Parc provincial des chutes Pisew

Parcs provinciaux du Nord-Est

Pisew Falls

Ici, la rivière Grass descend de 13 m (42,7 pieds), change de direction et se jette à travers une gorge. Un court trottoir de bois mène à une plateforme d’observation surplombant les chutes Pisew. Un sentier distinct de 0,5 km (0,3 mi) mène au pont Rotary surplombant la rivière Grass au pied des chutes Pisew. Le pont donne accès à un sentier de randonnée pédestre de 22 km (aller-retour) menant en aval de la rivière aux chutes Kwasitchewan, les plus hautes du Manitoba. Les emplacements de camping sauvage à l’extrémité du sentier en boucle permettent aux visiteurs de se reposer pendant la nuit et de profiter au maximum de l’expérience.

Comment se rendre au parc

La sortie vers les chutes Pisew est à 74 km (46 milles) au sud de Thompson sur la RPGC no 6.

Ressources

CampingHiking

Sondage
Si vous avez récemment pagayé sur l’ensemble ou sur une partie du circuit de canotage de la rivière Grass et que vous voulez répondre à un sondage sur votre voyage, veuillez visiter notre page Web sur le canotage.

Sentier pédestre menant des chutes Pisew aux chutes Kwasitchewan

Le sentier Upper Track

Le sentier suit la rivière Grass, le cours d’eau névralgique à la fin des années 1700 sur la route des fourrures connue sous le nom d’« Upper Track ». Les Autochtones, qui ont voyagé sur cette route pendant des milliers d’années, ont montré aux commerçants de fourrures de la baie d’Hudson qu’ils pouvaient atteindre la rivière Saskatchewan et l’intérieur de l’Ouest canadien par cette route. Le long de la rivière Grass, la concurrence entre les « hommes de la Baie » et les commerçants de fourrures de la Compagnie du Nord-Ouest était intense pendant les années 1790 et le début des années 1800, étant donné que les deux compagnies rivalisaient pour obtenir la majorité des fourrures.

Le sentier mène l’aventurier en aval de la rivière aux chutes Kwasitchewan, les plus hautes du Manitoba, et vers deux séries de rapides au pied des chutes. Sur la plus grande partie du sentier, l’eau de la rivière Grass est visible. Des peuplements d’épinettes, de pins, de mélèzes et de peupliers font de l’ombre et fournissent un habitat pour les nombreux oiseaux et animaux qui vivent dans la région.

  • Il s’agit d’un sentier difficile dans l’arrière-pays, qui n’est recommandé qu’à ceux qui sont prêts pour un parcours accidenté ou qui sont accompagnés d’un randonneur expérimenté. Les randonneurs devraient être en bonne forme physique.
  • Lorsque vous visitez la région des chutes Pisew et des chutes Kwasitchewan, pour votre sécurité, restez sur les trottoirs de bois, les ponts et les sentiers désignés. Ne vous approchez pas des chutes. En raison de leur hauteur, des roches glissantes et des forts courants, les chutes posent un réel danger. Des décès sont survenus aux chutes Pisew.
  • Les surfaces rocheuses sont glissantes lorsqu’elles sont mouillées. Certaines portions du sentier sont mouillées et marécageuses, plus particulièrement au printemps et après de fortes pluies. Portez des chaussures et des vêtements appropriés.
  • Campez seulement à un emplacement de camping désigné en amont des chutes Kwasitchewan.
  • Veuillez utiliser un réchaud portatif ou un des foyers fournis à chaque emplacement, car les feux à l’air libre sont interdits.
  • Des toilettes en plein air adaptées à l’arrière-pays vous sont fournies près de l’emplacement pour éviter que vous contaminiez les eaux et nuisiez à l’esthétisme de ce bel endroit. Apportez votre propre papier hygiénique.
  • Veuillez transporter tous les déchets que vous produisez pendant votre randonnée pour les jeter dans la poubelle grillagée du stationnement.
  • Ramassez tout autre déchet que vous trouvez et rapportez-le afin d’aider à préserver cette belle région.

Premiers pas

La randonnée est très gratifiante pour ceux prêts à relever ses défis. On recommande aux randonneurs de planifier soigneusement leur voyage et de ne transporter que les articles essentiels sur le sentier. Portez attention aux éléments suivants :

  1. Avisez une personne responsable de l’endroit où vous allez, du moment de votre retour et des personnes avec qui communiquer en cas d’urgence.
  2. Ne partez pas en randonnée seul dans une zone sauvage.
  3. Ne vous aventurez pas loin du sentier balisé.
  4. Transportez assez de nourriture et d’eau pour pouvoir passer la nuit, même si vous ne prévoyez pas le faire. Ne comptez pas sur la pêche pour souper.
  5. Les ours noirs sont fréquents dans la région. Prenez des précautions pour réduire les risques de rencontre. Ne laissez pas de restes de nourriture ou de déchets, cela pourrait mener à des problèmes pour le prochain groupe. Si vous attrapez un poisson, jetez les intestins dans l’eau profonde : ne les laissez pas le long du sentier ou dans l’eau peu profonde.
  6. Si vous ne pouvez utiliser les toilettes extérieures fournies, jetez l’urine et les matières fécales dans une tranchée peu profonde (10 cm de profondeur) à au moins 100 mètres de l’eau et bien à l’écart du sentier.