Consultez ce blogue pour voir les articles courants concernant les documents des Archives du Manitoba datant de l’époque de la Première Guerre mondiale. Visitez les Archives du Manitoba pour voir les documents en personne.

Juillet 2015 :

Le 27 juillet 2015

Pèlerinage à la crête de Vimy

Après la Première Guerre mondiale, les employés de la Compagnie de la Baie d’Hudson qui étaient en service à l’étranger sont retournés au travail qu’ils occupaient avant la guerre et à leur vie ordinaire. Dans les années suivant la guerre, la Compagnie de la Baie d’Hudson a rendu hommage à ces anciens combattants de diverses façons, notamment par des plaques et des monuments commémoratifs.

À Winnipeg, The Bay (le grand magasin de la Compagnie de la Baie d’Hudson) avait un bulletin d’information interne destiné au personnel intitulé The Bayonet et, dans un numéro de 1936 du bulletin, le Canadian Committee de la Compagnie de la Baie d’Hudson a publié une publicité offrant une chance unique (« …a Chance of a Lifetime ») aux employés du magasin qui avaient servi pendant la Première Guerre mondiale. Le 26 juillet 1936, le roi Édouard VIII a dévoilé le Monument commémoratif du Canada à Vimy, qui rend hommage à ceux qui ont combattu à la crête de Vimy du 9 au 12 avril 1917. Environ 8 000 Canadiens et Canadiennes ont fait le pèlerinage à Vimy pour assister à la cérémonie, ce qui constitue le plus grand pèlerinage du Dominion vers un monument commémoratif de guerre.

la couverture du bulletin d’information The Bayonet à 1936.

agrandir l'image l'image dans sa taille

Archives de la Compagnie de la Baie d’Hudson, Archives du Manitoba, « The Bayonet » newsletter – File 1, The Bayonet, 1934-1938.

Aune publicité : « Stop Press News! It's a Gift… It's a Chance of a Lifetime! Four Weeks Holiday with Pay to Any Returned Soldier in the Employ of the Hudson's Bay Company who wishes to make the Vimy Ridge Pilgrimage. This Privilege is extended through the courtesy of the Canadian Committee of the Hudson's Bay Company. The Pilgrimage, sponsored by the Canadian Legion, is being made for the unveiling of the Vimy Ridge Memorial. July 24th, 25th, and 26th. Sail from Montreal, July 15th. Cost $160, which includes all essential expenses, from Montreal and return. (Payable April 15th.) Cent-a-mile rail transportation available to port of sailing (approx. $30 return). Trip includes four days in England and three days in France. Accommodation restricted… time limited. Contact Superintendent's Office if desirous of making trip. »

Ce printemps-là, le Canadian Committee a accordé à tous les anciens combattants travaillant pour la Compagnie de la Baie d’Hudson un congé spécial entièrement rémunéré pour participer au pèlerinage. Quinze employés d’un peu partout au Canada ont bénéficié de cette offre, y compris cinq du magasin de Winnipeg. Un autre numéro non daté du printemps 1936 du bulletin The Bayonet contient une photo de quatre de ces employés de Winnipeg : Sam Agnew, Jack E. Bale, W. A. V. Pearce et A. S. Ogilvy.

article dans le bulletin d’information The Bayonet. Photo du Sam Agnew, Jack Bale, W. Pearce, et A. Ogilvy

agrandir l'image

Archives de la Compagnie de la Baie d’Hudson, Archives du Manitoba, « The Bayonet » newsletter – File 1, The Bayonet, 1934-1938.

Conseil de recherche : Utilisez le mot clé « newsletter » pour trouver dans Keystone d’autres publications destinées au personnel des magasins The Bay de l’ensemble du Canada.

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 20 juillet 2015

Cartes postales envoyées pendant la Première Guerre mondiale

Les Archives du Manitoba ont récemment acquis deux albums de cartes postales qui ont été recueillies par Rooney Halldorson Linekar et qui datent approximativement de 1906 à 1930. Cette collection contient beaucoup de cartes postales envoyées à Rooney par des amis et de la famille au Manitoba, mais elle comprend également des cartes postales envoyées par des soldats en service à l’étranger pendant la Première Guerre mondiale comme son frère, Chris Halldorson, qui est plus tard devenu député, ainsi que son futur mari, Jim Linekar. Les cartes postales étaient un moyen de communication rapide et informel il y a 100 ans. Les soldats envoyaient de telles cartes depuis des destinations européennes pour donner à leurs familles et à leurs amis une idée des endroits lointains où ils allaient en raison de la guerre.

