Données sur les réseaux publics d’alimentation en eau

Au Manitoba, les réseaux d’alimentation en eau potable sont classés en trois (3) catégories à des fins de réglementation et de surveillance :

  • les réseaux publics d’alimentation en eau qui comptent au moins 15 conduites de branchement ou qui ont été désignés comme tels;
  • les réseaux semi-publics d’alimentation en eau qui ne sont ni publics ni privés; ils comprennent les petits réseaux qui comptent moins de 15 conduites de branchement ou les établissements publics, comme les écoles, les centres de santé ou les restaurants, qui disposent de leur propre approvisionnement en eau;
  • les réseaux privés d’alimentation en eau qui fournissent de l’eau à une seule habitation privée ou ont été désignés comme tels.

Il existe plus de 400 réseaux publics d’alimentation en eau au Manitoba; 30 % d’entre eux s’approvisionnent aux eaux de surface et 70 % aux eaux souterraines. Environ 90 % de la population du Manitoba s’approvisionne en eau potable à partir d’un réseau public d’alimentation en eau. Les eaux de surface constituent la principale source d’eau potable pour environ 75 % des clients des réseaux publics, y compris les grandes agglomérations de Winnipeg et de Brandon. Le nombre de réseaux régionaux d’alimentation en eau est à la hausse dans les régions rurales. Il existe environ 750 réseaux semi-publics d’alimentation en eau réglementés et entre 35 000 et 50 000 réseaux privés, qui pour la plupart reposent sur des puits d’eau souterraine.

Les réseaux publics et semi-publics d’alimentation en eau sont régis par la Loi sur la qualité de l’eau potable (2002) . La Loi décrit les mesures que doivent prendre les entités qui fournissent de l’eau au public (les fournisseurs de services d’approvisionnement en eau) pour faire en sorte que l’eau soit potable. Le Service de l’eau potable de Conservation et Climat Manitoba applique cette loi.

Les réseaux publics et les réseaux semi-publics d’alimentation en eau doivent satisfaire à certaines exigences en matière de conception, d’exploitation et de surveillance. La construction, l’exploitation et la surveillance d’un réseau privé d’alimentation en eau tel qu’un puits privé demeurent la responsabilité de son propriétaire. Les réseaux d’alimentation en eau potable des installations fédérales, ceux situés sur les terres fédérales comme les bases militaires et les parcs nationaux, et ceux qui approvisionnent les collectivités des Premières Nations, sont régis par les lois fédérales et le programme fédéral sur la qualité de l’eau potable. Pour en savoir plus sur les réseaux d’alimentation en eau potable dans les collectivités des Premières nations, consultez le site : https://www.canada.ca/fr/services-autochtones-canada.html.

Le Règlement sur les normes de qualité de l’eau potable (2007) établit des normes ayant force exécutoire pour les réseaux publics et semi-publics d’alimentation en eau du Manitoba d’après les Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada établies par le Comité fédéral-provincial-territorial sur l’eau potable présidé par Santé Canada. Le règlement provincial énonce un sous-ensemble de recommandations nationales d’ordre sanitaire pouvant avoir un effet sur les réseaux d’alimentation en eau du Manitoba. Des données sommaires sur la qualité de l’eau potable montrant la conformité des réseaux publics d’alimentation en eau du Manitoba aux normes de qualité de l’eau potable sont disponibles sur le Portail des données sur les réseaux publics d’alimentation en eau  depuis 2011.