Consultez ce blogue pour voir les articles courants concernant les documents des Archives du Manitoba datant de l’époque de la Première Guerre mondiale. Visitez les Archives du Manitoba pour voir les documents en personne.

Août 2014 :

Le 25 août 2014

Communications cordiales

Malgré leur isolement relatif au début du 20e siècle, les postes de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson ont pu assurer un suivi des enjeux diplomatiques qui se passaient très loin en Europe, grâce aux moyens de communication de l'époque.

Le 27 août 1914, après avoir fini de décharger la cargaison annuelle de ravitaillement livrée par le S.S. Nascopie, le gérant du poste de traite à York Factory a écrit ce qui suit dans son journal de poste : « Le colis de Norway House est arrivé. Les Indiens revenus avec les nouvelles de la guerre reçues de M. Ray semblent indiquer que tout ne va pas bien avec l’Entente cordiale. L’Entente cordiale (1904) était un accord conclu entre l’Angleterre et la France, et plus tard la Russie (1907), pour établir leur alliance contre l’Allemagne. Les nouvelles se répandaient parfois lentement, mais comme ce document le montre, le conflit européen semblait préoccuper tout le monde, y compris les commerçants de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Les navires d’approvisionnement comme le Nascopie étaient un lien essentiel du réseau de communications dont se servaient la Compagnie de la Baie d'Hudson et son personnel;  comme l’indique le passage ci-dessus, le gérant du poste de traite avait aussi divers autres moyens de se tenir au courant des actualités. Ces moyens d’information étaient souvent officieux et permettaient rarement d’obtenir des explications détaillées écrites. Il est donc difficile de déterminer comment l’information parvenait aux postes de traite éloignés de la Compagnie pendant la guerre.

L’entrée de journal indiquée ci-dessus soulève les questions suivantes : comment est-ce que York Factory était tenu au courant des conflits en Europe? Est-ce que l’information venait de Londres grâce au Nascopie? Était-elle transmise par les Autochtones associés au poste de traite? Est-ce que M. Ray la transmettait au gérant du poste de traite? Tout ce que l’entrée peut nous garantir, c’est que les nouvelles parvenaient vraiment au poste de traite, d’une façon ou d’une autre.

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

arrow up haut de page

Le 18 août 2014

Enrôlement

Lors de la déclaration de la guerre en août 1914, de nombreux Manitobains se sont enrôlés immédiatement, y compris un groupe d’hommes de Saint-Boniface, apparaissant ci-dessous. Cette photo est datée du 11 août 1914.   L.B. Foote, un photographe commercial établi à Winnipeg, a photographié de nombreuses scènes sur la Première Guerre mondiale, notamment celles de soldats enrôlés volontairement, de parades et de départs d'êtres chers.

Vous pouvez voir certaines de ces photos dans le cadre de notre exposition actuelle qui s’intitule At Home : Winnipeg, 1914. D’autres documents convaincants témoignant de certains aspects de la Première Guerre mondiale se trouvent dans la salle de lecture des Archives du Manitoba. Consultez notre site Web pour obtenir nos heures d’ouverture.

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

arrow up haut de page

Le 11 août 2014

Le grand saut

Les Archives du Manitoba ont plusieurs collections de lettres de soldats de la Première Guerre mondiale. Les documents d’Edna Chapman Robson se composent de lettres de son ami, Charles Douglas (Dick) Richardson. Edna était originaire de Ninga, au Manitoba, et Dick, de Grenfell,  en Saskatchewan. Ils se sont rencontrés à Winnipeg, au Manitoba Agricultural College, et ont correspondu de 1915 jusqu’au décès de Dick à la crête de Vimy, en 1917.

Voici une partie de la lettre que Dick a écrite à Edna, après son enrôlement au Camp Sewell, en octobre 1915.  « Hé bien, j’ai fait le grand saut et je me sens mieux. Cela me soulage beaucoup la conscience de savoir que dans quelques jours je commencerai ce que beaucoup d'autres font depuis longtemps, et j'espère que je pourrais participer un petit peu aux efforts pour remettre le Kaiser à sa place.»

Au cours des prochains mois, nous numériserons d’autres lettres de Dick. Restez branchés!

Conseil de recherche: cherchez « Edna M. Chapman Robson fonds » dans Keystone pour en savoir plus sur Edna, Dick et les dossiers conservés aux Archives.

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

arrow up haut de page

Le 5 août 2014

Déclaration de guerre!

Il y a cent ans jour pour jour, la Grande-Bretagne (et, par le fait même, le Canada) a déclaré la guerre à l’Allemagne. Cela était le début de la participation du Canada dans ce qui serait connu sous le nom de la Première Guerre mondiale. Le 3 août 1914, la lettre suivante avait été écrite au premier ministre du Manitoba, sir Rodmond Roblin. C.E. Fortin faisait alors la demande suivante par écrit : « Sir, I beg leave to apply for the position of medical officer to the Contingent proposed to be raised from Manitoba. » Cette lettre fait partie d’une grande série de documents intitulée « Premier’s office files ».

Fortin a continué son projet et est devenu médecin militaire dans le régiment Lord Strathcona’s Horse. Son carnet de notes, rédigé en 1915, a été donné aux Archives du Manitoba en 1966.

Conseil de recherche : Dans Keystone (en anglais seulement), recherchez « Premier’s office files » et « Captain C.E. Fortin field service notebook ».

Commentaires (0)

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

arrow up haut de page