Le lac Winnipeg

De par ses plages magnifiques et ses eaux qui s’étendent à perte de vue, le lac Winnipeg est l’une des plus précieuses ressources en eau douce du Manitoba. En plus d’occuper le dixième rang des plus grands lacs d’eau douce au monde, le lac Winnipeg joue un rôle crucial au Manitoba dans les domaines du tourisme, des loisirs, de la pêche commerciale et récréative, et de la production d’hydroélectricité. Plus de 23 000 Manitobains vivent en permanence dans 30 collectivités parsemées le long des rives du lac, notamment dans les nombreuses collectivités autochtones et métisses. Ses plages de classe mondiale attirent beaucoup de visiteurs dans la province, et les rives est et ouest du bassin sud sont des lieux de prédilection pour les amateurs de natation, de canotage, de voile et de planche à voile. Chaque année, près de 800 pêcheurs commerciaux travaillent sur le lac Winnipeg, à la recherche de poissons reconnus mondialement, notamment le doré jaune, la laquaiche aux yeux d’or, le doré noir, le corégone et d’autres espèces. Les pêcheurs à la ligne y trouvent de nombreux lieux de pêche offrant aussi des panoramas splendides. Le lac Winnipeg est également le troisième réservoir en importance au monde et produit suffisamment d’énergie hydroélectrique (en anglais seulement) pour satisfaire les besoins de toute la population manitobaine.

Le 13 septembre 2010, le Manitoba et le Canada ont signé le Protocole d’entente Canada-Manitoba portant sur le lac Winnipeg et son bassin. Les versions anglaise and française de l’entente présentent de façon détaillée comment la province et le gouvernement fédéral travailleront de concert pour mener à bien une initiative coopérative et coordonnée.

À propos du lac
  • Le bassin versant du lac Winnipeg est au deuxième rang des bassins du Canada par sa taille et touche quatre provinces canadiennes et quatre États américains.
  • Le bassin hydrographique du lac Winnipeg s’étend sur presque 1 000 000 km2, et 7 millions de personnes y vivent.
  • Dernier vestige du lac glaciaire Agassiz, le lac Winnipeg occupe l’espace compris entre les plaines Intérieures et la partie sud-ouest, peu élevées, du Bouclier canadien.
  • Plusieurs rivières importantes se jettent dans le lac Winnipeg, dont les rivières Rouge, Winnipeg et Saskatchewan. Ces trois rivières déversent en moyenne dans le lac Winnipeg plus de 60 % de l’eau qui y afflue.
  • Parmi les autres rivières qui se jettent dans le lac Winnipeg, mentionnons les rivières Poplar, Berens, Pigeon, Manigotagan, Dauphin, Fisher et Icelandic.
  • La rivière Nelson est la seule rivière qui prend sa source dans le lac Winnipeg. Le débit sortant du lac est contrôlé depuis 1976 pour la production d’énergie hydroélectrique, ce qui fait du lac Winnipeg le troisième plus important réservoir hydroélectrique au monde.
  • Le temps de séjour de l’eau dans le lac Winnipeg est de trois à cinq ans, en moyenne. C’est relativement rapide comparativement à d’autres grands lacs comme le lac Supérieur, ou le temps de séjour de l’eau est de 191 ans.
Les caractéristiques physiques
  • En superficie, le lac Winnipeg est le dixième plus grand lac du monde.
  • Le lac Winnipeg couvre une superficie de quelque 23 750 km2, ce qui correspond à environ 3,7 % de la superficie de la province du Manitoba.
  • Il mesure 436 km de long, environ, et 111 km à son point le plus large.
  • La profondeur moyenne du lac Winnipeg est de quelque 12 m, mais à un point au large (de la partie nord-est) de l’île Black, le lac atteint sa profondeur maximale, soit quelque 36 m.
  • Constellé de baies, de pointes et de ports, le rivage du lac Winnipeg fait environ 1 750 km de long.
  • Son volume d’eau est d’environ 284 km3.
  • Le lac Winnipeg se compose d’un vaste et profond bassin au nord et, au sud, d’un bassin plus petit et comparativement peu profond. Par rapport à d’autres grands lacs, le lac Winnipeg est peu profond; la profondeur moyenne est de 9 m dans le bassin sud et de 13,3 m dans le bassin nord. Les deux bassins sont reliés par un passage par lequel les eaux du bassin sud remontent vers le nord.
  • En raison de la faible profondeur, la colonne d’eau du lac Winnipeg présente généralement peu de strates thermiques, et l’écart de température entre les eaux de fonds et la surface du lac ne dépasse pas 1 à 2 °C.
L’eutrophisation, la chimie de l’eau et la vie aquatique
  • La charge de nutriants du lac Winnipeg et les concentrations de nutriants qui y ont été mesurées ont augmenté au cours des dernières décennies.
  • L’augmentation des concentrations de nutriants survenue dans les années 1990 a fait doubler la biomasse de phytoplancton et entraîné une prédominance des cyanobactéries (communément appelées algues bleu vert) dans la communauté de phytoplancton.
  • Les concentrations de phosphore sont presque trois fois plus élevées dans le bassin sud du lac Winnipeg que dans le bassin nord.
  • Les concentrations d’azote sont légèrement supérieures dans le bassin sud comparativement au bassin nord.
  • L’extrémité sud du lac présente généralement les concentrations de nutriants les plus fortes, et celles-ci diminue en remontant vers le nord. Les concentrations élevées de nutriants dans l’extrémité sud du lac Winnipeg sont vraisemblablement liées à l’afflux de nutriants provenant de la rivière Rouge.
  • Plusieurs espèces aquatiques envahissantes, dont la moule zébrée, ont été observées dans le lac Winnipeg. Bien qu’il puisse s’avérer difficile de prédire leur impact sur le lac Winnipeg, les espèces aquatiques envahissantes peuvent modifier les relations écologiques entre les espèces indigènes, nuire à la santé et à la fonction des écosystèmes, à leur valeur économique, aux infrastructures hydrologiques, dont les prises d’eau, et à la santé humaine. Pour obtenir plus de renseignements sur les espèces aquatiques envahissantes, visitez la page www.manitoba.ca/StopAIS.
La valeur économique du lac Winnipeg
  • Plus de 23 000 Manitobains vivent en permanence dans 30 collectivités disséminées le long des rives du lac, notamment dans 11 collectivités autochtones.
  • En 2013-2014, 816 pêcheurs titulaires d’un permis et leurs aides ont pratiqué la pêche commerciale sur le lac Winnipeg.
  • Au cours de la saison 2013-2014, les pêcheurs commerciaux ont récolté 4 457 390 kg (poids brut) de doré jaune dans les eaux du lac Winnipeg. Les récoltes de corégone et de doré noir ont totalisé 1 597 700 kg et 313 326 kg (poids brut) respectivement.
  • La valeur totale de la production halieutique du lac Winnipeg s’est élevée à 15 714 994 $ pour la saison 2013-2014.
La surveillance et la recherche

