracts ».

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

arrow up haut de page

Le 20 october 2014

Nouveau don de lettres de la famille Battershill aux Archives du Manitoba

Cet été, nous avons eu la surprise de voir un membre de la famille Battershill communiquer avec nous pour faire don d’une collection de lettres écrites durant la Première Guerre mondiale. Ces lettres sont un excellent ajout à la collection de documents de la famille Battershill déjà détenus aux Archives du Manitoba (voir notre article du 20 mai 2014). Le don comprend des lettres reçues ou envoyées par Amelia Simmons, la sœur de George et Charles Battershill. D’autres lettres ont été écrites par les deux frères ou par d’autres membres de la famille. Plusieurs lettres ont été écrites après la mort de George sur la crête de Vimy.

Ce nouvel ensemble de lettres est en cours de traitement et sera consultable prochainement. Nous sommes très heureux de cette superbe acquisition!

Conseil de recherche : Consultez le « Battershill family fonds » dans Keystone pour plus d’information au sujet de la famille Battershill et des documents la concernant. (en anglais seulement)

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 14 octobre 2014

La cuisine en temps de guerre

Dans la vie quotidienne à la maison, l’une des principales conséquences de la Première Guerre mondiale est le rationnement alimentaire. Chaque civil au pays doit se contenter de quantités limitées de certains produits alimentaires, comme le beurre, le sucre et les œufs, afin que ce qui reste puisse servir à aider les combattants outremer. Les Archives possèdent un seul dossier provenant de Gertrude Code, membre du Local Council of Women. Le contenu révèle son engagement dans l’effort de guerre. On y trouve notamment un livre de recettes, Wartime Cookery, créées par le Recipe Committee of the Local Council of Women. Si vous voulez manger comme on le faisait il y a 100 ans, jetez un coup d’œil à quelques-unes de ces recettes. On voit ici que le chapitre consacré « soups that nourish » comprenait une soupe au beurre d’arachide et à la tomate ainsi qu’une soupe au gruau, parmi bien d’autres!

Conseil de recherche : Consultez le « Gertrude C. Code fonds »  dans Keystone pour en savoir plus et pour voir des images numérisées des documents de Gertrude Code conservés aux Archives, y compris la totalité du livre sur la cuisine en temps de guerre. (en anglais seulement)

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

arrow up haut de page

Le 6 octobre 2014

L’offre et la demande

Durant la Première Guerre mondiale, le commerce, l’industrie et l’infrastructure de transport sont totalement désorganisés dans toute l’Europe. Les pays alliés dépendent donc des livraisons de l’étranger pour leurs fournitures de guerre. Au même moment, la Compagnie de la Baie d’Hudson connaît une baisse marquée de ses ventes de fourrures et de terres, en raison de l’arrêt des dépenses en Europe et en Amérique du Nord. La Compagnie décide alors de s’engager dans une nouvelle entreprise commerciale.

Ce qui suit est une entente datée du 9 octobre 1914 et signée par la Compagnie de la Baie d’Hudson et le gouvernement français. Dans cette entente, rédigée en français et en anglais, la Compagnie est nommée commissionnaire d’achat de denrées, de matières premières et d’articles manufacturés pour le compte du gouvernement français. Elle est aussi chargée d’organiser le transport de biens et de produits dans des ports français désignés. Des ententes semblables seront signées par la suite avec les gouvernements belge, russe et roumain. Pendant la durée de la guerre, la Compagnie de la Baie d’Hudson organisera une flotte marchande de plusieurs centaines de bateaux qui transporteront plus de 13 millions de tonnes de biens ainsi que des soldats, des réfugiés et des prisonniers de guerre évadés.

Conseil de recherche : Pour en savoir plus sur ce contrat, faites une recherche dans Keystone en utilisant les mots clés « French contracts ».

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

arrow up haut de page