La première carte postale a été envoyée par le frère de Rooney, Chris. Les cartes postales n’étaient pas toujours envoyées telles quelles : parfois, elles étaient envoyées dans une enveloppe et pouvaient être jointes à une lettre.

Les photographies personnelles pouvaient aussi être transformées en cartes postales, comme ce portrait de Rooney. Le message au dos porte à croire qu’elle a peut-être envoyé cette carte à son futur mari, Jim Linekar, qui était en service à l’étranger pendant la Première Guerre mondiale.

Il y avait également une vaste gamme de cartes postales produites commercialement qui illustraient divers sentiments comme cette carte postale patriotique envoyée à Rooney par le soldat Teddy Johnson lorsqu’il était posté en Angleterre avec le 27e bataillon de l’armée canadienne.

Conseil de recherche : Recherchez le mot clé « Rooney Halldorson Linekar » dans Keystone pour en savoir plus sur Mme Linekar et sa collection de cartes postales.

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 13 juillet 2015

Des lettres de la Première Guerre mondiale maintenant en ligne!

Les Archives du Manitoba ont accordé la priorité à certaines collections de lettres dans le cadre de leur projet de numérisation de documents de la Première Guerre mondiale. Ces lettres fournissent des témoignages frappants de première main qui portent sur la guerre et les expériences personnelles de soldats. Nous vous invitons à consacrer un peu de temps à la lecture de ces témoignages passionnants. Trois collections de lettres de la Première Guerre mondiale sont maintenant en ligne et peuvent être lues au complet par l’intermédiaire de la base de données Keystone.

  • Les lettres de Jack Winter Quelch font partie du Jack Winter Quelch fonds. M. Quelch venait de Birtle (au Manitoba). Il s’est enrôlé en 1915 et a servi en Angleterre, en France et en Belgique. Il a survécu à la guerre.
  • Les lettres de George Battershill font partie du Battershill family fonds. Elles détaillent ses expériences de l’enrôlement jusqu’à sa blessure mortelle à la crête de Vimy en avril 1917.
  • Charles Douglas (Dick) Richardson était de Grenfell (en Saskatchewan) et écrivait des lettres à son amie Edna Chapman à Ninga (au Manitoba). Ces lettres font partie du Edna Chapman Robson fonds. Dick a été tué à la crête de Vimy le 9 avril 1917.

Pour trouver les lettres de ces trois soldats :

  • Cherchez dans la base de données Keystone le nom de famille d’un des soldats mentionnés ci-dessus et cochez la case « digital copies ».
  • Cliquez sur un résultat de recherche dans les listings (listes de résultats) et voyez les copies numérisées au bas de la page. Chaque résultat de recherche représente un dossier de documents; s’il y a plus d’un dossier de lettres, vous devrez consulter plus d’un résultat de recherche dans les listings (listes de résultats).

Les Archives continuent à numériser d’autres collections de lettres de la Première Guerre mondiale et les rendront accessibles sur leur site Web à mesure qu’elles seront numérisées.

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 6 juillet 2015

Commentaires politiques et sociaux dans les lettres provenant de la maison

Les lettres d’Isaac Cowie, résident de Winnipeg et traiteur en chef à la Compagnie de la Baie d’Hudson, transmettent aux membres de sa famille en service à l’étranger des renseignements sur le climat sociopolitique de régions particulières. Ses lettres traitent de la guerre, de la famille, de la météo, des récoltes, des tensions sociales et de la politique.

À la deuxième page de sa lettre du 15 juillet 1915, M. Cowie écrit : « You will after this get a Free Press now and again when there is anything interesting in it. Now it is full of the Manitoba political scandals which have not yet ended ». Cowie faisait référence au scandale de la construction des édifices du palais législatif à Winnipeg.

Il discute également des questions sociales et, par exemple, mentionne l’enrôlement dans plusieurs de ses lettres. Il termine sa lettre du 15 juillet 1915 en présentant une opinion très tranchée sur le sujet :

« Now dear Bill be good and be brave and never forget to write as often as you can, for we are all anxious about you and thinking of you all the time, although we are proud that you are man enough to go and fight for your country, while so many contemptible skunks remain at home playing themselves ».

Pour voir la lettre susmentionnée et d’autres documents de M. Cowie, visitez les Archives de la Compagnie de la Baie d’Hudson situées dans les locaux des Archives du Manitoba.

Pour en savoir plus sur les lettres de la famille Cowie, consultez nos billets de blogue du 28 juillet 2014 et du 29 décembre 2014.

Conseil de recherche : Tapez le mot clé « Isaac Cowie » dans Keystone pour obtenir des descriptions de ces documents.

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page