Un travail considérable entourant la qualité de l’eau est en cours au lac Winnipeg afin de mieux comprendre la condition actuelle de l’eau, d’estimer son impact sur la vie aquatique et d’évaluer les transformations à long terme au chapitre de la qualité de l’eau.

Les concentrations excessives d’azote et de phosphore dans le lac Winnipeg ont une incidence sur la qualité de l’eau et les communautés biologiques. Pratiquement toutes les activités humaines ayant lieu dans le bassin hydrographique du lac entraînent l’apport de nutriants. Ces nutriants ont un lien direct avec la prolifération d’algues nuisibles qui nuisent à l’habitat des poissons, aux activités de loisir et à la qualité de l’eau potable, et qui obstruent les filets de pêche. La prolifération de cyanobactéries peut aussi produire des toxines.

Depuis 2000, des échantillons d’eau sont prélevés quatre fois par années à différents endroits du lac et leur analyse permet de mesurer un grand nombre de variables telles que la présence d’azote, de phosphore, de chlorophylle (une mesure de la biomasse des algues), de métaux, de pesticides, d’oxygène dissous et d’autres éléments. Le travail sur le lac est mené en collaboration avec d’autres participants au sein du Consortium de recherche sur le lac Winnipeg (en anglais seulement). Les organismes vivant dans les sédiments constitutifs du lit lacustre sont examinés annuellement à chaque endroit afin de servir d’indicateur de la santé de l’écosystème.

Rapport et évaluation

Lake Winnipeg: Nutrients and Loads

Excessive phosphorus and nitrogen contribute to the development of harmful and nuisance algal blooms in Lake Winnipeg. Nutrients arise from a number of natural and anthropogenic sources across the one million square kilometer Lake Winnipeg Basin. Below is a status report that summarizes the most recent nutrient conditions in Lake Winnipeg and nutrient loads from major tributaries flowing into the lake.

