evn_bio_pesticides.jpg

La lutte contre les parasites est un problème qui nous concerne tous et qui nous touche de nombreuses façons dans notre quotidien. La législation fédérale définit un parasite comme étant un animal, une plante ou un autre organisme qui est nuisible, nocif ou gênant. Les parasites, s’ils ne sont pas gérés adéquatement, peuvent avoir une incidence sur l’approvisionnement alimentaire, la santé publique, l’économie et l’environnement. Au Manitoba, les parasites posent un certain nombre d’enjeux particuliers qui peuvent nécessiter l’utilisation de pesticides ou de produits antiparasitaires. Les pesticides comprennent généralement les herbicides, les fongicides, les insecticides, les régulateurs de croissance des plantes, les régulateurs de croissance des insectes, les algicides et les rodenticides, pour n’en nommer que quelques-uns. Tout produit utilisé comme moyen de lutte direct contre les parasites par destruction, attraction ou répulsion, peut être considéré comme un pesticide en vertu de la législation canadienne.

En général, les propriétaires fonciers ne peuvent utiliser que des produits à usage domestique, tandis que l’industrie a souvent recours à des produits à usage commercial et agricole. À cet égard, le Manitoba applique des dispositions législatives qui encadrent de nombreux aspects de l’utilisation des pesticides, notamment les suivants :

  • Les restrictions relatives à l’application d’herbicides sur les pelouses, dans les espaces verts, les écoles et les terrains de jeux (en anglais seulement), s’appliquant notamment aux propriétaires, aux professionnels de l’entretien des pelouses, au gouvernement et aux municipalités en vertu du Règlement sur l’utilisation de pesticides à des fins non essentielles. Les détaillants qui distribuent des herbicides à usage domestique au public sont également visés par ces restrictions.
  • Les permis d’utilisation de pesticides (en anglais seulement) sont habituellement exigés pour l’utilisation de pesticides dans les endroits où il existe un risque d’exposition du public. Ces permis exigent notamment des demandeurs qu’ils respectent certaines exigences, y compris l’obligation de publier chaque année un avis de projet d’utilisation de pesticides, de respecter les demandes de zones d’interdiction de pulvérisation si possible et de faire rapport au ministère de toute utilisation de pesticides. Les permis délivrés sont assortis de limites et de conditions particulières visant à assurer l’utilisation sécuritaire de pesticides et à limiter leurs effets sur la santé publique et l’environnement. Tous les titulaires de permis d’utilisation de pesticides sont tenus de respecter, dans la mesure du possible, des pratiques de lutte intégrée contre les parasites (en anglais seulement) qui peuvent limiter l’utilisation de pesticides. Sont habituellement assujettis aux conditions des permis d’utilisation de pesticides :
    • les plans d’eau libres;
    • les terrains de golf;
    • les municipalités;
    • les divisions scolaires;
    • les gouvernements;
    • les entreprises de services publics;
    • les chemins de fer;
    • les exploitations forestières;
    • les associations de lots pour chalets;
    • les parcs;
    • les terrains de camping;
    • les pavillons.

Développement durable Manitoba travaille en collaboration avec d’autres organismes responsables de la réglementation des pesticides dans la province, y compris :

Développement durable Manitoba fait la promotion de l’utilisation judicieuse des pesticides auprès de tous les utilisateurs, ce qui permet de limiter autant que possible l’exposition des épandeurs de pesticides, du public et de l’environnement.