Rapport sur l’état du lac Winnipeg

Le 4 juillet 2011, la Province du Manitoba et le gouvernement du Canada ont publié un rapport sur l’état du lac Winnipeg. Ce rapport, réalisé sous la direction de Développement durable Manitoba et d’Environnement et Changement climatique Canada, est une démarche de coopération à laquelle ont participé de nombreux chercheurs des gouvernements, d’universités et d’organismes non gouvernementaux. Il constitue la première évaluation globale des caractéristiques physiques, chimiques et biologiques du lac Winnipeg depuis le début de la surveillance intensive du lac, à la fin des années 1990.

Le rapport servira de document de référence pour mesurer les progrès réalisés dans la réduction des charges nutritives; il aidera à effectuer l’évaluation de la santé globale du lac et fournira également des données clés pour soutenir les recherches actuelles et futures sur le lac Winnipeg. Ce document se veut à la fois un rapport technique approfondi et une présentation de faits saillants.

Une mise à jour du Rapport sur l’état du lac Winnipeg est en cours.

Le 31 mai 2011, la Province du Manitoba a rendu public un rapport (en anglais) sur la paléolimnologie du lac Winnipeg, qu’ont préparé Peter Leavitt, docteur en biologie aquatique et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les changements environnementaux et la société (département de biologie, Université de Regina) et d’autres collègues, notamment Lynda Bunting, docteure en paléoécologie. Le rapport a été préparé à la demande de la Province. Il fait partie des activités de recherche et de surveillance menées actuellement sur le lac Winnipeg par Développement durable Manitoba, Environnement et Changement climatique Canada ainsi que d’autres intervenants. Il présente en détail les conditions relatives à la qualité de l’eau qui existaient probablement dans le bassin sud du lac avant le début du xixe siècle, les changements qui ont eu lieu jusqu’à aujourd’hui, et les causes les plus probables de ces changements.

Ce que vous pouvez faire

La productivité et l’état de santé futurs du lac Winnipeg, l’une des plus précieuses ressources du Manitoba, sont la responsabilité de tous. La concentration excessive d’azote et de phosphore est directement liée à la prolifération d’algues nuisibles qui peuvent obstruer les filets de pêche et avoir des répercussions négatives sur l’habitat du poisson, les activités récréatives et la qualité de l’eau potable. La prolifération d’algues nuisibles peut aussi être à l’origine de la production de toxines.

Comme pratiquement toutes nos activités dans le bassin versant du lac Winnipeg contribuent à l’apport de nutriants, vous pouvez faire beaucoup de choses pour aider à en réduire la présence et à améliorer ainsi la qualité de l’eau du lac.

Voici quelques exemples de ce qui peut être fait pour aider à réduire les nutriants présents dans le lac Winnipeg :

  • Laisser intacte la végétation située au bord de l’eau et planter des arbustes et des plantes indigènes.
  • Laisser les rives dans leur état naturel.
  • Éviter l’utilisation d’engrais à proximité de l’eau.
  • Utiliser des savons et des détergents sans phosphate.
  • Éviter l’utilisation de savon ou de shampooing dans le lac.

Un guide sur la protection de l’eau (en anglais seulement) a été rédigé à l’intention des associations de propriétaires de chalets, des organismes de gestion des rivières, des districts de conservation, des organismes environnementaux, des résidents riverains et des Manitobains souhaitant garder notre eau propre. Ce guide est un ouvrage de référence que vous et votre famille pouvez utiliser pendant de très nombreuses années..

Le Guide manitobain de l’eau pure présente des conseils pratiques à mettre en œuvre à la maison, au jardin, au chalet ou en camping pour préserver et protéger notre eau. Il ne tient qu’à nous de le faire.

Vous pouvez également acheter des produits nettoyants doux pour nos lacs. Les produits doux pour les lacs sont certifiés Ecologo et vous aident donc à protéger le lac Winnipeg et son bassin versant.

Contact

Des questions? Communiquez avec :
Section de la gestion de la qualité de l’eau
C. P. 14, 200, croissant Saulteaux
Winnipeg (Manitoba)  R3J 3W3
Téléphone : 204 945-0002
Télécopieur : 204 948-2357
Sans frais : 1 800 282-8069, poste 0002
waterquality@gov.mb.ca